Revue boursière de la semaine terminée le 26 janvier 2018

Euphorie à New York et calme plat à Toronto

 

La bourse américaine a connu un de ses meilleurs débuts d’année de l’histoire. L’indice Dow Jones était en hausse de 7.45%, le S&P500 de 7.67% et le Nasdaq de 8.72% au cours de clôture de vendredi dernier par rapport au dernier jour de décembre. La performance de la bourse américaine en dollars canadiens est amoindrie de près de 2% à cause de la hausse du dollar canadien pendant la même période.

L’indice phare de la bourse de Toronto a presque effacé tous ses gains de l’année la semaine dernière ne montrant plus qu’une performance de 0.18% depuis le début janvier.

Plusieurs analystes financiers et économistes prévoyaient une performance de la bourse de 5% à 10% pour l’année 2018 et cette performance a été atteinte en quatre semaines… La croissance des profits des entreprises et les faibles taux d’intérêt jumelés à l’adoption d’une réforme fiscale aux États-Unis expliquent l’emballement de la bourse. La fête serait loin d’être finie selon Ray Dalio, un investisseur milliardaire reconnu comme l’un des meilleurs gestionnaire de hedge fund au monde qui donnait une entrevue à l’émission Squawk Box du réseau CNBC jeudi matin, M. Dalio a déclaré la semaine dernière que ceux qui laissaient leur argent en encaisse allaient le regretter.

La peur de manquer la chance de s’enrichir par la bourse a attiré les petits investisseurs au cours des dernières semaines. Le fonds négocié  en bourse SPDR S&P 500 mieux connu par son code boursier SPY a dépassé les 300 milliards d’actifs sous gestion la semaine dernière alimentée par des entrées de fonds de 6.2 milliards pour les 5 derniers jours selon Factset.

L’histoire nous dit toutefois que les émotions sont mauvaises conseillères en matière de placement. Les investisseurs ont tendance à avoir une grande confiance au moment où les marchés atteignent leurs sommets et craignent les marchés quand il est à son plus bas comme l’illustre le graphique ci-dessous:

Le secret pour réussir avec ses placements n’est pas de chasser le placement qui performe le mieux au moment présent, mais de biens diversifier ses avoirs selon un plan établi et de suivre ce plan.

Revue de la semaine terminée le 26 janvier, 2018

 Les bourses américaines et canadiennes évoluaient différemment cette semaine.  Lundi, une entente entre les élus démocrates et républicains faisait en sorte que le gouvernement américain rouvrait ses portes et la bourse rebondissait.  Au Canada, c’était une journée à la baisse, exception faite des compagnies de marijuana qui volaient la vedette.  Mardi des résultats tantôt bons, tantôt moins bons laissaient les marchés pratiquement inchangés.  Pour le reste de la semaine, la bourse américaine montait significativement, supportée par d’excellents résultats corporatifs, alors qu’au Canada, on perdait un peu, les résultats du CN et de Valeant étant inférieurs aux attentes des investisseurs.

Valeur au 26 janvier Variation de la semaine Variation  de la semaine %
Bourse de Toronto 16 239 -114 -0.70%
Dow Jones 26 616 +544 +2.094%
Pétrole ($US/baril) 66.14 +2.53 +3.98%
Or 1 349.12 +17.28 +1.30%
Can$/US$ 81.25 +1.21 +1.51%

Source : Bloomberg

Perspectives techniques et quantitatives des marchés :

Bourse Canadienne Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En hausse
Bourse américaine Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En hausse

Source : Vector Vest

 

Ce que nous réserve la semaine du 29 janvier au 2 février, 2018

Mardi : Indice de confiance des consommateurs américains

Mercredi : Produit intérieur brut au Canada et les minutes de la rencontre de la Réserve fédérale américaine

Jeudi : Le rapport ISM (Institute of Supply Management) et PMI (Purchasing Managers Index) pour les secteurs manufacturiers américains et canadiens.  Ces deux rapports sont des indicateurs du niveau d’activité manufacturière aux États-Unis.

Vendredi : Rapport sur l’emploi aux États-Unis

Beaucoup de résultats corporatifs cette semaine, voici quelques compagnies qui publieront les leurs :

Lundi : Lockheed Martin

Mardi : Metro inc. McDonald

Mercredi : Groupe CGI, Facebook, Microsoft, PayPal, AT&T

Jeudi : Alibaba, Amazon, Alphabet (le parent de Google), MasterCard, Visa, Quincailleries Richelieu

Vendredi: Chevron

Sur notre radar cette semaine

 Cette semaine nous parlons de Constellation Software (CSU).  CSU est une compagnie canadienne et un des leaders mondiaux de services et de logiciels informatiques, avec plus de 125,000 clients dans plus de 100 pays.  Peu de gestionnaires canadiens ont acquis la réputation d’excellence de son président Mark Leonard.  Ce dernier, un peu comme Alain Bouchard de Couche-Tard est devenu un maître pour faire croître sa compagnie par acquisitions et pour bien intégrer les compagnies acquises. La preuve en est que les ventes de CSU totalisaient 2.1 milliards de dollars pour l’exercice terminé le 31 décembre 2016 et selon l’analyse de Thanos Moschopoulos de BMO Marché des Capitaux, les ventes de CSU avoisineront 2.9 milliards de dollars pour l’exercice terminé le 31 décembre 2018, soit une croissance de 38% sur deux années.  Le titre se transige à 795$ et monsieur Moschopoulos prévoit que le titre montera à 840$ d’ici un an.  N’hésitez pas à me contacter afin de valider si ce titre pourrait vous convenir.