Revue boursière de la semaine terminée le 24 février, 2017

Protégez vos profits: Robert Shiller

Les investisseurs boursiers devraient profiter du dernier rallye boursier pour protéger leurs profits selon le professeur d’économie à l’université Yale, Robert Shiller.

Le ratio cours/bénéfices ajusté pour les cycles économiques (CBACE), développé par Shiller est à son niveau le plus élevé depuis 2002. Le ratio CBACE vise à mesurer les bénéfices tout au long d’un cycle économique. Ce ratio est calculé en comparant les bénéfices des 10 dernières années, ajusté pour inflation par rapport au prix des actions du S&P 500.

Shiller insiste pour dire que son ratio ne vise pas à prédire les mouvements à court terme de la bourse. Toutefois, même si on ne peut prédire les mouvements à court terme de la bourse, on sait que les marchés sont hauts présentement. À long terme, on sait qu’acheter sur un haut de marché n’est pas la meilleure idée.

Voici à quoi ressemble le ratio cours/bénéfices ajusté pour les cycles économiques (CBACE) depuis plus de 100 ans:

Source: gurufocus.com

En 2013, Shiller a gagné le prix Nobel d’économie pour sa compréhension de la fixation des prix des actifs financiers, dont le ratio CBACE.

Il faut dire que le ratio CBACE est sujet à contestation. Plusieurs ont noté que ce ratio ne tient pas compte du niveau des taux d’intérêt qui ont impact majeur sur la valeur des actions, surtout en ce moment. Les bas niveaux de taux d’intérêt actuels justifient que les évaluations actuelles soient plus élevées.

Shiller admet que le taux CBACE a été élevé au cours des 20 dernières années et que quelque chose a peut-être changé… Mais peut-être que non, cet indicateur a bien fonctionné par le passé.

Shiller a ajouté dans une entrevue à CNBC qu’il est raisonnable d’investir dans les actions américaines, mais il ne faut pas exagérer de ce côté en ce moment…

Revue de la semaine terminée le 24 février, 2017

 

Lundi, les marchés étant fermés, la semaine débutait du bon pied mardi alors que de bons résultats de la part de Walmart et de Home Depot jumelés à l’augmentation du prix du pétrole faisaient monter les marchés.  Mercredi, les minutes de la Réserve fédérale américaine à l’effet que des augmentations de taux d’intérêt étaient dans les plans faisaient tomber les marchés.  Cependant, en mi-journée la bourse américaine parvenait à se relever suite à une victoire commerciale de DuPont en Europe.  Au Canada, des ventes au détail décevantes faisaient tomber la bourse.  Jeudi, le Président Trump renouvelait son engagement au sujet de la création d’emploi et ceci faisait monter la bourse américaine, tandis qu’au Canada, le secteur industriel entrainait la bourse en territoire négatif.  Vendredi, la bourse américaine terminait la journée pratiquement inchangée, mais chutait lourdement au Canada, le secteur bancaire, le pétrole, de même que des prises de profits étant la cause de cette chute.

 

Valeur au 24 février Variation de la semaine Variation  de la semaine %
Bourse de Toronto 15 533 -306 -1.93%
Dow Jones 20 821 +197 +0.96%
Pétrole ($US/baril) 53.99 +0.69 +1.29%
Or 1 257.50 +22.90 +1.85%
Can$/US$ 76.38 +0.02 +0.03%

Source : Bloomberg

 

Perspectives techniques et quantitatives des marchés :

Bourse canadienne Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En hausse
Bourse américaine Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En hausse

Source : Vector Vest

 

 

Ce que nous réserve la semaine du 27 février au 2 mars, 2017

 

Lundi le rapport sur la production industrielle canadienne est publié.  Mardi, ce sera le produit intérieur brut américain.  Mercredi, nos rapports usuels de début de mois soit le rapport ISM (Institute of Supply Management) et PMI (Purchasing Managers Index) pour les secteurs manufacturiers américains et canadiens.  Ces deux rapports sont des indicateurs du niveau d’activité manufacturière aux États-Unis.  Jeudi, ce sera au tour du produit intérieur brut canadien d’être émis et vendredi, l’indice ISM, cette fois pour le secteur des services est publiée.

 

Du côté des résultats corporatifs, la saison des résultats du quatrième trimestre bat son plein.  Voici quelques corporations qui publient leurs résultats :

 

Lundi : Wajax

Mardi : Banque de Montréal et Banque de Nouvelle-Écosse

Mercredi : Dollar Tree

Jeudi : Costco Wholesale, Banque TD

 

 

Sur notre radar cette semaine

 

La compagnie CAE est sur notre radar cette semaine.  CAE, dont le siège social est québécois, est un leader mondial dans le domaine des simulateurs d’avions et de l’entraînement des pilotes, tant dans le domaine de l’aviation civile que du secteur de la défense.  La compagnie emploie plus de 8,000 personnes et est présente dans 30 pays. La demande pour l’entraînement dans le secteur de l’aviation civile est forte et le carnet de commandes est bien garni dans le domaine de la défense.  Avec plus de 60% de ses revenus qui sont de sources prévisibles et récurrentes et avec un carnet de commandes en croissance CAE est bien placé pour livrer un bon retour aux actionnaires. Le titre se transige présentement à près de 20$ et Cameron Doerksen de la Banque Nationale lui attribue une cible de 21$ sur une année.  Cependant, il note que CAE se transige à escompte par rapport à ses pairs et qu’un ajustement de cette évaluation pour la rendre comparable à celle de ses compétiteurs ferait augmenter le titre significativement. N’hésitez pas à nous contacter afin de valider si cet investissement peut vous convenir et le niveau de risque impliqué.