Revue boursière de la semaine terminée le 29 juin 2018

On se regarde, on se désole, on se compare, on se console…

 

La bourse canadienne est en hausse de 0,42% depuis le début de l’année grâce à la bonne performance que nous avons connue lors du trimestre terminé vendredi dernier. La bourse canadienne a réussi à récupérer toutes les pertes du premier trimestre de 2018 grâce à sa performance de 5,92% lors du dernier trimestre. Le secteur pétrolier a à lui seul augmenté de près de 16% au cours des 3 derniers mois.

L’économie serait en fin de cycle de croissance économique selon plusieurs économistes cités dans les médias. En fin de cycle économique, les secteurs de l’énergie et de la technologie ont tendance à bien performer. On remarque que le Nasdaq, un indice à forte concentration dans le secteur technologique a progressé de près de 6% au cours du trimestre terminé le 30 juin. Certains analystes ont avancé que la fin du cycle économique pourrait durer plus longtemps que l’on pense et pourrait même s’étendre jusqu’en 2020.

L’indice Dow Jones de la bourse américaine a connu son pire premier semestre en 9 ans selon le réseau CNBC. Malgré sa faible performance de 0,42%, la bourse canadienne est une des plus rentables cette année comme le démontre le tableau ci-dessous

La bourse de Shanghai serait entrée en « bear market » jeudi, affichant une baisse de plus de 20% entre son sommet atteint en janvier dernier.

Le fonds d’actions Phoenix prudent et opportuniste, géré par François Gagnon, affiche un gain de plus de 5,3% pour le semestre, sa version équilibrée est en hausse de 3,1%. Ces résultats ont été obtenus en sécurisant les profits faits en janvier et en réinvestissant en mai. Le fonds est présentement complètement ressorti de la bourse après avoir encaissé de bons gains en mai et juin.

Revue de la semaine terminée le 29 juin 2018

L’imposition de tarifs douaniers faisait baisser la bourse américaine lors de la première journée de la semaine, puis mardi, la hausse du prix du pétrole donnait du tonus aux marchés.  Mercredi, on en revenait aux craintes des hausses de tarifs douaniers, ce qui faisait baisser les bourses.  Jeudi, les marchés américains terminaient la journée en hausse, soutenus par les banques et les titres du secteur des Technos.  Au Canada, les craintes de subir les foudres douanières du voisin américain faisaient baisser la bourse.  Finalement vendredi, les actions des secteurs des mines et ressources montaient, entraînant les marchés dans leurs sillages.

 

Ce que nous réserve la semaine du 2 au 6 juillet 2018

Lundi : Marchés canadiens fermés. Rapports ISM (Institute of Supply Management) et PMI (Purchasing Managers Index) pour les secteurs manufacturiers américains et canadiens.  Ces deux derniers rapports sont des indicateurs du niveau d’activité manufacturière aux États-Unis.

Mercredi : Marchés américains fermés 

Jeudi :  Publication des minutes de la rencontre de la Réserve fédérale américaine

Vendredi: Rapports sur l’emploi canadiens et américains

Voici quelques compagnies qui publient leurs résultats cette semaine:

Mercredi: Seadrill

Jeudi: Quincailleries Richelieu

Sur notre radar cette semaine

Cette semaine nous prenons une pose et attendons de voir comment les marchés vont réagir avant d’investir à nouveau.