revue boursière de la semaine terminée le 1er octobre 2021

Octobre nous arrive avec sa volatilité

Le mois d’octobre est reconnu pour sa volatilité. Les krash boursiers de 1929 et 1987 sont survenus en octobre. La crise financière de 2008 a connu son pire mois en octobre en bourse. De bonnes performances ont aussi été réalisées au cours des mois d’octobre…

Une analyse statistique des performances boursières a démontré que la performance moyenne du mois d’octobre s’approche de la moyenne des autres mois. On constate toutefois que la volatilité a été historiquement 36% plus élevée que la moyenne des autres mois de l’année. Comme la volatilité va dans les deux sens, on a donc connu d’excellentes performances en octobre…

Les inquiétudes entourant l’inflation, les hausses de taux d’intérêt, les difficultés financières du géant chinois de l’immobilier Evergrande et les craintes que le gouvernement américain ne s’entende pas pour relever le plafond de leur dette alimenteront les raisons de fluctuation en ce début de mois.

En milieu de mois, les entreprises commenceront à dévoiler leurs résultats financiers du troisième trimestre. De bons résultats pourraient renverser la vapeur et relancer les bourses vers de nouveaux sommets.

L’analyste technique Ron Walker s’attend à ce que la baisse de septembre se poursuive en octobre. Selon sa vision, les marchés pourraient descendre d’un autre 5% avant d’entreprendre une solide remontée. Si cette vision se réalise, la poursuite de la correction représenterait une belle occasion d’achat d’ici quelques semaines.

Revue de la semaine terminée le 1er octobre 2021

Lundi, les inquiétudes entourant la possibilité de la fermeture du gouvernement ont provoqué une fin de journée mitigée sur les marchés boursiers américains. Les gains en actions énergétiques, de cannabis et de consommation ont poussé le TSX à une clôture plus élevée. Wall Street  et Toronto ont clôturé à la baisse mardi alors que la hausse des rendements obligataires a pesé sur les actions technologiques.  L’incertitude entourant le plafond de la dette à Washington a pesé sur le marché mercredi et Wall Street a terminé la journée mitigée. La chute des actions technologiques et de la santé a fait clôturer le TSX à la baisse. Jeudi, l’inflation et les préoccupations économiques se sont combinées pour faire baisser Wall Street. La chute des actions industrielles a poussé le TSX à une clôture plus basse. De bonnes données économiques sont venues rassurer les marchés vendredi et les marchés ont terminé la semaine sur une note positive.

 Valeur au 1er
octobre 2021
 Variation de la semaineVariation de la semaine %
TSX20 150,87-251,79-1,23%
Dow Jones34 326,46-471,54-1,36%
Pétrole75,881,902,57%
Or1 758,406,700,38%
CAD/USD0,79060,00020,03%

Source : CNBC

Perspectives techniques et quantitatives des marchés: 

Bourse canadiennePerspectives à court termeEn baisse
 Croissance des profitsEn hausse
   
Bourse américainePerspectives à court termeEn baisse
 Croissance des profitsEn hausse

Source : VectorVest


Ce que nous réserve la semaine du 4 au 8 octobre 2021


Nouvelles économiques:     

Lundi:         
Tous: Réunions OPEC-JMMC

Mardi:         États-Unis: Indice ISM non manufacturier

Mercredi:    États-Unis: Indice d’emploi ADP
                     
Jeudi:          États-Unis: Demandes de chômage
                     
Vendredi:     Canada: Statistiques sur l’emploi
                      États-Unis: Rapport sur l’emploi
                      États-Unis: Rapport sur les devises de la Trésorerie


Compagnies publiant leurs résultats :

Mardi:      
PepsiCo Inc.

Mercredi: 
Richelieu Hardware Ltd, Levi Strauss & Co



Sur notre radar cette semaine

Dans l’attente d’une fin de correction, il est préférable d’attendre un peu avant d’acheter de nouveaux titres.

— Salutations