revue boursière de la semaine terminée le 7 mai 2021

Quand les mauvaises nouvelles deviennent de bonnes nouvelles!


Vendredi dernier étaient publiées les statistiques sur l’emploi tant au Canada qu’aux États-Unis. On s’attendait à ce que le taux de chômage au Canada passe de 7,5% en mars à 7,8% en avril à cause des mesures de confinement, il a atteint 8,1%. Aux États-Unis alors que la vaccination va bon train et que l’on vit le déconfinement, on s’attendait à la création de 990 000 emplois en avril, il ne s’en est créé que 266 000.

Ces mauvaises nouvelles économiques auraient fait baisser la bourse en temps normal, mais c’est plutôt le contraire qui s’est produit: Le TSX et le Dow Jones ont fini la journée en forte hausse et à un niveau record. La faiblesse du niveau de l’emploi laisse croire aux investisseurs que les banques centrales vont garder les taux d’intérêt bas pour une plus longue période.

Les faibles taux ont été le carburant qui a propulsé la bourse vers de nouveaux sommets. Une surchauffe au niveau de l’emploi ou de l’inflation pourrait arrêter la progression des marchés. La situation de l’emploi n’étant pas plus une inquiétude à court terme, ce seront les chiffres d’inflation qui retiendront l’attention. Les données à ce sujet seront publiées mercredi aux États-Unis.
 


Revue de la semaine terminée le 7 mai 2021
 

Les titres des ressources ont tiré les bourses à la hausse lundi et le TSX finissait la journée en hausse pendant qu’à Wall Street les titres technologiques limitaient les gains. Mardi, c’était un retour du balancier:la forte baisse des actions technologiques a fait que Wall Street a terminé la journée de manière mitigée pendant que la chute des actions en soins de santé, consommation et en or a conduit le TSX à une clôture plus basse. Les craintes d’inflation mercredi ont dépassé les gains des actions énergétiques et financières et Wall Street a clôturé la journée de manière mitigée. La hausse des actions énergétiques a conduit la TSX à une clôture plus élevée. Jeudi, les inscriptions au chômage meilleures que prévu ont stimulé les investisseurs et les marchés boursiers américains ont clôturé en hausse. La chute des valeurs de la santé et de la technologie a entraîné une clôture plus basse du TSX. Des nouvelles décevantes sur l’emploi tant au Canada qu’aux États-Unis poussaient les indices à la hausse vendredi. 

 Valeur au 7
mai 2021
Variation de la semaineVariation de la semaine %
TSX19 472,34364,411,90%
Dow Jones34 777,76902,912,66%
Pétrole64,901,322,07%
Or1 831,3063,603,60%
CAD/USD0,82440,01071,31%

Source : CNBC

Perspectives techniques et quantitatives des marchés: 

Bourse canadiennePerspectives à court termeEn hausse
 Croissance des profitsEn hausse
   
Bourse américainePerspectives à court termeEn hausse
 Croissance des profitsEn hausse

Source : VectorVest


Ce que nous réserve la semaine du 10 au 14 mai 2021


Nouvelles économiques:      
 
Mercredi: États-Unis: Indice des prix à la consommation     

Jeudi
:       États-Unis: Demandes de chômage     

Vendredi: États-Unis: Ventes au détail     
                   

              
 

Compagnies publiant leurs résultats :

Lundi: Sleep Country Canada Holdings Inc, New Look Vision Group Inc, Callaway Golf Co, Revlon Inc, Nautilus Inc, Viatris Inc, Marriott International Inc 

Mardi: Intact Financial Corp, TMX Group Ltd, George Weston Ltd, Coca-Cola Consolidated Inc, Cumberland Pharmaceuticals Inc 

Mercredi: Emera Inc, WSP Global Inc, Applied Materials Inc, Nikon Corp, Wendys Co, Sonos Inc

Jeudi: CI Financial Corp, Canada Goose Holdings Inc, Power Corporation of Canada, Leon’s Furniture Ltd, Morneau Shepell Inc, Yellow Pages Ltd, Brookfield Asset
Management Inc, Airbnb Inc, VOXX International Corp, Chicken Soup for The Soul Entertainment Inc, Walt Disney Co, DoorDash Inc, Quebecor Inc

Vendredi:
 Snc-Lavalin Group Inc 



Sur notre radar cette semaine

Kirkland Lake Gold est une corporation minière dans le secteur aurifère. La compagnie exploite entre autres trois gisements et est rentable. La compagnie se transige à 10.5 fois les profits prévus par la moyenne des analystes qui lui attribuent un prix cible moyen de 73.86$. Si le prix cible est atteint, on parlerait d’un rendement de plus de 55%, en tenant compte du dividende de 1.95%.  N’hésitez pas à me contacter pour voir si ce titre pourrait vous convenir. 

— Salutations