Revue boursière de la semaine terminée le 9 septembre, 2016

La crainte d’une hausse de taux d’intérêt vient hanter les marchés
Il a suffi d’un commentaire d’Eric Rosengren, président de la Fed de Boston, pour faire dérailler les marchés vendredi dernier. Il a laissé entendre qu’il serait souhaitable que les taux d’intérêt soient revus à la hausse… Les bourses américaines et canadiennes ont alors chuté de près de 2%… On n’avait pas vu une telle baisse depuis le 24 juin dernier au lendemain sur le vote du Brexit.
La complaisance que connaissait la bourse depuis les mois d’été, fait place à une inquiétude quant à la suite des choses qui est des plus normales. Pour prendre le pouls du niveau de peur qui existe sur le marché, on peut utiliser un outil statistique développé par le marché des options: Le Vix.
Le Vix est le symbole de l’indice de volatilité de la bourse des options de Chicago et démontre le mouvement attendu des 30 prochains jours du S&P 500. Un des surnoms donnés au Vix est l’indice de la peur. Quand le Vix est sous les 20 points, on dit généralement que le marché est complaisant, dès qu’il dépasse les 30 points on parle d’un marché qui a peur. au sommet de la crise de 2008, le Vix a dépassé les 80 points comme le démontre le graphique ci-dessous:

vix-9-septembre-2016
Depuis la mi-juillet, la bourse voguait d’un sommet à l’autre sans grande volatilité, avec un indice Vix à moins de 14 points. Vendredi le Vix a fait un bond de près de 5 points passant de 12,51 à 17,5. On est loin d’un marché en panique, mais on sent la crainte monter et revenir à un niveau plus près de la normalité.

 

Revue de la semaine terminée le 9 septembre, 2016

 

Lundi étant fermé pour la fête du Travail, les investisseurs revenaient sur les marchés avec l’intention d’acheter des actions, tenant pour acquis que la Réserve fédérale américaine (FED) n’augmenterait pas les taux d’intérêt.  En conséquence, la bourse terminait la journée positivement.  Mercredi, le livre beige de la FED ne donnait que peu de signes quant aux intentions à venir de la FED et les marchés ne bougeaient que très peu.  Jeudi était une autre journée plutôt tranquille, si ce n’est que Apple désappointait avec les annonces de ces nouveaux produits, ce qui faisait chuter un peu la bourse américaine.  Vendredi, des commentaires de certains gouverneurs de la FED à l’effet qu’il serait opportun d’augmenter les taux d’intérêt, prenait les marchés par surprise.  Les marchés, n’aimant pas les surprises, chutaient lourdement.

 

Valeur au 9 sept. Variation de la semaine Variation  de la semaine %
Bourse de Toronto 14 540 -256 -1.73%
Dow Jones 18 085 -407 -2.20%
Pétrole ($US/baril) 45.88 +1.44 +3.24%
Or 1 327.83 +2.62 +0.20%
Can$/US$ 76.64 -0.35 -0.45%

Source : Bloomberg

 

Perspectives techniques et quantitatives des marchés selon Jean-Martin Fortier :

Bourse canadienne Perspectives à court terme En baisse
Croissance des profits En baisse
Bourse américaine Perspectives à court terme En baisse
Croissance des profits En hausse

Source : Vector Vest

 

 

Ce que nous réserve la semaine du 12 au 16 septembre 2016

 

Peu de nouvelles économiques cette semaine.  Les plus importantes nous arriveront vers la fin de la semaine.  En effet jeudi les ventes au détail américaines seront publiées et vendredi ce sera les données sur l’inflation américaine et les ventes du secteur manufacturier canadien.

 

C’est le calme plat du côté des résultats corporatifs.  Seuls les résultats d’Oracle, publiés ce jeudi retiendront notre attention.

 

 

Sur notre radar cette semaine

 

Vendredi nous avons eu un signal de marché baissier à court terme alors nous restons sur les lignes de côté pour cette semaine.