Revue boursière de la semaine terminée le 3 mars 2017

VIX: l’indice de la peur

 

L’indice de la volatilité du Chicago Board Options Exchange connu sous son symbole « VIX » montre la volatilité attendue par le marché pour les 30 prochains jours pour l’indice S&P 500. Cet indice est calculé à partir du prix des options des actions qui composent le S&P500. Les options peuvent servir d’assurance contre une baisse de marché, plus le risque est grand, plus les investisseurs seront prêts à payer cher pour une telle assurance. Le VIX reflète ce coût.

On dit généralement que lorsque l’indice VIX dépasse 30, qu’il y a beaucoup de peur dans le marché, que le niveau de peur est normal à 20 alors que lorsqu’il est sous la barre des 15 que le marché est complaisant. Cet indice a dépassé le 80 en octobre 2008 au plus creux de la crise financière. Le 1er février dernier, il passait momentanément sous la barre des 10 points pour la première fois de son histoire.

 

L’indice se maintenait sous les 12 points la semaine dernière, a monté subitement à près de 13 avant le discours de Donald Trump mardi, puis s’est replié, rassuré par les bonnes paroles du président…

Selon Lawrence G. McMillan, spécialiste en options, tant que l’indice VIX demeurera sous la barre des 13.5 points, vous pouvez investir en bourse en toute tranquillité, la bourse devrait continuer à monter. Dans le contexte actuel, il commencera à protéger ses profits quand l’indice dépassera les 15 points.

À son niveau actuel, sous les 12 points, l’indice VIX nous dit que les participants au marché s’attendent à de légères fluctuations à la hausse au cours du prochain mois.

Revue de la semaine terminée le 3 mars, 2017

 

La journée débutait en hausse avec l’annonce de Donald Trump à l’effet qu’il avait quelque chose de gros à annoncer en rapport aux investissements en infrastructures.  Cependant, cet effet ne durait pas et la journée de lundi se terminait au neutre.  Mardi, les marchés restaient inchangés, en attente du discours de Trump mardi soir.  Mercredi, les marchés célébraient le discours de Trump de la veille, dans lequel on y trouvait beaucoup de projets à teneur économiques.  Jeudi, la possibilité d’une annonce d’augmentation des taux d’intérêt lors de la rencontre de la Réserve fédérale américaine le 15 mars faisait chuter les marchés.  Vendredi, les marchés américains terminaient la journée pratiquement inchangés alors qu’au Canada, supportés par la hausse du prix du pétrole, la bourse terminait en hausse.

Perspectives techniques et quantitatives des marchés :

Ce que nous réserve la semaine du 6 au 10 mars, 2017

 

Les données sur les balances commerciales canadiennes et américaines seront publiées mardi.  Mercredi, les mises en chantier canadiennes sont publiées.  Vendredi, les rapports sur l’emploi tant canadiens qu’américains seront produits.

 

Parmi les compagnies qui publient leurs résultats cette semaine, on note Aecom et Enercare mardi et Transat mercredi.

 

 

Sur notre radar cette semaine

 

La Banque TD est sous notre radar cette semaine.  Le secteur bancaire a connu un très fort rebond depuis une année et les banques sont loin d’être des aubaines.  Cependant, pour un investisseur à long terme les banques restent un placement passablement sécuritaire et elles versent un généreux dividende qui augmente régulièrement.  La Banque TD est la deuxième plus grande Banque canadienne selon la valeur de leurs actifs.  Au dernier trimestre, la banque a battu les prévisions des analystes tant au niveau des revenus que des profits, lesquels sont encore à des niveaux record. Le titre se transige présentement à près de 69$ et Gabriel Deschaine de la Banque Nationale lui attribue une cible de 74$ sur une année.  De plus la banque verse un dividende de 3.2%. N’hésitez pas à nous contacter afin de valider si cet investissement peut vous convenir et le niveau de risque impliqué.