Revue boursière de la semaine terminée le 12 janvier 2018

Perspectives 2018 de Clément Gignac

 

En début d’année, il est toujours intéressant d’entendre ce que les économistes et les gestionnaires de portefeuilles ont à dire sur leurs attentes pour la prochaine année. Clément Gignac, vice-président principal et économiste en chef à IA Groupe financier, a présenté ses perspectives financières 2018 jeudi dernier. Voici les grandes lignes qui ont retenu notre attention:

1) Tous les pays de l’OCDE sont en croissance économique en même temps. La croissance synchronisée des grandes économies est une première en 10 ans et explique la bonne performance des divers marchés boursiers en 2017. La croissance économique chinoise s’est accélérée en 2017, une première depuis 2009, ce qui devrait soutenir la croissance des pays émergents. La croissance économique devrait se poursuivre en 2018, aucune récession ne serait en vue.

2) L’économie américaine tourne à son plein potentiel. Nous entrons dans la phase mature de l’expansion. Il serait normal de s’attendre à voir des pressions inflationnistes à ce stade-ci et à des hausses de taux d’intérêt.

3) L’immigration est un des facteurs majeurs qui explique la vigueur économique du Canada. La plupart des immigrants au Canada sont des gens instruits et participent activement à la richesse collective.

4) Depuis mars 2009, le S&P 500 a progressé de plus de 300% sans connaitre de baisse de 20% ou plus. C’est le second marché haussier le plus long de l’histoire. M Gignac compare ce marché à un match de baseball où nous serions dans la 7e manche d’un match qui en compte habituellement 9 mais qui peut aussi aller en prolongation… Il préfère les marchés européens qui seraient plutôt en 4e manche…

5) Le marché boursier a été très peu volatil en 2017. La pire baisse fut de 2,8% alors que la médiane des baisses est de 13%. Une si faible volatilité, c’est du jamais vu et on ne s’attend pas à ce que ça se répète en 2018.

6) Les aubaines en bourse seraient davantage ailleurs dans le monde qu’aux États-Unis vu l’évolution des divers marchés depuis 2009, des ratios cours-bénéfices et des rendements de dividendes:

Revue de la semaine terminée le 12 janvier, 2018

La session boursière de lundi se terminait sans grand changement, les investisseurs n’ayant aucune nouvelle significative à se mettre sous la dent.  Mardi, l’assouplissement des tensions entre la Corée du Nord et les États-Unis faisaient monter les marchés.  Mercredi, on avait droit à une session plus volatile, des rumeurs à l’effet que les États-Unis pourraient se retirer de l’ALENA faisaient tomber les marchés un peu.  Jeudi et vendredi les marchés montaient passablement portés par de bons résultats corporatifs, notamment par ceux de JP Morgan et les autres banques américaines.

Valeur au 12 janvier Variation de la semaine Variation  de la semaine %
Bourse de Toronto 16 308 -41 -0.25%
Dow Jones 25 803 +507 +2.00%
Pétrole ($US/baril) 64.35 +2.91 +4.74%
Or 1 334.92 +15.33 +1.16%
Can$/US$ 80.26 -0.30 -0.37%

Source : Bloomberg

Perspectives techniques et quantitatives des marchés :

Bourse Canadienne Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En hausse
Bourse américaine Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En hausse

Source : Vector Vest

 

Ce que nous réserve la semaine du 15 au 19 janvier, 2018

 

Mercredi : la Banque du Canada fera une mise à jour de sa politique monétaire, notamment au sujet des taux d’intérêt.  Les données sur la production industrielle américaines seront également publiées.

Jeudi : mises en chantiers américaines

Vendredi : statistiques sur les ventes du secteur manufacturier canadien.

Voici quelques compagnies qui publient leurs résultats cette semaine :

Mardi : Citigroup, Chemins de Fer CSX, United Health Group

Mercredi : Alcoa, Bank of America, Goldman Sachs

Jeudi : American Express, Chemins de fer Canadien Pacifique, IBM, Quincailleries Richelieu

Sur notre radar cette semaine

Cette semaine nous parlons de Blackrock (BLK).  BLK est une firme de gestion de placements parmi les plus importantes au monde en termes d’actif géré.   (*information prise sur le site internet de Blackrock).  Ils gèrent l’argent tant pour les fonds de pension et autres investisseurs institutionnels, ainsi que pour les investisseurs individuels.  Un de leur produit le plus populaire est les fonds négociés en bourse distribués sous la marque IShare.  L’appétit des investisseurs pour les fonds négociés en bourse est indéniable et BLK, à titre de joueur dominant sur le marché, tire une large portion de ses revenus et profit des FNB, et on prévoit que la tendance va se maintenir.  Ses résultats, publiés la semaine dernière étaient excellent et la compagnie prévoit augmenter ses profits de l’ordre de 11% d’ici une année.  Le titre se transige à 555$ US et Craig Siegenthaler de Crédit Suisse prévoit que le titre montera à 672$ US d’ici une année.  De plus BLK verse un dividende de l’ordre de 1.80%. N’hésitez pas à me contacter afin de valider si ce titre pourrait vous convenir.