revue boursière de la semaine terminée le 27 novembre 2020

Un vendredi fou différent cette année, les analystes demeurent optimistes

On raconte que le black Friday tire son nom du fait que les détaillants américains commencent à faire des profits entre le vendredi qui suit l’Action de grâce américaine et Noël. On écrit donc les chiffres des résultats à l’encre noire plutôt qu’à l’encre rouge. Les chiffres des ventes de cette journée sont étudiés avec attention, car ils démontrent la santé du consommateur américain.

Les visites dans les centres d’achat ont chuté de 52% aux États-Unis comparativement à la même journée l’an dernier selon un rapport de Sensormatic Solutions. La Covid-19 aura eu son effet cette année et les consommateurs se sont plutôt rués sur les ventes en ligne. Les ventes en ligne se seraient chiffrées à plus de $9 milliards, soit une hausse de 21.6% par rapport au niveau de $7.4 milliards selon Adobe Analytics. Ce fut la deuxième plus grosse journée de ventes en ligne de l’histoire après le cyber lundi de l’an dernier.

On s’attend à un nouveau record de vente en ligne ce cyber lundi 30 novembre alors que des ventes de plus de 10,8$ milliards sont attendues. Les experts d’Adobe s’attendent à ce que 1$ sur 4$ des achats de Noël soit fait en ligne cette année contre 1$ sur 5$ l’an dernier.

Les dépenses de consommation représentent 70% de l’économie américaine et les consommateurs semblent résilients à la pandémie. Si la tendance se maintient, cela sera de bon augure pour la rentabilité des entreprises et pour la bourse!

Revue de la semaine terminée le 27 novembre 2020

 Le raffermissement des actions énergétiques et industrielles a conduit Wall Street à une clôture plus élevée lundi. La hausse des actions énergétiques a conduit la TSX à une clôture plus élevée. Mardi, les progrès du vaccin contre le coronavirus et les espoirs d’une reprise économique rapide ont fait grimper les marchés boursiers américains. Les gains des producteurs de marijuana et d’énergie ont conduit le TSX à une clôture plus élevée. La hausse des cas de coronavirus a compensé les gains technologiques et Wall Street a terminé la journée de mercredi mitigée. Après une journée de hausse et de baisse, les actions canadiennes ont terminé en hausse grâce à la vigueur des actions de consommation et d’énergie. La bourse américaine était fermée jeudi pour l’Action de grâce. Les gains dans les actions de soins de santé et de technologie ont dépassé les pertes d’énergie et le TSX a clôturé en hausse jeudi, la hausse s’est poursuivie vendredi.

Valeur au 27
novembre
Variation de la semaine Variation de la semaine %
TSX 17 396,56 377,46 2,22%
Dow Jones 29 910,37 646,89 2,21%
Pétrole 45,53 3,11 7,33%
Or 1 788,10 -84,30 -4,50%
CAD/USD 0,77 0,0041 0,54%

Source : CNBC

Perspectives techniques et quantitatives des marchés: 

Bourse canadienne Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En baisse
Bourse américaine Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En baisse

Source : VectorVest


Ce que nous réserve la semaine du 30 novembre au 4 décembre

 

Nouvelles économiques:

Mardi:       États-Unis: Indice ISM Manufacturier

Vendredi:  Canada: Statistiques sur l’emploi
                       États-Unis: Rapport sur l’emploi

 

Compagnies publiant leurs résultats :

 

Lundi: Zoom Video Communications Inc, Guess? Inc

Mardi:
 Banque de Nouvelle-Écosse, Banque de Montréal, Hewlett Packard Enterprise Co, Citi Trends Inc

Mercredi:
 Banque Nationale, Banque Royale

Jeudi: Banque CIBC, Banque Toronto-Dominion, Cracker Barrel Old Country Store Inc, Dollar General Corp, DocuSign Inc

Vendredi: Banque Laurentienne, Canadian  Western Bank


Sur notre radar cette semaine

Open Text Corp.: fondée en 1991, Open Text est la plus grande entreprise de logiciels au Canada. L’entreprise développe des applications pour faciliter la collaboration, le partage, l’entreposage et l’accès aux informations (documents, courriels, tâches) entre individus, équipes et organisations. La firme peut compter sur une base de revenus récurrents qui représentent 83% de son chiffre d’affaires. Le titre s’échangeait à 58.39$ à la bourse de Toronto vendredi et Richard Tse de la Financière Banque Nationale croit que le titre pourrait monter à 71.50$ d’ici un an pour un rendement de plus de 24% quand ont tient compte du dividende de 2%. N’hésitez pas à me contacter pour voir si ce titre pourrait vous convenir.

Salutations