Revue boursière de la semaine terminée le 2 décembre 2016

Le référendum en Italie, autre pétard mouillé?

Les yeux des financiers du monde étaient tournés vers l’Italie dimanche dernier où un référendum visant un changement constitutionnel dans ce pays risquait de faire dérailler l’économie mondiale cette semaine…

Le but visé par le référendum était d’approuver l’octroi de plus de pouvoirs à la chambre basse au détriment du sénat. Le premier ministre y a mis son siège en jeu et a démissionné suite à l’échec de sa demande de pouvoirs additionnels.

Ce référendum a été interprété par les électeurs comme une chance de dire à l’élite politique du pays que le peuple en assez des politiciens. La situation s’apparente à ce qui a été vu en Grande-Bretagne avec le Brexit ou aux États-Unis avec Trump. Comme en grande Bretagne et aux États-Unis on annonçait des calamités économiques très graves si le non devait l’emporter. L’Italie est dans un processus de recapitalisation de ses banques et devait injecter près de 5 milliards d’Euros cette semaine sous la gouverne de leur premier ministre Matteo Renzi. Un des leaders du camp du non proposait que l’Italie se retire de l’Euro comme l’a fait la Grande-Bretagne.

Contre toute attente, les marchés boursiers européens ont fait fi de la situation en Italie et ont commencé la journée de lundi à la hausse…
Les catastrophes annoncées suite aux derniers changements politiques ont eu jusqu’à maintenant très peu d’impacts en bourse.

 

Revue de la semaine terminée le 2 décembre, 2016

 

Après une semaine des plus positive la semaine passée, les investisseurs semblaient prendre leurs profits en ce lundi.  Ceci faisait baisser les marchés.  Mardi, les actions du secteur de l’énergie étaient dans le rouge, la bourse canadienne tombait un peu.  Par contre, le secteur des soins de santé était à la hausse, ce qui sauvait la mise aux États-Unis et la bourse montait un peu.  Mercredi, l’entente de L’OPEC (l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole) pour un meilleur contrôle de la production faisait monter le prix du pétrole.  La bourse canadienne suivait la tendance alors que les titres du secteur technologique en prenaient pour leur rhume et faisait ombrage à la hausse du secteur de l’énergie aux États-Unis.  Jeudi, on voyait le secteur des technos encore tomber, de même que les titres sensibles aux taux d’intérêt qui perdaient en valeur avec la hausse des taux d’intérêt.  Ceci faisait contrepoids à la hausse des titres du secteur de l’énergie.  Vendredi, un bon rapport sur l’emploi américain ne parvenait pas à chasser l’ombre du référendum en Italie sur les réformes de son système politique.  Les marchés terminaient la journée pratiquement inchangés.

 

Valeur au 2 déc.. Variation de la semaine Variation  de la semaine %
Bourse de Toronto 15 053 -22 -0.15%
Dow Jones 19 170 +18 +0.09%
Pétrole ($US/baril) 51.68 +5.62 +12.20%
Or 1 177.43 -6.13 -0.52%
Can$/US$ 75.23 +1.29 +1.74%

Source : Bloomberg

 

Perspectives techniques et quantitatives des marchés :

Bourse canadienne Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En hausse
Bourse américaine Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En hausse

Source : Vector Vest

 

 

Ce que nous réserve la semaine du 5 au 9 décembre 2016

 

Mardi seront publiées les données sur les balances commerciales canadiennes et américaines.  Mercredi, la Banque du Canada mettre à jour sa politique économique, il sera intéressant de noter le discours de notre Banque centrale alors que nos voisins du Sud s’apprêtent à augmenter leurs taux.  Toujours mercredi, le rapport sur les emplois disponibles américains sera publié.  Jeudi, les mises en chantier canadiennes seront connues.  Vendredi, les ventes de gros américaines et les données sur le sentiment des consommateurs seront publiées.

 

Du côté des compagnies qui publient leurs résultats, on note la Banque de Montréal mardi, Dollarama et Costco mercredi et Transat vendredi.

 

Sur notre radar cette semaine

 

L’action de CGI nous semble attrayante.  Fondé en 1976, CGI est la cinquième plus importante compagnie de services informatiques et de processus d’affaires dans le monde avec plus de 65 000 employés, des ventes de plus de 10 milliards de dollars et un carnet de commandes de plus de 20 milliards de dollars.  Le carnet de commandes de CGI est en croissance et le changement de président CEO se fait sans heurts.  Les résultats du dernier trimestre étaient excellents, leur portefeuille de propriétés intellectuelles est en croissance et c’est un portefeuille qui donne de bonnes marges de profits.

L’action de CGI se transige aux environs de 62.50$, Thanos Moschopoulos de BMO marché des capitaux lui donne une cible de 74$.  N’hésitez pas à nous contacter afin de valider si cet investissement peut vous convenir et le niveau de risque impliqué.