Revue boursière de la semaine terminée le 9 février 2018

La bourse revient sur terre, la correction est elle finie?

La bourse américaine a chuté de 10,48% entre le 26 janvier et le 8 février selon l’indice S&P500. La bourse canadienne qui avait atteint son sommet le 4 janvier dernier est en baisse de 8,4% en date de vendredi selon l’indice S&P TSX. On parle de correction quand un marché boursier descend de 10% ou plus et de marché baissier quand la baisse atteint les 20%. On est donc en territoire de correction aux États-Unis, mais pas encore au Canada.

Un marché baissier est associé aux récessions économiques. Le consensus des économistes prévoit que la croissance va se poursuivre en 2018, il n’y a pas de récession en vue. Cela fait dire à beaucoup d’analystes financiers que le pire est probablement derrière nous et que la baisse actuelle peut représenter une occasion d’achat.

William O’Neil du journal Investors Business Daily a développé une technique pour choisir le bon moment de réinvestir en bourse suite à une correction. Une reprise commence par une journée de hausse, ce que l’on a eu aux États-Unis vendredi et que l’on n’a pas encore vu au Canada. Cette journée de hausse doit être confirmée pour donner un signal de fin de correction. La confirmation est donnée entre 4 et 10 jours après la première journée de hausse quand les marchés affichent une journée de hausse de plus de 1,2% avec un volume de transaction plus élevé que la veille. Basés sur cette approche, nous n’aurons pas de confirmation que la reprise est en marche avant jeudi.

Selon l’analyste David Katz en entrevue au réseau CNBC vendredi, la correction serait terminée au deux tiers et représente une occasion immédiate d’achat. Selon M. Katz, plus une baisse est rapide et que ce n’est pas basé sur une faiblesse de l’économie, plus la reprise sera rapide. Vous aurez peut-être l’air stupide d’avoir acheté trop tôt dans un jour ou même dans un mois, mais vous serez content de vous dans 3 mois, toujours selon M. Katz.

David Rosenberg de la firme Gluskin Sheff avertissait ses clients que la correction actuelle est atypique. Normalement, on s’attend à ce que les taux d’intérêt baissent quand il y a une correction boursière. C’est ce qui est arrivé en 2008 et dans la plupart des corrections. Quand les investisseurs retirent de l’argent de la bourse, ils le redirigent vers des obligations, cela fait augmenter la demande d’obligations et baisser les taux. Pendant la présente correction, les taux des obligations 10 ans ont monté de 16 points de base pour les bons du Trésor américains de 10 ans plutôt que de descendre. Une hausse de taux associée à une correction boursière est arrivée deux fois dans l’histoire: en 1987 et en 1994. Ces deux épisodes ont en commun une inquiétude des marchés sur le resserrement  de la politique monétaire de la Fed, une surchauffe de l’économie et un aplatissement de la courbe des taux d’intérêt. En 1987, le dénouement a été un krash boursier, en 1994, une année de forte volatilité.

Revue de la semaine terminée le 9 février, 2018

La peur de la montée des taux d’intérêt effrayait les marchés en début de semaine.  La bourse américaine perdait plus de 1,100 points.  Au Canada, la chute était moins brutale, mais tout de même importante avec des pertes de 271 points.   Mardi, les chasseurs d’aubaines se pointaient et faisaient monter la bourse.  Mercredi, on avait droit à une promenade en montagne russe, mais on terminait la journée pratiquement à notre point de départ.  Jeudi, après une autre journée avec des variations importantes, on terminait en forte baisse tant au Canada qu’aux États-Unis.  Vendredi, on avait droit à une autre journée où les indices variaient beaucoup et après avoir été en baisse de plus de 500 points, le Dow Jones terminait la journée positivement, après un éveil au milieu de l’après-midi.  Donc, beaucoup de variations, et comme il est mentionné ci-haut, espérons que le gros de la correction est derrière nous.

Valeur au 9 février Variation de la semaine Variation  de la semaine %
Bourse de Toronto 15 035 -571 -3.66%
Dow Jones 24 190 -1331 -5.22%
Pétrole ($US/baril) 59.20 -6.25 -9.55%
Or 1 316.65 -20.65 -1.54%
Can$/US$ 79.48 -0.98 -1.21%

Source : Bloomberg

Perspectives techniques et quantitatives des marchés :

Bourse Canadienne Perspectives à court terme En baisse
Croissance des profits En hausse
Bourse américaine Perspectives à court terme En baisse
Croissance des profits En hausse

Source : Vector Vest

 

Ce que nous réserve la semaine du 12 au 16 février, 2018

Mercredi : ventes au détail ainsi que données sur l’inflation aux États-Unis

Vendredi : ventes du secteur manufacturier canadien et mises en chantiers américaines

Beaucoup de résultats corporatifs cette semaine, voici quelques compagnies qui publieront les leurs :

Lundi: First Quantum Mineral, Restaurant Brands (Burger King/Tim Horton)

Mardi : Metlife, Nemaska Lithium

Mercredi : Barrick Gold, Cicso Systems Sunlife Financial

Jeudi : Bombardier, Canadian Tire, Fortis, Encana, Richelieu Hardware

Vendredi :  Air Canada, The Kraft Heinz Co., Coca-Cola

Sur notre radar cette semaine

Nous attendons la fin de la baisse des marchés avant de réinvestir