Négocier le rebond…

Les marchés boursiers mondiaux étaient en forte baisse la semaine dernière et ont rebondi vendredi. Les corrections de marché apportent avec elles des opportunités d’investissement dont les fonds Phoenix prudents et opportunistes tentent de tirer parti. Vous trouverez ci-dessous le plan de match de François Gagnon pour profiter des marchés boursiers au cours des prochains jours.

Le marché boursier américain tel que mesuré par le S&P 500 était en baisse de 7,8% depuis son sommet du 21 septembre jeudi dernier et que les indicateurs techniques ont démontré que le marché était survendu. Le marché canadien était quant à lui en baisse de 6,7% depuis le 13 juillet et montrait le même niveau de capitulation. Dès la fin de journée de jeudi, on pouvait voir que les titres les plus durement touchés par la correction recommençaient à monter.  C’est donc jeudi, juste avant la fermeture que les fonds Phoenix ont procédé à leurs achats.

 

Le moment pour acheter étant défini, il restait à déterminer quoi acheter. En temps normal, les fonds Phoenix achètent des titres d’entreprises rentables, en croissance et à prix raisonnable. Un rebond boursier n’est pas un temps normal… Les entreprises qui bénéficient habituellement le plus d’un rebond sont les entreprises dont le prix est largement sous leur valeur et qui ont baissé fortement lors de la dernière correction. Une compagnie comme Bombardier était en baisse de plus de 29% depuis son sommet récent, First Quantum Mineral avait perdu 36% ou encore Shopify qui venait de larguer 24% de sa valeur faisait donc partie de la liste des 10 compagnies canadiennes qui ont été achetées jeudi. Pour voir la liste complète des compagnies achetées, je vous invite à consulter le site: www.gestionpriveephoenix.com

Un rebond dure normalement de 6 à 12 jours, après quoi les marchés peuvent reprendre à la baisse ou poursuivre à la hausse. Si c’est la poursuite à la hausse qui prévaut, les titres achetés lors du rebond seront vendus et remplacés par des titres d’entreprises rentables, en croissance et à prix raisonnable. Si les marchés retournent en baisse le portefeuille liquidera les titres achetés lors du rebond et gardera ses liquidités pour des temps meilleurs.  

Depuis 2006, 27 situations de marchés survendus ont été identifiées aux États-Unis et 23 au Canada. L’approche utilisée pour négocier les rebonds utilisée par les fonds Phoenix a fonctionné 77% du temps aux États-Unis et 86% du temps au Canada. Nous devrions être en mesure la semaine prochaine de voir si cette approche a fonctionné…

Revue de la semaine terminée le 12 octobre 2018

La bourse canadienne étant fermée, on voyait un mouvement vers les actions plus défensives, ce qui faisait marginalement monter les marchés en cette première journée de la semaine.  Mardi, le fonds monétaire international diminuait ses prévisions de croissance économique et les marchés boursiers chutaient.  Mercredi, les marchés étaient en chute libre.  Des craintes quant à la demande pour les fournitures informatiques causaient des soucis aux investisseurs, de même que la hausse des taux d’intérêt.  La même chose se répétait jeudi, la hausse-surprise des taux d’intérêt faisait peur aux investisseurs.  Finalement la chute s’arrêtait vendredi, les chasseurs d’aubaines se mettaient au travail, faisant monter les marchés.

 

Ce que nous réserve la semaine du 15 au 19 octobre 2018

 

Nouvelles économiques

 

Lundi : Mise à jour économique de la Banque du Canada et vente au détail américaine

Mercredi : Ventes du secteur manufacturier canadien et minutes de la dernière rencontre de la Réserve fédérale américaine

Jeudi : Publication des indicateurs économiques avancés américains

Vendredi : Ventes au détail américaines, de même que les données sur l’inflation américaine

Compagnies publiant leurs résultats :

 

Lundi : Bank of America

Mardi : Chemins de fer CSX, Goldman Satch, IBM, Johnson & Johnson, Morgan Stanley, Netflix, United Health

Jeudi : Chemin de fer Canadien Pacifique, PayPal

Vendredi : Proctor & Gamble, Rogers Communication

Sur notre radar cette semaine

Cette semaine, puisque nous anticipons un rebond des marchés, nous mettons de côté certains principes d’analyses pour nous concentrer sur des titres qui devraient profiter de ce rebond.  Un exemple de titre qui pourrait rebondir serait Bombardier. Le titre était à 4.67$ et est descendu jusqu’à 3.76$ au plus bas de la correction.  Vendredi il est remonté à 4.01$ et on s’attend à ce que le rebond se continue pour quelques jours. Fadi Chamoun de BMO marché des Capitaux, lui donne une valeur de 6.00$ l’action.  Cependant, pour bien indiquer que le titre est plus spéculatif, dans sa version pessimiste, de monsieur Chamoun attribue une valeur de 2,50 à Bombardier.  Bref, c’est un titre des plus volatil, mais la baisse des derniers jours pourrait avoir été exacerbée par cette volatilité, de sorte que le rebond pourrait lui aussi être important à court terme.  N’hésitez pas à me contacter afin de vérifier si ce titre pourrait vous convenir.