Revue boursière de la semaine terminée le 27 octobre 2017

Les profits des entreprises nous en mettent plein la vue!

 

La saison des résultats bat son plein, la semaine dernière des centaines d’entreprises ont fait connaître leurs résultats financiers pour le trimestre terminé le 30 septembre. Selon Factset Earnings, en date de vendredi, 55% des compagnies du S&P 500 ont dévoilé leurs résultats et 76% d’entre elles ont dépassé les attentes des analystes. Les chiffres d’affaires de 67% des compagnies ayant rapporté leurs résultats l’ont fait en ayant dépassé les attentes.

Réussir à augmenter ses profits en réduisant ses dépenses peut être fait pendant un certain temps. Une vraie croissance implique que les ventes soient à la hausse. C’est aussi ce dernier scénario qui se produit présentement et qui laisse croire que la situation économique s’améliore.

Un marché haussier naît quand l’économie est dans la cave, les taux d’intérêt sont bas, l’inflation est basse et que les attentes de profits sont à la hausse. Cette situation nous l’avons connue en 2009.

Un marché baissier naît quand l’économie roule très fort, que les taux d’intérêt et l’inflation sont à la hausse et que les attentes de profits tournent à la baisse. L’inflation et les taux d’intérêt commencent à progresser, mais les attentes de profits sont encore en hausse. Le niveau des taux d’intérêt et d’inflation part d’un niveau si bas que cela laisse l’espoir que le marché haussier puisse se poursuivre pendant un certain temps. Le graphique ci-dessous montre les attentes de profits pour le S&P 500 en ce moment:

 

On entend souvent dans les médias financiers ces temps-ci des gens affirmer que le marché est mûr pour une correction pour affirmer du même souffle qu’une baisse de la bourse présentera une occasion d’achat pour eux. Ce qu’il faut comprendre de ces commentaires c’est qu’à moins d’être spéculateur et de vouloir jouer le marché, il devrait être préférable de conserver ses placements lors d’une correction qui ne devrait pas durer longtemps.

Nous continuerons de suivre les attentes des profits des analystes pour avoir une idée si un nouveau marché baissier se dessine à l’horizon.

 

 

Revue de la semaine terminée le 27 octobre, 2017

 

Une bonne partie des grandes corporations américaines publiaient leurs résultats cette semaine et leur influence sur les marchés s’est fait sentir.  Lundi General Electric décevait les marchés et on avait droit à une journée qui se terminait dans le rouge.  L’optimisme revenait mardi alors que des grandes corporations du secteur industriel tel que 3M et Caterpillar émettaient des résultats positifs.  En milieu de semaine, les résultats de Chipotle, Advance Micro Device et Roots corporation  décevaient les marchés et les indices boursiers perdaient du terrain.  Jeudi, les grandes corporations telles que DuPont émettaient des résultats qui satisfaisaient les attentes des marchés ce qui faisait monter les principaux indices boursiers.  Cependant, les compagnies du secteur des technologies étaient en baisse, de sorts que le NASDAQ perdait du terrain.  Finalement, vendredi les géants du secteur des technologies (Amazon, Google, et Microsoft) émettaient des résultats positifs et ceci entrainait à la hausse les autres géants du secteur, tel que Apple.  Le NASDAQ terminait la journée en hausse de 2,2% alors que les autres indices étaient positifs, mais dans une moindre mesure.

 

Valeur au 27 octobre Variation de la semaine Variation  de la semaine %
Bourse de Toronto 15 954 +97 +0.61%
Dow Jones 23 434 +105 +0.45%
Pétrole ($US/baril) 53.90 +2.06 +3.97%
Or 1 273.35 -7.12 -0.56%
Can$/US$ 78.04 -1.16 -1.46%

Source : Bloomberg

 

Perspectives techniques et quantitatives des marchés :

Bourse canadienne Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En hausse
Bourse américaine Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En hausse

Source : Vector Vest

 

 

Ce que nous réserve la semaine du 30 octobre au 3 novembre, 2017

 

Mardi le produit intérieur brut canadien sera publié, de même que l’indice de confiance des consommateurs américains.  Mercredi, nos rapports usuels de début de mois soit le rapport ISM (Institute of Supply Management) et PMI (Purchasing Managers Index) pour les secteurs manufacturiers américains et canadiens.  Ces deux rapports sont des indicateurs du niveau d’activité manufacturière aux États-Unis.   Vendredi les rapports sur les balances commerciales américaines et canadiennes sont publiés ainsi que les rapports sur l’emploi, tant au Canada et aux États-Unis sont émis.

 

Nous sommes dans la saison des résultats et voici quelques compagnies qui publient leurs résultats cette semaine :

 

Lundi : Cognex

Mardi : Mastercard, Shopify, AK Steel, Electronic Arts

Mercredi : Cogeco, Facebook, Kraft Heinz, Molson Coors, Tesla

Jeudi : Alibaba, Activision, Enbridge income fund, Gildan, Fairfax Financial, Ferrari, Saputo, SNC Lavalin

Vendredi : Brookfield Infrastructure, Fortis, Berkshire Hataway, Transalta

 

 

Sur notre radar cette semaine

 

 

Cette semaine nous faisons un retour sur les chemins de fer Canadien National. (CNR).  Le CN est la plus importante compagnie de chemin de fer au Canada et une des plus importantes en Amérique du Nord avec 20,000 miles de rails de chemin de fer au Canada, dans le Midwest américain.  L’efficacité opérationnelle du CN est citée en exemple partout dans le domaine.  Il est important pour une compagnie de chemin de fer d’avoir de clients de secteurs diversifiés, car lorsqu’un secteur éprouve des difficultés économiques un autre peut prendre la relève.  La diversification de la clientèle du CN est justement un des points forts de la compagnie. De plus le CN est une des compagnies de chemin de fer qui investit le plus dans le maintien de ses rails ce qui à long terme permet de diminuer significativement les coûts de réparation.  La compagnie a réussi à augmenter ses tarifs de 2,3% au cours de la dernière année ce qui est appréciable, d’autant plus que la gestion des dépenses du CN est citée en exemple partout dans le milieu du rail.  On s’attend à ce que le CN nous livre une croissance entre 5-10% cette année.  L’économie canadienne se porte bien, ce qui ne nuira certainement pas.   Le titre de transige aux alentours de 104$  et Fadi Chamoun de BMO Marché des Capitaux lui donne une cible de 111$ d’ici une année.  De plus la compagnie verse un dividende de l’ordre de 1.6%.  N’hésitez pas à me contacter afin de vérifier si ce titre pourrait vous convenir.