Revue boursière de la semaine terminée le 11 novembre 2016

Trump : l’hécatombe boursière n’a pas eu lieu.

Les médias financiers annonçaient il y a une semaine qu’une baisse majeure des marchés boursiers était à prévoir advenant une victoire de Trump aux élections présidentielles américaines. Mardi soir, au fil de la sortie des résultats, on pouvait voir le marché des contrats à terme sur le S&P 500 baisser de 4,5%. Comme la bourse n’ouvrait qu’à 9 heures 30 mercredi matin, les investisseurs ont eu le temps de rationaliser le tout et plutôt que de baisser mercredi, le S&P 500 a monté de 1,1%!

Point tournant sur les marchés

L’annonce d’investissements majeurs en infrastructures faite lors du discours de la victoire du nouveau président a poussé à la hausse le secteur des métaux et de la machinerie. Un titre comme Caterpillar  gagnait 7,7% dans la seule journée de mercredi, alors que celui de Freeport Mc Morran montait de 8,1%.

La défaite de Clinton qui promettait de mieux contrôler le prix des médicaments a été soulignée par des hausses majeures de titres des grandes pharmaceutiques,  Merck & Co bondissait de plus de 6% mercredi pendant que Pfizer allait chercher 7%.

Le protectionnisme jumelé aux dépenses anticipées de centaines de milliards en infrastructure ont fait monter les attentes d’inflation et des hausses de taux d’intérêt.  Cet environnement est favorable aux institutions financières.  Bank of America a pris plus de 9% pendant que MetLife inc. en gagnait 12% dans les 2 jours qui ont suivi l’élection.

Il n’y a pas eu que des gagnants suite à l’élection. Les entreprises de services aux collectivités qui paient de gros dividendes ont chuté de 6% entre le jour de l’élection et la fermeture des marchés jeudi. Une hausse des taux d’intérêt anticipée rend ces titres moins attirants.

Les titres de consommation de base réputés plus prudents, comme Colgate Palmolive (qui a baissé de 6% en 2 jours) ont été vendus pour profiter de titres plus juteux. Les titres de technologie comme Apple et Microsoft ont subi le même sort, certain ont affirmé que les technos avaient besoin d’immigrants qualifiés de l’étranger pour poursuivre leur croissance et que les politiques de Trump en matière d’immigration pourraient être un frein à leur prospérité.

 

Revue de la semaine terminée le 11 novembre, 2016

 

Nous avons eu droit à une semaine fertile en émotions suite à l’élection surprise de Donald Trump.  Au début de la semaine, le FBI décidait qu’il ne porterait pas d’accusations contre Hilary Clinton au sujet de la saga des courriels.  Les marchés anticipant une victoire démocrate montaient vivement au cours des deux premières journées de la semaine.  Par la suite, Donald Trump surprenait le monde en remportant les élections américaines.  Après avoir chuté lourdement  durant la nuit, les investisseurs reprenaient confiance et la journée se terminait en forte hausse.  Jeudi, les spéculations allaient bon train afin de déterminer quels secteurs seraient favorisés par l’élection de Trump.  Ainsi le Dow Jones montait, le NASDAQ (la bourse américaine à forte concentration technologique) chutait et la bourse canadienne chutait également.  Vendredi, nous avions droit à une session passablement volatile.  Au final, la bourse américaine terminait la journée avec une petite hausse alors que la bourse canadienne chutait lourdement suite à la baisse du prix des métaux.

 

 

  Valeur au 11 nov. Variation de la semaine Variation  de la semaine %
Bourse de Toronto 14 555 +46 +0.32%
Dow Jones 18 847 +959 +5.36%
Pétrole ($US/baril) 43.41 -0.66 -1.50%
Or 1 227.64 -77.42 -5.93%
Can$/US$ 74.60 -0.20 -0.27%

Source : Bloomberg

 

Perspectives techniques et quantitatives des marchés :

Bourse canadienne Perspectives à court terme En baisse
  Croissance des profits En hausse
     
Bourse américaine Perspectives à court terme En hausse
  Croissance des profits En hausse

Source : Vector Vest

 

 

Ce que nous réserve la semaine du 14 novembre au 18 novembre 2016

 

Les données sur les ventes au détail américaines sont publiées mardi.  Mercredi, les ventes du secteur manufacturier canadien seront émises.  Jeudi, on aura droit aux mises en chantier américaines et aux données sur l’inflation chez nos voisins du sud.  Les données sur l’inflation canadiennes seront publiées vendredi.

 

Du côté des corporations, nous sommes au début de la publication des résultats du troisième trimestre et voici quelques compagnies qui feront part de leurs résultats cette semaine :

 

Mardi : Home Depôt

Mercredi : Loblaws, Cisco Systems

Jeudi : Gap inc.

Vendredi : Foot Locker

 

 

Sur notre radar cette semaine

 

Cette semaine nous vous présentons Medtronics.  Medtronics est une compagnie qui se spécialise dans les équipements de pointe dans le secteur de la santé, notamment dans le domaine des équipements cardio-vasculaires et du diabète.  Lors de la course à la présidence américaine, Hilary Clinton menaçait d’appliquer des contrôles sur les coûts des médicaments et tout le secteur des produits médicaux avait passablement chuté.   L’élection de Trump selon nous n’aura pas cet impact et ces titres devraient rebondir à moyen terme.   Medtronics est une compagnie du S&P500 (parmi les 500 plus grosses compagnies au monde) avec des ventes prévues de près de 29 milliards de dollars US.  Le titre se vend 81$ et la moyenne des analystes sondés par Thompson Reuters lui donne une cible de 94$.  De plus la compagnie verse un dividende de 1.72%.  %.  N’hésitez pas à nous contacter afin de valider si cet investissement peut vous convenir et le niveau de risque impliqué.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *