Revue boursière de la semaine terminée le 6 juillet 2018

Qui sortira gagnant de la guerre des tarifs douaniers?

 

La guerre commerciale amorcée le 1er mai dernier par le président Trump commence à s’intensifier. Vendredi, de nouveaux tarifs douaniers américains devaient commencer à s’appliquer sur des produits chinois qui ont été suivis par une réplique chinoise de tarifs sur des produits américains. La Russie a même joint en fin de semaine le bal en annonçant aussi des tarifs douaniers sur des produits américains.

Le niveau actuel de la guerre commerciale ne menacerait pas encore la croissance économique mondiale de façon trop importante. Ce qui est craint, c’est qu’une escalade de cette guerre fasse dérailler l’économie. Pour l’instant, les firmes de placements tentent d’identifier les compagnies qui vont bénéficier des tarifs douaniers.

On pourrait croire que les aciéries américaines auraient dû voir leurs titres s’envoler en bourse suite à l’annonce de tarifs douaniers de 25% imposés à leurs compétiteurs étrangers. Ce n’est pas ce qui s’est passé avec le titre de US Steel. La compagnie se transigeait à près de 35$ il y a 3 mois et se transige encore à ce prix aujourd’hui. La réplique des Européens, du Canada et de la Chine qui imposent maintenant des droits de douane à l’acier américain limitera les exportations de US Steel.

Un grand gagnant a été Ryerson Holding dont le titre se transigeait à près de 8.50$ il y a 3 mois et dont les actions sont montées à 12$ la semaine dernière. Quel est leur secret?

Ils sont plus petits que US Steel et leurs opérations sont plus axées sur les États-Unis. Le graphique ci-dessous résume la situation:

La morale de l’histoire de Ryerson Holding: les gagnants de la guerre des tarifs seront de plus petites compagnies américaines qui profiteront des hausses de droits de douane dans leur secteur. Les grandes firmes de courtage américaines tentent d’identifier qui, parmi les petites entreprises, profitera de ces hausses de tarifs. L’indice Russell 2000 semble profiter de la guerre des tarifs plus que le Dow Jones ou le S&P 500…

Revue de la semaine terminée le 6 juillet 2018

Alors que la bourse canadienne était fermée lundi, la bourse américaine terminait la journée positivement alors que les titres des technos montaient.  Puis mardi, les bourses tombaient justement suite à la chute des titres du secteur technologique.  Mercredi, c’était au tour des États-Unis de prendre congé, et au Canada, les banques montaient, entraînant la bourse dans leur sillage. Jeudi, l’Union européenne laissait voir un assouplissement dans sa lutte contre l’imposition de tarifs douaniers américains ce qui faisait monter les marchés.  Par contre, au Canada, la baisse du pris du pétrole faisait baisser la bourse.  Vendredi, un bon rapport sur l’emploi américain faisait monter les marchés.

Perspectives techniques et quantitatives des marchés :

 

Ce que nous réserve la semaine du 9 au 13 juillet 2018

Mardi : Rapports sur les emplois disponibles aux États-Unis

Mercredi : Mise à jour de la politique monétaire (incluant les taux d’intérêt) de la Banque du Canada, données sur les ventes de gros américaines

Jeudi :  Données sur l’inflation américaine

 

Voici quelques compagnies qui publient leurs résultats cette semaine:

Lundi : Alimentation Couche-Tard

Mardi : Pepsico

Mercredi: Cogeco

Vendredi: Citigroup, JP Morgan, Wells Fargo

 

Sur notre radar cette semaine

Nous attendons le début de la saison des résultats avant d’investir à nouveau.  « Cash is King » pour le moment.