Revue boursière de la semaine terminée le 1er juin 2018

Début de guerre commerciale…

Donald Trump a encore réussi à faire la une des nouvelles économiques en annonçant des tarifs douaniers sur les importations d’acier et d’aluminium en provenance du Canada, de l’Europe et du Mexique. Le Canada et les pays européens ont répondu en annonçant eux aussi des tarifs sur certains produits américains.

Le Canada a choisi d’imposer de tarifs douaniers sur des produits fabriqués dans des états où la lutte s’annonce chaude pour les élections de novembre prochain. Les tarifs canadiens s’attaquent au jus d’orange, aux sacs de couchage, au bourbon et aux cartes à jouer entre autres, car ils sont produits dans des états où les républicains risquent de perdre leurs sièges à la chambre des représentants.

Les échanges visés par les tarifs représentent près de 16 milliards de dollars par année. Selon Radio-Canada les ventes de produits canadiens aux États-Unis atteignent plus de 400 milliards de dollars par année. C’est donc près de 4% des produits exportés vers les États-Unis qui seront touchés. La plupart des économistes présents dans les médias financiers ont condamné ces mesures protectionnistes qui risquent d’amener de l’inflation. Avec seulement 4% des échanges visés pour l’instant, la plupart des analystes s’entendent pour dire que ces tarifs ne feront pas dérailler le train de la croissance économique.

Les marchés boursiers devraient varier au gré des nouvelles sur le commerce international cette semaine. La réunion du G7 qui aura lieu dans Charlevoix à la fin de la semaine mettra en opposition le président américain avec ses homologues d’Europe et du Canada. Comme peu de résultats financiers sont attendus cette semaine et que peu de nouvelles statistiques économiques seront publiées, les journalistes ne parleront que de tarifs douaniers et de leurs impacts potentiels sur les économies du monde développé. C’est bien plus la peur d’une escalade de la guerre commerciale entamée cette semaine qui fait peur que l’effet réel des mesures annoncées la semaine dernière.

Revue de la semaine terminée le premier juin 2018

La baisse du prix du pétrole faisait baisser la bourse canadienne lundi alors que la bourse américaine était fermée.  Mardi, une crise politique en Italie et la menace que le pays ait l’intention de sortir de l’Union européenne faisait baisser les marchés.  Mercredi, le prix du pétrole remontait et les investisseurs faisaient fi des craintes liées à l’Italie et la bourse reprenait presque tout le terrain perdu la veille.  Jeudi, les États-Unis annonçaient une hausse des tarifs douaniers sur l’aluminium et l’acier pour le Canada, le Mexique et l’Union européenne et ceci faisait chuter les marchés. Finalement vendredi, un très bon rapport sur l’emploi américain faisait monter la bourse, alors qu’au Canada, on terminait la journée sans grands changements.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce que nous réserve la semaine du 4 au 8 juin 2018

Mardi : Rapport sur les emplois non comblés américains

Mercredi : Balance commerciale canadienne

Vendredi:  Rapport sur l’emploi au Canada, vente de gros américaines, début de la rencontre du G7.

 

Voici quelques compagnies qui publient leurs résultats cette semaine:

Mardi: Ambarella

Mercredi: Mediagrif, Ubisoft

Jeudi:  Broadcom, Dollarama, Saputo, Transcontinental

 

Sur notre radar cette semaine

Cette semaine nous faisons un retour sur Google (GOOGL).  Nous avons parlé de ce titre à quelques reprises et encore il nous apparaît comme un bon investissement.  Les revenus de publicité générés par de multiples plateformes, dont ses moteurs de recherche, les applications et un meilleur ciblage de YouTube, font en sorte que les revenus pourraient encore croître de 15-20% par année.  Le titre se transige à 1,135$ US et Steven Ju de Crédit Suisse lui attribue une cible de 1,3500$ US d’ici un an.

N’hésitez pas à me contacter afin de valider si ce titre pourrait vous convenir.