Revue boursière de la semaine terminée le 17 avril 2017

Changement à l’horizon?

 

La bourse américaine a clôturé la semaine dernière pour la première fois depuis l’élection de Donald Trump sous sa moyenne mobile de 50 jours. La moyenne mobile est un indicateur souvent utilisé par les investisseurs pour avoir une idée générale de la direction du marché. Pour la calculer, on additionne les cours de clôture des 50 derniers jours et on divise par 50, ce qui rend cette moyenne mobile c’est le fait de la recalculer chaque nouveau jour de transaction en ajoutant le cours le plus récent et en soustrayant le cours d’il y a 51 jours.

Un marché sera souvent considéré haussier tant qu’il se transige au-dessus de sa moyenne mobile à 50 jours.

Voici le graphique du S&P 500 pour les 6 derniers mois. La ligne blanche représente la moyenne mobile. Le 27 mars dernier, le S&P 500 a franchi cette moyenne pour rebondir aussitôt. Les investisseurs ont préféré voir à ce moment une occasion d’achat. Le 12 avril, le S&P 500 clôturait sous la moyenne et cela s’est poursuivi le lendemain.

Source: VectorVest

 

La baisse de jeudi survenait après deux semaines consécutives de baisse et laisse croire qu’une tendance à la baisse peut arriver. Selon le système de suivi des marchés préconisé par le Investors Business Daily il est trop tôt pour parler d’une tendance à la baisse qui s’installe, le volume des transactions de jeudi était trop bas pour dire qu’une masse d’investisseurs se dirigent vers la sortie.

Le marché canadien est lui aussi passé sous sa moyenne mobile de 50 jours la semaine dernière. Le marché était passé sous cette moyenne à quatre reprises depuis le 27 février dernier. La moyenne mobile canadienne tend à s’aplatir indiquant que le momentum haussier s’affaiblit.

Source: VectorVest

Nous sommes au tout début de la saison des résultats pour le premier trimestre de 2017. Les analystes financiers s’attendent à une croissance des profits de plus de 9% ce qui ne s’est pas vu depuis 2011 et qui devrait favoriser la bourse. Les événements géopolitiques des dernières semaines ont toutefois tempéré l’optimisme des investisseurs.

Revue de la semaine terminée le 14 avril, 2017

 

La semaine débutait sans grands changements boursiers, alors que les financières tombaient, mais cette chute était compensée par la montée du secteur de l’énergie.  Les journées de mardi et de mercredi étaient dominées par la montée des tensions politiques entre la Russie et les États-Unis à propos de la Syrie et de la Corée du Nord, la journée de mardi se terminait inchangée alors que les marchés tombaient mercredi.  Pour la journée de jeudi, les marchés étaient au neutre jusqu’à l’annonce à l’effet que les États-Unis avaient largué une bombe en Afghanistan, ceci envoyait les marchés en territoire négatif en après-midi.

 

Valeur au 14 avril Variation de la semaine Variation  de la semaine %
Bourse de Toronto 15 535 -112 -0.84%
Dow Jones 20 453 -203 -0.98%
Pétrole ($US/baril) 53.18 +0.94 +1.80%
Or 1 285.50 +30.97 +2.47%
Can$/US$ 75.07 +0.47 +0.63%

Source : Bloomberg

 

Perspectives techniques et quantitatives des marchés :

Bourse canadienne Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En baisse
Bourse américaine Perspectives à court terme En baisse
Croissance des profits En hausse

Source : Vector Vest

 

 

Ce que nous réserve la semaine du 17 au 20 avril, 2017

 

Les mises en chantier américaines seront publiées mardi.  Mercredi, la Réserve fédérale américaine mettre à jour sa politique monétaire laquelle comprend une mise à jour sur les taux d’intérêt.  Les données sur l’inflation canadienne seront publiées vendredi.

 

Voici quelques compagnies qui publient leurs résultats :

 

Lundi : Netflix

Mardi : Bank of America, Goldman Sachs, Johnson & Johnson

Mercredi : Canadian Pacific, Morgan Stanley, Celestica

Jeudi : Philip Morris, Visa

Vendredi : General Electric

 

Sur notre radar cette semaine

 

Les tensions géopolitiques ont augmenté d’un cran cette semaine, nous préférons avoir une vue plus claire de la perception des marchés sur le sujet avant d’investir davantage.