Revue boursière de la semaine terminée le 8 septembre 2017

Idées retenues du Moneyshow de Toronto 2017

 

Le Moneyshow se tenait à Toronto la semaine dernière. Plusieurs conférences étaient données donnant les grandes tendances dans le monde du placement, autant au Canada qu’à l’étranger.

La tendance à la mode est de tenter d’identifier les compagnies qui bénéficieront de la légalisation prochaine du cannabis. Des dizaines de compagnies tentaient de convaincre les investisseurs qu’elles seront les mieux positionnées pour profiter de la nouvelle manne. La plupart des producteurs de cannabis fonctionnent actuellement à perte et on ne sait pas lesquelles de ces entreprises pourront produire le cannabis à des fins récréatives. Un investissement dans ce secteur relève plus de la spéculation que de l’investissement.

 

L’autre secteur qui a semblé retenir l’intérêt des investisseurs est celui des métaux précieux. Le prix de l’once d’or qui avait dépassé les 1900$ en 2011 a connu une forte baisse jusqu’à la fin de 2016 ou il approchait les 1100$. Ce prix est maintenant à plus de 1350$. Les arguments militant en faveur d’une appréciation de l’or sont nombreux, mais voici les principaux avancés:

1) Situation en Corée du Nord et autres risques géopolitiques
2) Dépenses en infrastructures pour stimuler l’économie
3) Croissance économique qui favorisera l’inflation
4) Faiblesse du dollar américain
5) Augmentation des déficits gouvernementaux
6) Tentation de la Réserve Fédérale Américaine à laisser le taux d’inflation dépasser les taux d’intérêt

Le prix de l’or a tendance à s’apprécier quand les taux d’intérêt réels sont négatifs (quand le taux d’inflation dépasse les taux d’intérêt). C’est la situation que nous avons présentement et plusieurs des conférenciers pensent que cela se poursuivra.

Les conférenciers vedettes étaient partagés sur la suite des événements pour la bourse canadienne comme pour la bourse américaine. Gordon K Pape qui écrit entre autres dans le Toronto Star et le Globe and Mail voyait dans la surévaluation actuelle du marché l’imminence d’une baisse et proposait aux investisseurs présents de protéger leurs arrières. Stephen Moore du Heritage Foundation disait aux investisseurs que nous n’en sommes qu’au début d’un marché haussier qui pourrait durer des années…

Jack A. Ablin de BMO Banque privée Harris pensait quant à lui que bien que l’on puisse voir une surévaluation dans le marché actuel en utilisant des méthodes de calcul traditionnelles, il y a tellement d’argent de disponible pour l’investissement que toute correction ne serait que de courte durée. Le tableau suivant résume sa vision actuelle du marché:

 

Revue de la semaine terminée le 8 septembre, 2017

 

Les essais nucléaires en Corée du Nord effrayaient faisaient chuter les marchés au retour du congé de la fête du Travail.  Mercredi, la bourse américaine rebondissait un peu, supportée par une entente pour relever le plafond de la dette américaine et par un bon rapport sur l’activité du secteur des services.  Au Canada, la hausse des taux d’intérêt prenait les investisseurs par surprise et faisait chuter la bourse.  Jeudi, la bourse américaine terminait la journée au neutre alors que le secteur financier canadien entrainait la bourse dans le rouge.  Vendredi, les ouragans Harvey et Irma apeuraient les marchés et ceux-ci terminaient la journée dans le rouge.

 

 

Valeur au 8

septembre

Variation de la semaine Variation  de la semaine %
Bourse de Toronto 14 985 -206 -1.36%
Dow Jones 21 798 -186 -0.86%
Pétrole ($US/baril) 47.48 +0.19 +0.40%
Or 1 346.60 +21.36 +1.61%
Can$/US$ 82.25 +1.58 +1.96%

Source : Bloomberg

 

Perspectives techniques et quantitatives des marchés :

Bourse canadienne Perspectives à court terme En baisse
Croissance des profits En hausse
Bourse américaine Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En hausse

Source : Vector Vest

 

 

Ce que nous réserve la semaine du 11 au 15 septembre, 2017

 

On débute la semaine avec les statistiques sur les mises en chantiers canadiennes.  Mardi suivra le rapport sur les emplois disponibles chez nos voisins du sud.  Jeudi, les statistiques sur l’inflation américaines sont émises et finalement vendredi les données sur les ventes au détail américaines seront publiées.

 

Cette semaine Oracle publie les résultats de son premier trimestre de l’exercice financier qui se terminera en 2018.

 

Sur notre radar cette semaine

Cette semaine nous faisons un retour sur Northrop Grumman (NOC) qui est un des plus grands producteurs d’armement américain.  Ce titre nous apparaît tout indiqué dans cette période ou deux individus, deux nations, semblent vouloir bomber le torse.  NOC fabrique une panoplie d’équipement militaire variant de système sophistiqué de gestion de l’armement aux missiles Tomahawk.  Le titre se transige à 267$ US et Robert Harrington de Value Line lui attribue une valeur qui pourrait atteindre 300$ d’ici une année.  N’hésitez pas à nous contacter afin de vérifier si ce titre pourrait vous convenir.