Revue boursière de la semaine terminée le 26 mai 2017

Le calme après la tempête

 

Les marchés boursiers se sont montrés résilients cette semaine, effaçant même toutes les pertes subies la semaine dernière aux États-Unis. La crainte d’une destitution de Donald Trump le 17 mai dernier avait fait chuter le Dow Jones de plus de 316 points et de plus de 43 points dans le cas du S&P 500. Tous ces points ont été récupérés et le S&P 500 et le Nasdaq ont atteint de nouveaux records dans les derniers jours.

Au Canada, la situation est un peu moins rose et on est encore à 3% de moins que le sommet de l’année atteint le 21 février dernier pour le S&P TSX. Au Canada les secteurs des ressources naturelles et des finances tirent l’indice phare à la baisse.

Aux États-Unis les titres vedettes de la technologie contribuent grandement à la force de leur marché. Comme le démontre le tableau suivant, les vedettes de la techno sont en hausse de plus de 25% depuis les 5 derniers mois:

Prix au 30-déc-2016 Prix au 26-mai-2017 Augmentation ($) Augmentation (%)
Facebook 115,05 152,13 37,08 $ 32,23%
Amazon 749,87 995,78 245,91 $ 32,79%
NetFlix 123,8 162,43 38,63 $ 31,20%
Alphabet (Google) 792,45 993,27 200,82 $ 25,34%
Nvidia Corp 106,74 141,84 35,10 $ 32,88%
Apple Inc. 115,82 153,61 37,79 $ 32,63%

Source Vector Vest

Le retour au pays du président américain ramènera peut-être un peu de politique dans les discussions sur l’évolution prochaine des marchés boursiers. En attendant, on se demande qui de Amazon ou de Alphabet atteindra le prix de 1000$ par actions en premier.

Revue de la semaine terminée le 26 mai, 2017

 

Lundi, la bourse canadienne était fermée, mais la bourse américaine gagnait 90 points, supportée par l’annonce d’une transaction avec l’Arabie Saoudite.  Mardi, les investisseurs étaient soulagés du fait que les plans de Donald Trump étaient toujours en force lors de l’émission du budget américain.  Mercredi, la bourse américaine était en attente de l’émission des minutes de la rencontre de la Réserve fédérale américaine et ne bougeait pas jusqu’au milieu de l’après-midi.  La FED émettait ses minutes et n’y voyant pas de mauvaises surprises, les marchés terminaient la journée en hausse.  Au Canada, des résultats décevants de la Banque de Montréal faisaient chuter tout le secteur financier, entrainant la bourse canadienne dans le rouge.  Jeudi, de bons résultats des détaillants Best Buy et Tommy Hilfiger faisaient monter les marchés.  Vendredi était une journée plutôt calme peu de transactions et les bourses terminaient la journée au neutre.

 

 

Valeur au 26 mai Variation de la semaine Variation  de la semaine %
Bourse de Toronto 15 416 -42 -0.27%
Dow Jones 21 080 +185 +0.89%
Pétrole ($US/baril) 49.80 -0.55 -1.09%
Or 1 266.76 +11.21 +2.21%
Can$/US$ 74.37 +0.54 +0.73%

Source : Bloomberg

 

Perspectives techniques et quantitatives des marchés :

Bourse canadienne Perspectives à court terme En baisse
Croissance des profits En baisse
Bourse américaine Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En hausse

Source : Vector Vest

 

 

Ce que nous réserve la semaine du 29 mai au 2 juin, 2017

 

L’indice de confiance des consommateurs américains sera publié mardi.  Mercredi, le produit intérieur brut canadien pour le premier trimestre sera émis.  Puis jeudi, nos rapports usuels de début de mois soit le rapport ISM (Institute of Supply Management) et PMI (Purchasing Managers Index) pour les secteurs manufacturiers américains et canadiens.  Ces deux rapports sont des indicateurs du niveau d’activité manufacturière aux États-Unis.

 

 

Voici quelques compagnies qui publient leurs résultats :

 

Mardi : La Banque de Nouvelle-Écosse, La Banque Laurentienne

Mercredi : CAE inc., la Banque Nationale, Michael Kors

Jeudi : Dollar General, VMWare

 

Sur notre radar cette semaine

 

Cette semaine nous discutons de Apple.  Nous croyons que la compagnie n’a pas besoin de présentation, beaucoup de gens ont des produits Apple à la maison.  La bonne performance des ventes de Iphones reste toujours un grand catalyseur pour les actions de Apple.  La venue prévue cet automne du iPhone 8 pourrait donner de l’élan aux actions de la compagnie.  Un point technique intéressant, selon Tim Long de BMO Marché des Capitaux, les actions de Apple se transigent actuellement à un multiple qui serait 10% inférieur à celui des actions du S&P 500 (l’indice des plus grandes compagnies américaines).  En termes (presque) clairs, ceci veut dire que l’action de Apple, pour un niveau de profit comparable, coûte actuellement moins cher que la moyenne des actions comprises dans le S&P500.  Historiquement, les actions de Apple se sont toujours vendues à un prix semblable à ses pairs du S&P500.  Ceci pourrait donc nous indiquer que l’action de Apple retrouvera sa moyenne historique, ce qui ferait augmenter la valeur de l’action.  Ceci jumelé à l’émission prochaine du iPhone 8 et à l’augmentation des revenus de Apple dans le secteur des services de l’ordre de 10% nous porte à croire que la compagnie a encore du potentiel pour avoir du succès en bourse.

L’action de transige à 153$ et Tim Long de BMO Marchés des Capitaux lui donne une cible de 170$ d’ici un an.  De plus, Apple verse un dividende de l’ordre de 1.6%.  N’hésitez pas à nous contacter afin de vérifier si cet investissement peut vous convenir.