Revue boursière de la semaine terminée le 9 mars 2018

Un bon rapport sur l’emploi aux États-Unis relance la bourse

Le mois dernier, la bourse baissait et une des explications données était la vigueur du marché de l’emploi. Vendredi dernier, la bourse montait et la raison invoquée était une vigueur encore plus grande du marché de l’emploi… Que s’est-il passé pour qu’une même nouvelle ait des impacts si différents?

La vigueur du marché de l’emploi était associée avec une hausse des salaires plus importante que prévu le mois passé. On lie une hausse des salaires avec hausse de l’inflation et des taux d’intérêt.

Il se serait créé plus de 313 000 emplois en février  ce qui est une bonne nouvelle, tant pour l’économie que pour la bourse. Les salaires ont toutefois progressé moins qu’attendu par les économistes, en hausse de 2,6% en rythme annualisé alors qu’on attendait 2,8%. Ce serait cette dernière portion de la nouvelle qui aurait poussé le marché américain à la hausse.

Au Canada, il s’est créé moins d’emplois le mois dernier que ce qui était attendu, la vigueur de notre économie étant moins grande que ce qui se passe chez notre voisin du sud.

La bourse est revenue au niveau où elle s’est arrêtée le 27 février dernier, la poursuite de cette tendance à la hausse cette semaine pourrait confirmer que la correction est chose du passé aux États-Unis. Voici le graphique des 3 derniers mois de la bourse américaine:

Source: VectorVest

Revue de la semaine terminée le 9 mars, 2018

L’imposition de tarifs douaniers (ou non) a dirigé les actions cette semaine sur la bourse.  On débutait la semaine justement en oubliant ces tarifs et en se concentrant sur les donnes données économiques et les marchés montaient significativement.  Puis mardi, les tarifs douaniers reprenaient le haut du pavé. En effet, les tergiversations à savoir si le Canada et le Mexique seraient exemptés ou non des tarifs douaniers américains nos donnaient une session très volatile qui se terminait sans grands changements.  Mercredi, le conseiller principal en économie américaine démissionnait suite à un désaccord sur l’application des tarifs douaniers et les marchés chutaient.  Jeudi, on se remettait de nos émotions et il semblait de plus en plus certain que le Canada et le Mexique seraient exemptés de l’imposition des tarifs douaniers et les marchés montaient.  Vendredi, le ton changeait suite à un excellent rapport sur l’emploi et aussi avec la possibilité d’une rencontre entre le président Trump et celui de la Corée du Nord.  Ceci faisait monter les marchés significativement.

Valeur au 9 mars Variation de la semaine Variation  de la semaine %
Bourse de Toronto 15 578 +194 +1.26%
Dow Jones 25 335 +807 +3.29%
Pétrole ($US/baril) 62.04 +0.79 +1.29%
Or 1 324.00 +0.60 +0.05%
Can$/US$ 78.05 +0.49 +0.63%

Source : Bloomberg

Perspectives techniques et quantitatives des marchés :

Bourse Canadienne Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En hausse
Bourse américaine Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En hausse

Source : Vector Vest

 

Ce que nous réserve la semaine du 12 au 16 mars, 2018

Mardi : Données sur l’inflation américaine

Mercredi : Ventes au détail américaines

Vendredi : Données sur les ventes du secteur manufacturier au Canada

Voici quelques compagnies qui publieront les leurs :

Mardi : Alimentation Couche-Tard

Mercredi : The Children’s Place

Jeudi : Adt Inc., Broadcom Ltd, Knight Therapeutics, Premium Brands

Sur notre radar cette semaine

Cette semaine nous vous présentons Aplied Material (AMAT).  AMAT développe, manufacture et vend des équipements dans le domaine des semi-conducteurs.  Le secteur des semi-conducteurs est en pleine effervescence avec l’évolution de l’intelligence artificielle, la robotique et les différentes évolutions technologiques.  Ceci ne veut pas dire d’investir aveuglément dans ce secteur et c’est pourquoi nous privilégions AMAT.  AMAT est un géant dans l’industrie, la compagnie prévoit que ses ventes se chiffreront à plus de 16 milliards de dollars cette année, en hausse de 28% (source : Vectorvest). La compagnie est réputée pour avoir une solide équipe de gestion.  S ses profits sont en forte hausse, majoritairement suite aux augmentations des ventes, mais aussi par l’augmentation de ses marges de profits.  Le titre se transige aux alentours de 61$ US et la moyenne des analystes sondés par Thompson Reuters lui donnent une cible de 70$ US d’ici une année.  N’hésitez pas à me contacter afin de valider si ce titre pourrait vous convenir.