Revue boursière de la semaine terminée le 12 mai 2017

Ça va bien et ça devrait continuer selon la CIBC

 

Selon la firme Factset, 91% des compagnies du S&P500 ont publié leurs résultats du 31 mars 2017 en date de vendredi. De ces entreprises, 75% ont présenté des profits au-delà des attentes des analystes et 64% ont dépassé le niveau des ventes attendu. Il y a trois mois, les analystes prévoyaient une hausse des profits de 7% en 2017, ils croient maintenant que les profits devraient croître de près de 10% pour les 12 prochains mois. Quand les attentes de profits sont en hausse, on doit s’attendre à ce que la bourse suive la direction des profits.

Avery Shenfeld, chef économiste à la CIBC était de passage à Montréal la semaine dernière pour présenter ses perspectives pour les prochains mois aux clients corporatifs de la firme. Voici les grandes prédictions énoncées lors de sa conférence:

1) Les taux d’intérêt des fonds fédéraux américains devraient monter de 1% au cours des 12 prochains mois, davantage si les mesures de stimulations fiscales annoncées par Trump sont mises de l’avant.

2) L’économie canadienne devrait accélérer sa croissance, la baisse du prix du pétrole étant derrière nous.

3) La banque de Canada montera ses taux de 50 points de base au début de 2018.

4) Les taux d’intérêt ne dépasseront pas les 2,5% pendant le présent cycle économique. Les placements alternatifs aux obligations continueront de bien faire (immobilier et bourse)

5) Le dollar canadien se maintiendra entre 73 cents et 77 cents au cours des 2 prochaines années

6) La hausse prévisible des bourses nord-américaines est limitée, il serait préférable de considérer les placements à l’international.

7) Les prix du pétrole et gaz sont à un plateau, l’offre est en mesure de couvrir une croissance modérée de la demande.

Revue de la semaine terminée le 12 mai, 2017

 

On aurait pu penser que les investisseurs auraient célébré la victoire de Macron aux élections présidentielles françaises, mais celle-ci eut peu d’impact, les marchés ayant déjà anticipé le résultat.  Mardi on assistait à des prises de profits et la bourse chutait un peu.  Mercredi, les marchés américains digéraient le congédiement du chef du FBI, ce qui faisait tomber la bourse américaine.  Au Canada, l’augmentation du prix du pétrole faisait monter les marchés.  Jeudi et vendredi étaient dominés par des résultats décevants de deux grands détaillants américains.  Jeudi c’était Macy’s dont les ventes étaient en deçà des attentes et vendredi c’était au tour de JC Penney’s de décevoir les marchés.  Ceci combiné avec une prise de conscience que le marché immobilier canadien est loin d’être une aubaine, ce qui amplifiait la baisse du marché canadien.

 

Valeur au 12 mai Variation de la semaine Variation  de la semaine %
Bourse de Toronto 15 538 -44 -0.28%
Dow Jones 20 897 -109 -0.52%
Pétrole ($US/baril) 47.84 +1.62 +3.50%
Or 1 228.43 +0.42 +0.03%
Can$/US$ 72.94 -0.32 -0.44%

Source : Bloomberg

 

Perspectives techniques et quantitatives des marchés :

Bourse canadienne Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En baisse
Bourse américaine Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En hausse

Source : Vector Vest

 

 

Ce que nous réserve la semaine du 15 au 19 mai, 2017

 

Ce sera calme du côté des nouvelles économiques.  Mardi les données sur les mises en chantier américaines seront publiées.  Mercredi, on en saura plus sur les ventes du secteur manufacturier canadien et vendredi, les données sur l’inflation canadiennes seront émises.

 

Voici quelques compagnies qui publient leurs résultats :

 

Mardi : Home Depot, Staples

Mercredi : Cisco et Velan

Jeudi : Alibaba

 

 

Sur notre radar cette semaine

 

L’action de Home Depot est sur notre radar cette semaine.  Home Depot (HD) est le plus grand quincailler et détaillant en rénovation au monde, avec plus de 2,200 magasins en Amérique du Nord.  Avec un marché immobilier américain en santé et des consommateurs américains qui ont raisonnablement remboursé leurs dettes depuis la crise financière de 2008, le marché de la rénovation devrait profiter de cet état de fait.  Home Depot est passé maître dans la gestion de leurs inventaires et dans le contrôle de leurs dépenses.  Au dernier trimestre, ses ventes étaient en croissance de 6%, par rapport au trimestre précédent et la compagnie publie ses résultats cette semaine.  Si la tendance se maintient, on pourrait avoir de bons résultats et l’action, qui a bien réagi depuis quelques mois, pourrait poursuivre sa hausse. L’action se transige à 157$ et Seth Sigman de Crédit Suisse lui donne une cible de 163$ d’ici un an.  Cette cible sera révisée lors de la publication des résultats de mardi. De plus, HD verse un dividende de l’ordre de 2.3%.  N’hésitez pas à nous contacter afin de vérifier si cet investissement peut vous convenir.