Revue boursière de la semaine terminée le 8 mars 2019

Recul des bourses la semaine dernière, une première en 2019…

 

 

Après 10 semaines consécutives à la hausse pour la bourse de Toronto, le Dow Jones et le Nasdaq, les grands indices nord-américains ont tous connu une semaine à la baisse, la semaine dernière. La baisse a été de 0,45% à Toronto selon le S&P TSX , de 1,03% sur le S&P 500, de 2,2% sur le Dow Jones et enfin de 2,46% pour le Nasdaq.

La bourse américaine semble atteindre une résistance quand elle s’approche du niveau de 2 815 points pour le S&P 500. La ligne en jaune du graphique ci-dessous illustre cette résistance. Après la baisse entamée le 3 octobre 2018, le S&P 500 a tenté une remontée qui s’est interrompue le 17 octobre à ce niveau de résistance. On observe la même chose le 7 novembre, le 25 février et le 4 mars 2019. Ce point de résistance montre que les vendeurs prennent contrôle du marché et le pousse à la baisse.

 

En analyse technique on constate que plus souvent et plus longtemps une résistance est testée, plus le potentiel haussier est grand. Si on devait passer cette barrière des 2815 points, on serait en bonne voie pour une belle progression des marchés. En attendant, force a été de constater cette semaine que les vendeurs ont repris la situation en main et poussé les bourses à la baisse.

Une semaine à la baisse ne change pas la tendance du marché, mais il n’en faudrait pas beaucoup plus pour commencer à penser que la tendance à court terme s’inverse. Une ou deux autres journées de baisse changeraient notre perspective du marché.

Revue de la semaine terminée le 8 mars 2019

Des mauvaises nouvelles concernant la guerre des tarifs que se livrent la Chine et les États-Unis faisaient chuter les marchée lundi.   Puis mardi, alors qu’on montait au Canada, supporté par le secteur des soins de santé, on baissait chez nos voisins du sud avec des mauvaises nouvelles du côté de General Electric.  Mardi, on voyait que les investisseurs quittaient les marchés américains, alors qu’au Canada, la Banque du Canada laissait les taux d’intérêt inchangés, ce qui nous permettait de terminer au neutre.  Les craintes d’un ralentissement économique mondial faisaient chuter les marchés jeudi, puis un mauvais rapport sur l’emploi américain avait le même effet négatif vendredi.

(source : vectorvest)

 

 

 

Ce que nous réserve la semaine du 11 au 15 mars 2019

 

Nouvelles Économiques

Mardi : Données sur l’inflation américaine

Jeudi :  Ventes au détail aux États-Unis

Vendredi :  Ventes du secteur manufacturier canadiennes, rapport sur les emplois disponibles aux États-Unis et production industrielle américaine

Compagnies publiant leurs résultats :

Lundi : Adt Corporation

Mercredi : Empire Co.

Jeudi: Adobe, Broadcomm, Dorel Industries, Premium Brands

Vendredi : Stella Jones

Sur notre radar cette semaine

Cette semaine nous vous présentons Capital Power (CPX).  CPX œuvre dans le domaine de la production et du transport énergétique.   De par la nature de l’industrie dans laquelle la compagnie œuvre, une grande partie de ses revenus sont générés par contrats, alors sans dire qu’ils sont garantis, ces revenus sont protégés par contrats, ce qui leur assure une certaine stabilité.  De plus, les investisseurs avides de dividendes seront servis avec CPX.  En effet, la stabilité de ses revenus lui permet de verser un dividende qui se chiffre présentement à 5.8%, ce qui représente seulement 40% de ses flux de trésorerie disponibles. (Source : BMO marché des capitaux). Le titre se transige présentement aux alentours de 31$ canadiens et Patrick Kenny de Banque Nationale Marché des Capitaux lui attribue une valeur de 35$ CAD.  En plus du dividende de 5.8% cité plus haut.  N’hésitez pas à me contacter afin de valider si ce titre peut vous convenir.