Quand la peur mène les marchés…



La peur de l’effet que pourrait avoir le Covid-19 sur l’économie explique la majeure partie des mouvements récents des bourses. On ne sait pas quel ampleur aura l’épidémie et on envisage le pire. Par dessus le marché, on apprenait que l’Opep n’arrivait pas à s’entendre sur une réduction de la production de pétrole et on craint une guerre de prix.

La peur peut se mesurer à l’aide d’un indice: le Vix. 

L’indice de la volatilité du Chicago Board Options Exchange connu sous son symbole « VIX » montre la volatilité attendue par le marché pour les 30 prochains jours pour l’indice S&P 500. Cet indice est calculé à partir du prix des options des actions qui composent le S&P500. Les options peuvent servir d’assurance contre une baisse de marché, plus le risque est grand, plus les investisseurs seront prêts à payer cher pour une telle assurance. Le VIX reflète ce coût.

On dit généralement que lorsque l’indice VIX dépasse 30, qu’il y a beaucoup de peur dans le marché, que le niveau de peur est normal à 20 alors que lorsqu’il est sous la barre des 15 que le marché est complaisant. Cet indice a dépassé le 80 en octobre 2008 au plus creux de la crise financière. Vendredi, cet indice a momentanément dépassé la barre des 54 points pour terminer la journée à 41,94 points. Le graphique ci-dessous montre l’évolution du Vix depuis 2008. Le niveau de peur actuel est revenu à ce qu’il était pendant la crise financière de 2008.

Une variation du Dow Jones de 8 à 10 points serait jugée normale pour avoir un rendement de 8% par année si la bourse progressait en ligne droite. Ce que l’on a vécu depuis le 24 février est tout sauf une ligne droite… Le graphique ci-dessous montre l’évolution en points du Dow Jones depuis le 24 février:

La peur est mauvaise conseillère. Warren Buffet disait: il faut avoir peur quand tout le monde est avide et être avide quand tout le monde a peur! En ce qui me concerne, je ne serais pas porté à prendre plus de risques maintenant mais je m’attend qu’au sortir de cette correction on assiste à un fort rebond, je demeure donc en attente d’une confirmation de nouvelle tendance haussière avant de proposer l’augmentation de risque.

Revue de la semaine terminée le 6 mars 2020

Le TSX a amorcé la semaine sur une note positive, les gains dans les actions de communication et de services publics ayant fourni un soutien. Le Dow Jones a connu son meilleur gain sur un jour depuis 2009, progressant de 5,1%, le S&P 500 a grimpé de 4,6% et le Nasdaq s’est amélioré de 4,5%. Cependant, une baisse des taux d’intérêt de la Réserve fédérale a effrayé les investisseurs mardi et les actions canadiennes et américaines ont fini en baisse. La nouvelle que la Banque du Canada a abaissé les taux d’intérêt en milieu de semaine a stimulé le moral et la TSX a clôturé à la hausse. Les indices boursiers ont terminé en forte baisse jeudi alors que les craintes entourant la propagation du coronavirus refont surface. Le Dow, le S&P 500 et le Nasdaq ont perdu respectivement 3,6%, 3,4% et 3,1%. La chute des prix du brut et les inquiétudes persistantes concernant les coronavirus ont fait chuter les actions canadiennes vendredi. Après avoir baissé au cours de trois des cinq séances de négociation, les actions canadiennes ont enregistré une perte globale cette semaine.

Valeur au 6 mars Variation de la semaine Variation de la semaine %
TSX 16 175,02 -88,03 -0,54%
Dow Jones 25 864,78 455,42 1,79%
Pétrole 41,28 -3,48 -7,77%
Or 1 672,40 105,70 6,75%
CAD/USD 0,734 -0,0407 -5,26%

Source : Bloomberg

Perspectives techniques et quantitatives des marchés: 

Bourse canadienne Perspectives à court terme En baisse
Croissance des profits En hausse
Bourse américaine Perspectives à court terme En baisse
Croissance des profits En hausse

Source : VectorVest

 

Ce que nous réserve la semaine du 9 mars au 13 mars 2020

 

Nouvelles économiques

Lundi : Canada, mises en chantier, permis de construire m / m

Mardi : États-Unis, Confiance des consommateurs

Mercredi : États-Unis, Indice des prix à la consommation m / m

Jeudi : États-Unis, Stockage de gaz naturel

Vendredi : États-Unis, L’Indice des directeurs d’achat (PMI) du secteur manufacturier

Compagnies publiant leurs résultats :

Mardi : Franco Nevada

Mercredi : Linamar Corp., Parex Resources, Broadcom Ltd

Jeudi: New Flyer (NFI Group) , Premium Brands Holdings, Adobe Systems

Sur notre radar cette semaine          

L’encaisse est roi.

Salutations

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *