Revue boursière de la semaine terminée le 21 avril 2017

Le pétrole devrait se maintenir entre 50$ et 60$ cette année

 

Le prix du baril de pétrole devrait se maintenir entre 50$ et 60$ selon Clément Gignac, économiste en chef chez Industrielle Alliance. Cette vision a été communiquée aux conseillers d’Industrielle Alliance Valeurs mobilière inc. lors du congrès tenu la semaine dernière à Montréal.

L’Arabie Saoudite a annoncé qu’elle mettrait publique une partie de la compagnie Aramco au début de 2018. Aramco est la plus grosse compagnie au monde, ce serait plus gros en valeur que des compagnies comme Apple et Wal Mart combinées. Les Saoudiens voudraient vendre une petite portion de leur compagnie sur le marché public américain, cette « petite » portion serait de 100 milliards de dollars et donnerait une valorisation de 2 trillions de dollars à Aramco. Ce premier appel public à l’épargne serait le plus gros de toute l’histoire des marchés boursiers.

On comprendra que les Saoudiens veulent avoir le maximum pour leur compagnie et qu’ils ont intérêt à montrer de bons profits et un beau potentiel pour l’avenir. Dans cette perspective, une hausse du prix du baril les favoriserait. En limitant leur production et en encourageant les autres pays de l’OPEP à faire de même, l’Arabie Saoudite pourrait aller chercher le maximum de la vente d’une partie de Aramco.

 

Une hausse du prix du baril de pétrole devrait avoir des effets bénéfiques tant pour la bourse canadienne que pour le dollar canadien. Il ne serait pas étonnant qu’advenant une hausse du baril de pétrole à 60$ on voie le dollar canadien s’apprécier par rapport au dollar américain.

Souhaitons, pour les vacanciers qui prévoient aller aux États-Unis que cette hausse du dollar survienne avant les vacances!

 

Revue de la semaine terminée le 21 avril, 2017

 

Les grands mouvements de marchés de cette semaine étaient provoqués par l’émission des résultats trimestriels des corporations américaines.  On partait à la hausse lundi, les investisseurs achetaient les banques et les compagnies du secteur technologique lundi, suite aux baisses récentes.  Mardi, des résultats décevants de Goldman Sachs et Johnson & Johnson faisaient chuter les marchés.  Mercredi, les mauvais résultats de IBM avaient le dessus sur les bons résultats de Morgan Stanley et la bourse chutait pour une deuxième journée d’affilée.  Jeudi, les résultats émis étaient positifs,  notamment ceux d’American Express et les marchés rebondissaient.  L’élection en France laissait les investisseurs perplexes et les marchés semblaient en attente et terminaient la journée au neutre.

 

Valeur au 21 avril Variation de la semaine Variation  de la semaine %
Bourse de Toronto 15 614 +79 +0.51%
Dow Jones 20 648 +195 +0.95%
Pétrole ($US/baril) 49.62 -3.56 -6.69%
Or 1 284.44 -1.06 -0.08%
Can$/US$ 74.08 -0.99 -1.32%

Source : Bloomberg

 

Perspectives techniques et quantitatives des marchés :

Bourse canadienne Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En baisse
Bourse américaine Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En hausse

Source : Vector Vest

 

 

Ce que nous réserve la semaine du 24 au 28 avril, 2017

 

L’indice de confiance des consommateurs américains est publié mardi.  Ce sera suivi mercredi par les ventes au détail canadiennes.  Jeudi les commandes de biens durables américaines seront émises et vendredi on aura droit aux produits intérieurs bruts pour le premier trimestre tant au Canada qu’aux États-Unis.  Mais ce qui retiendra notre attention au-delà des nouvelles économiques est la possible émission du plan budgétaire américain qui pourrait être émis mercredi.

 

Voici quelques compagnies qui publient leurs résultats :

 

Lundi : Barrick Gold, Canadian National

Mardi : 3M Co, AT&T, Coca Cola Co.

Mercredi : Goldcorp, Boeing

Jeudi : Alphabet, Amazon, Fairfax Financial

Vendredi : Colgate Palmolive

 

Sur notre radar cette semaine

 

Nous regarderons l’évolution des marchés suite aux résultats de la première ronde des présidentielles Françaises et aussi des résultats du plan budgétaire américain.