revue boursière de la semaine terminée le 19 février 2021

Nouveau dicton: qui s’endette s’enrichit!


Autrefois on croyait qu’en cas de récession, la bourse et l’immobilier baissaient. On disait même: qui paie ses dettes s’enrichit! Depuis le début de la présente récession, il semble que ce soit le contraire qui se produise.

La montée de l’immobilier s’explique bien par la baisse des taux d’intérêt. Si vous avez les moyens de payer 2 000$ par mois pour une hypothèque et que les taux sont à 5%, vous pouvez assumer un emprunt de 344 000$. Si les taux baissent à 2% et que vous avez le même budget, votre hypothèque pourrait être de 472 000$! Sans enrichissement réel, on peut comprendre que l’immobilier connaisse une forte croissance.

La hausse de la bourse aussi s’explique par la baisse des taux d’intérêt. Comme les placements garantis ne rapportent presque rien, les investisseurs canalisent leurs épargnes vers les investissements qui rapportent plus comme l’immobilier et la bourse. D’autre part, il est possible d’emprunter pour presque rien et de mettre cet argent en bourse pour voir croître son pécule. Les récentes statistiques sur l’investissement sur marge démontrent que les investisseurs ne se sont pas gênés pour emprunter et investir en bourse. Le graphique ci-dessous montre que le niveau d’emprunt pour investir en bourse n’a jamais été aussi élevé qu’en ce moment:

Les zones ombragées en gris sur le graphique montrent les périodes de récession économique. Il est clair que la présente récession est atypique en ce sens que le niveau de la bourse et d’emprunt sur marge augmentent alors que c’était le contraire dans les récessions précédentes. On sait que ça va mal finir quand les taux d’intérêt vont monter mais les banques centrales nous annoncent qu’il est peu probable que les taux montent en 2021 ou en 2022. Quand le chat n’est pas là, les souris dansent!


Revue de la semaine terminée le 19 février 2021

Lundi, les marchés boursiers et obligataires étaient fermés à l’occasion du Jour des Présidents aux États-Unis et du Jour de la Famille au Canada. La baisse des actions technologiques a dépassé les espoirs de relance mardi et Wall Street a terminé la journée de manière mitigée pendant que les gains des actions de cannabis ont propulsé les indices canadiens à une clôture plus élevée. Les inquiétudes liées à l’inflation ont compensé les données économiques positives mercredi et les marchés boursiers américains ont terminé sans direction. La baisse des actions minières a entraîné une clôture plus basse du TSX mercredi. Les données d’emplois décevantes ont pesé sur le marché et Wall Street a fermé ses portes à la baisse jeudi. La chute des actions des soins de santé et des ressources a entraîné une clôture plus basse de la TSX cette même journée. Vendredi, les titres de ressources tiraient le TSX en hausse et ont limité la baisse aux États-Unis attribuable aux titres technologiques.

 

 

Valeur au 19
février 2021
Variation de la semaine Variation de la semaine %
TSX 18 384,26 -75,95 -0,41%
Dow Jones 31 494,32 35,92 0,11%
Pétrole 59,24 -0,38 -0,63%
Or 1 777,40 -44,30 -2,43%
CAD/USD 0,7930 0,0055 0,70%

Source : CNBC

Perspectives techniques et quantitatives des marchés: 

Bourse canadienne Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En baisse
Bourse américaine Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En hausse

Source : VectorVest


Ce que nous réserve la semaine du 22 au 26 février

 

Nouvelles économiques:

Mardi:        États-Unis: Confiance des consommateurs

Mercredi:  États-Unis: Stocks de pétrole brut

Jeudi:        États-Unis: Prelim GDP q/q

Vendredi: États-Unis: Chicago PMI

Compagnies publiant leurs résultats :

Lundi:
 Monster Beverage Corp, Royal Caribbean Cruises Ltd, Hertz Global Holdings Inc

Mardi:
 Bank of Nova Scotia, Bank of Montreal, Leon’s Furniture Ltd, Cracker Barrel Old Country Store Inc, Crocs Inc, Mcafee Corp, Home Depot Inc, Macy’s Inc

Mercredi: National Bank of Canada, Royal Bank of Canada, High Liner Foods Inc, WSP Global Inc, Hydro One Ltd, Stantec Inc, Six Flags Entertainment Corp, NVIDIA Corp, Lowe’s Companies Inc

Jeudi: Gildan Activewear Inc, Canadian Imperial Bank of Commerce, Loblaw Companies Ltd, Cascades Inc, Maple Leaf Foods Inc, Kirkland Lake Gold Ltd, Jamieson Wellness Inc,
Aaon Inc, ADT Inc, Airbnb Inc, Best Buy Co Inc, Beyond Meat Inc, J M Smucker Co, Keurig Dr Pepper Inc, Domino’s Pizza Inc, SeaWorld Entertainment Inc, HP Inc, Wayfair Inc, Moderna Inc,

Vendredi:
 Canadian Western Bank, Coca-Cola Consolidated Inc, Foot Locker Inc


Sur notre radar cette semaine

Home Depot est un quincaillier qui est reconnu pour la rénovation résidentielle. Rares sont les détaillants qui ont bénéficié de la pandémie et Home Depot en fait partie. La moyenne des analystes s’attend à une croissance de 16% des profits pour la prochaine année et que le titre pourrait monter à 305,94$ compte tenu d’un dividende de 2,15% on peut espérer un rendement global de plus de plus de 11 % si le prix cible est atteint. N’hésitez pas à me contacter pour voir si ce titre pourrait vous convenir.

 

Salutations

revue boursière de la semaine terminée le 12 février 2021

Les Canadiens préfèrent épargner l’aide gouvernementale reçue pour la pandémie.


Les Canadiens ne semblent pas pressés de dépenser les 150 milliards de dollars accumulés pendant la pandémie. Il a été estimé que 100 milliards de plus ont été transférés aux ménages pendant les 9 derniers mois de 2020  qu’en 2019. En plus des transferts, 50 milliards ont été mis de côté par les Canadiens, ce qui nous amène à ce calcul d’épargne total de 150 milliards.

Près de 7 Canadiens sur 10 s’attendent à maintenir leur niveau d’épargne ou même l’augmenter cette année selon un sondage effectué par Nanos Research pour le compte de Bloomberg. Seulement 27% des sondés prévoient dépenser une portion de leurs épargnes. Ce sondage inquiète certains économistes qui se demandent si l’aide massive du fédéral
sera finalement dépensée afin de stimuler la croissance économique. Le même phénomène d’épargne a été observé ailleurs dans le monde, mais est particulièrement marquant au Canada et s’expliquerait en partie par le niveau de dette élevé des Canadiens.

Un autre sondage de Nanos disait le mois dernier que payer ses dettes était une priorité pour 3 Canadiens sur 4.

Les dépenses de consommation représentent 50% du P.I.B. au Canada, leur faible hausse a fait baisser les attentes de la Banque du Canada quant à la croissance économique qui a été revue à 4% pour 2021. Aux États-Unis c’est une croissance de 5% qui est attendue.

Chrystia Freeland et de nombreux analystes croient que l’argent sera dépensé quand la pandémie prendra fin et que la confiance reviendra et donc que la croissance économique pourrait être beaucoup plus importante vers la fin de l’année.

Revue de la semaine terminée le 12 février 2021

L’espoir que l’accord de stimulation du coronavirus obtiendra une approbation rapide a envoyé les marchés boursiers américains à la hausse lundi, pendant que la hausse des valeurs en soins de santé et énergie a conduit le TSX à une clôture plus élevée. Les espoirs entourant le nouveau plan de relance ont compensé les préoccupations d’audience de destitution mardi et Wall Street a terminé la journée au neutre. La hausse des valeurs de la santé et de la technologie a conduit la TSX à une clôture plus élevée mardi. Les pertes en actions technologiques mercredi ont dépassé les gains des actions  des secteurs de l’énergie et de la finance pour une journée mitigée. Les gains dans les actions de cannabis ont conduit les actions canadiennes à une clôture plus élevée mercredi. Jeudi, Wall Street a terminé la journée sans direction, les espoirs de relance compensant les données décevantes sur l’emploi. Les titres de cannabis sont descendus par rapport au sommet de la veille et le TSX a terminé la journée de jeudi en baisse. L’optimisme revenait vendredi et les marchés ont atteint de nouveaux records vendredi.

 

Valeur au 12
février 2021
Variation de la semaine Variation de la semaine %
TSX 18 460,21 324,31 1,79%
Dow Jones 31 458,40 310,16 1,00%
Pétrole 59,62 2,77 4,87%
Or 1 821,70 8,70 0,48%
CAD/USD 0,7875 0,0032 0,41%

Source : CNBC

Perspectives techniques et quantitatives des marchés: 

Bourse canadienne Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En baisse
Bourse américaine Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En hausse

Source : VectorVest


Ce que nous réserve la semaine du 15 au 19 février

 

Nouvelles économiques:

Mercredi:  États-Unis: Ventes au détail
États-Unis: Procès-verbal du FOMC

Jeudi:        États-Unis: Demandes de chômage
États-Unis: Stocks de pétrole brut

Vendredi: Canada: Ventes au détail
États-Unis: Indice PMI Manufacturier américain

Compagnies publiant leurs résultats :

Lundi:
 Just Energy Group Inc, Amira Nature Foods Ltd

Mardi: Emera Inc, Avis Budget Group Inc, La-Z-Boy Inc, Royal Caribeean Cruises Ltd, Denny’s Corp, Groupon Inc, Mercer International Inc,

Mercredi: Analog Devices Inc, Jack in the Box Inc, Hyatt Hotels Corp, Cheesecake Factory Inc, Garmin Ltd, Shopify Inc

Jeudi: Lundin Mining Corp, Applied Materials Inc, Rogers Corp, Dropbox Inc

Vendredi:
 Chorus Aviation Inc, Magna International Inc, Deere & Co


Sur notre radar cette semaine

Empire Company Ltd est le deuxième épicier en importance au Canada, on la connaît entre autres par les magasins Sobey’s et au Québec par la bannière IGA. Empire détient également un gros portefeuille immobilier par sa participation au REIT Crombie. Les épiciers ont été parmi les gagnants de la pandémie et la croissance devrait se poursuivre cette année. Selon l’analyste Vishal Shreedhar de la Financière Banque Nationale, ce titre pourrait atteindre le prix de 43$ d’ici un an ce qui correspond à un rendement total de près de 15%, si on tient compte du cours de clôture de vendredi dernier à 37.86$ et du dividende de 1.37%. N’hésitez pas à me contacter pour voir si ce titre vous convient.

Salutations

revue boursière de la semaine terminée le 5 février 2021

Regain de confiance en bourse!


La bourse canadienne a progressé de 4,6% et le Dow Jones a avancé de 3,88% au cours de la dernière semaine.

On a assisté à un revirement complet par rapport à la semaine précédente: les bonnes compagnies montaient pendant que les mauvaises compagnies du type de Game Stop ont fortement reculé. La saison des résultats se poursuit et selon Factset, 59% des entreprises du S&P500 ont présenté leurs chiffres du 31 décembre. De ces compagnies, 81% ont eu des profits plus grands qu’attendu et 79% ont eu un chiffre d’affaires qui dépassait les attentes. De bons résultats jumelés à des avancements sur le plan de relance économique du gouvernement américain expliquent la bonne tenue des marchés.

On a assisté à une baisse majeure de la volatilité du marché américain la semaine dernière ce qui augurerait bien pour la suite des choses. L’indice VIX de la volatilité du S&P500 a chuté de près de 39% en 3 jours. Selon un stratège de la firme Fundstrat, Tom Lee, la bourse connaît une hausse dans les mois suivant une telle baisse de volatilité 87% du temps.  Selon ce même stratège, la hausse moyenne que connaît la bourse est de 5% dans les 6 mois qui suivent une telle baisse de volatilité.

La baisse de volatilité s’explique par le désendettement majeur qui a été provoqué par les appels de marge sur les titres vendus à découvert qui se sont déroulés dans la semaine précédente.

Si vous recherchez une raison ésotérique d’être optimiste, vous devriez célébrer la victoire des Buccaneers au Super Bowl. On avait observé en 1972 que 100% du temps, lorsqu’une équipe de la NFC gagnait le championnat de football, la bourse connaissait une bonne année alors que lorsqu’une équipe de l’AFC était victorieuse la bourse connaissait une mauvaise année. Cet indicateur a eu raison 74% du temps si on remet les statistiques à jour. Comme il n’y a aucun lien entre le Super Bowl et la bourse, cet indicateur n’est qu’une coïncidence amusante à suivre.


Revue de la semaine terminée le 5 février 2021

La hausse des titres de ressources a conduit le TSX à une clôture plus élevée lundi alors que ce même secteur jumelé à celui des technos faisait de même sur la bourse américaine. Mardi, les solides bénéfices des entreprises ainsi que l’anticipation de nouvelles mesures de relance se sont combinés pour propulser Wall Street à la hausse. Une autre série d’annonces de bénéfices meilleurs que prévu mercredi a stimulé les achats et les marchés boursiers américains ont progressé. Les gains des actions du cannabis et de l’énergie ont conduit la TSX à une clôture plus élevée en milieu de semaine. L’espoir de stimulation budgétaire ainsi que les gains d’eBay et PayPal ont inspiré les achats jeudi et Wall Street  a poursuivi à la hausse et au Canada, la hausse des actions de consommation a conduit la TSX dans le même sens. La semaine s’est terminée comme elle avait commencé avec des hausses du côté des ressources et des technologies.

 

Valeur au 5
février 2021
Variation de la semaine Variation de la semaine %
TSX 18 135,90 798,88 4,60%
Dow Jones 31 148,24 1 165,62 3,88%
Pétrole 56,85 4,65 8,91%
Or 1 813,00 -34,30 -1,85%
CAD/USD 0,7843 0,0017 0,21%

Source : CNBC

Perspectives techniques et quantitatives des marchés: 

Bourse canadienne Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En baisse
Bourse américaine Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En hausse

Source : VectorVest


Ce que nous réserve la semaine du 8 au 12 février

 

Nouvelles économiques:

Mercredi:  États-Unis: Indice des prix à la consommation
États-Unis: Stocks de pétrole brut

Jeudi:        États-Unis: Demandes de chômage

Compagnies publiant leurs résultats :

Lundi:
 TMX Group Ltd, TFI International Inc, Royal Caribbean Cruises Ltd, Loews Corp, Hasbro Inc

Mardi: Intact Financial Group, Avient Corp, Avaya Holdings Corp, Centene Corp, Goodyear Tire & Rubber Co, Cisco Systems Inc, Yelp Inc, Primerica Inc,

Mercredi: Manulife Financial Corp, Sun Life Financial Inc, Great-West Lifeco Inc, Under Armour Inc, Western Union Co, Coca-Cola Co, General Motors Co, Callaway Golf Co, Equifax Inc, Zynga Inc,

Jeudi: Telus Corp, iA Financial Corporation Inc, Cineplex Inc, Yellow Pages Ltd (Canada), Molson Coors Beverage Corp, Kraft Heinz Co, Domtar Corp, Kellogs Co, Walt Disney Co, Expedia Group Inc, Tyson Foods Inc, GoDaddy Inc, PepsiCo Inc, Roku Inc

Vendredi:
 AIR Canada, Constellation Software Inc, CAE Inc, Fortis Inc, Citizens Inc


Sur notre radar cette semaine

Johnson & Johnson est une grande entreprise américaine dans les soins de santé. Son vaccin pour la Covid-19 pourrait être un catalyseur qui poussera le titre en hausse si l’efficacité dudit vaccin dépassait les 90% selon l’analyste Matt Miksic de la firme Crédit Suisse. Le titre se transige en escomptant une efficacité de 80% à 85% de leur nouveau vaccin. L’action qui a terminé la semaine à 164.45$ pourrait atteindre un prix cible de 193$ dans les 12 prochains mois selon l’analyste. En tenant compte du dividende de 2,51%, l’atteinte du prix cible donnerait un rendement de près de 20%. N’hésitez pas à me contacter pour voir si ce titre vous convient.

 

Salutations

revue boursière de la semaine terminée le 29 janvier 2021

Semaine de fous en bourse!



Les bonnes compagnies baissaient la semaine dernière pendant que les pires montaient en fou!

De bonnes compagnies comme Apple aux États-Unis ou le Canadien National au Canada présentait des résultats meilleurs que prévu et pourtant ces titres ont baissé au cours de 5 derniers jours. Les indices de référence tant au Canada qu’aux États-Unis chutaient de près de 3 % alors que la très grande majorité des compagnies qui ont publié leurs résultats du quatrième trimestre ont fait mieux qu’attendu. En fait, 37% des compagnies du S&P500 ont présenté leurs résultats et 82% de ces dernières ont présenté des profits meilleurs qu’attendu et 76% ont également dépassé les attentes au niveau du chiffre d’affaires.

Une dizaine d’entreprises en sérieuses difficultés financières montaient, stimulées par des achats proposés sur les médias sociaux. Le titre qui a le plus retenu l’attention est celui de Game Stop. Cette compagnie connue au Canada sous le nom E.B. Games vend des jeux vidéo dans des boutiques. Les nouveaux jeux vidéo sont de plus en plus vendus par téléchargement de sorte que le marché de la vente de cassettes ou de disques de jeux est en déclin. Pour profiter de la baisse anticipée du titre, plusieurs investisseurs ont vendu à découvert les actions de Game Stop.

La vente à découvert consiste à emprunter un titre à son courtier, le vendre et attendre que ça baisse pour l’acheter. Si vous étiez certain que le titre de Game Stop allait baisser en début d’année alors qu’il se transigeait à 20$, vous auriez pu l’emprunter et le vendre à ce prix. Si l’action chutait par la suite à 15$, vous auriez pu l’acheter, réaliser un gain de 5$ et remettre le titre au courtier qui vous avait prêté le titre. Si par malheur le titre se met à monter, vous devrez l’acheter plus cher que le prix auquel vous l’auriez vendu et réaliserez alors une perte. Une note sur le réseau social Reddit invitait les gens à acheter des actions de Game Stop pour faire monter l’action dans le but d’obliger les vendeurs à découvert de racheter le titre pour limiter leurs pertes. La demande pour l’action de Game Stop s’est mise à monter et a poussé l’action de 20$ jusqu’à un sommet de 483$…


Revue de la semaine terminée le 29 janvier 2021

Les craintes de relance ont été plus importantes que les gains des actions immobilières et de services publics et Wall Street a clôturé la journée de lundi mitigée. Après une session volatile, un secteur technologique fort a réussi à envoyer le TSX à une clôture plus élevée. Les marchés boursiers américains ont clôturé en territoire négatif mardi, les investisseurs faisant preuve de prudence avant la prochaine réunion de la Réserve fédérale. La faiblesse des actions des soins de santé a conduit le TSX à une clôture plus basse. Les pertes de Boeing ainsi que la dernière réunion politique de la Fed ont ébranlé le marché mercredi et Wall Street a clôturé en forte baisse. La baisse des titres de ressources a conduit la TSX à une clôture plus basse. Les marchés boursiers américains ont fermé à la hausse jeudi alors que les rapports de bénéfices positifs ont inspiré les achats. Les gains des actions de ressources ont conduit la TSX à une clôture plus élevée. Les craintes entourant la distribution de vaccins ont tiré les marchés en baisse vendredi.

 

 

Valeur au 29
janvier 2021
Variation de la semaine Variation de la semaine %
TSX 17 337,02 -508,88 -2,85%
Dow Jones 29 982,62 -1 014,36 -3,27%
Pétrole 52,20 -0,07 -0,13%
Or 1 847,30 -8,90 -0,48%
CAD/USD 0,7826 -0,0028 -0,36%

Source : CNBC

Perspectives techniques et quantitatives des marchés: 

Bourse canadienne Perspectives à court terme En baisse
Croissance des profits En baisse
Bourse américaine Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En hausse

Source : VectorVest


Ce que nous réserve la semaine du 1 au 5 février

 

Nouvelles économiques:

Lundi:        États-Unis: Indice ISM Manufacturier

Mercredi:  États-Unis: Indice ISM non Manufacturier

Jeudi:        États-Unis: Demandes de chômage

Vendredi:  Canada: Statistiques sur l’emploi
États-Unis: Rapport sur l’emploi

Compagnies publiant leurs résultats :

Lundi:
 Warner Music Group Inc, Vertex Pharmaceuticals Inc

Mardi: Imperial Oil, Suncor Energy Inc, Alphabet Inc, Amazon.com Inc, Pitney Bowes Inc, Chubb Ltd, Pfizer Inc

Mercredi: Suncor Energy Inc, Abbvie Inc, Aflac Inc, Allstate Corp, Biogen Inc, eBay Inc, Humana Inc, PayPal Holdings Inc, MetLife Inc, Valvoline Inc, Spotify Technology Inc

Jeudi: :  BCE Inc, Genworth MI Canada Inc, Canada Goose Holdings Inc, Saputo Inc, Activision Blizzard Inc, Alexion Pharmaceuticals Inc, Bristol-Myers Squibb Co, Yum! Brands Inc, Ford Motor Co, Hershey Co, Ralph Lauren Corp, Clorox Co, Columbia Sportswear Co, Fortinet Inc, GoPro Inc, Microchip Technology Inc, Pinterest Inc, Snap-On Inc

Vendredi: 
Indigo Books and Music Inc, Estée Lauder Companies Inc


Sur notre radar cette semaine

Le titre de Game Stop retiendra l’attention lors des prochains jours. Pendant combien de temps peut-on artificiellement gonfler le prix d’un titre? Jusqu’où la folie peut-elle aller? Je ne recommande pas l’achat d’un tel titre à personne…

 

Salutations