Meilleur trimestre depuis des décennies en bourse!

 

Alors que l’économie connaissait son pire trimestre depuis la grande dépression, les bourses canadiennes et américaines étaient fortement en hausse.  L’indice Dow Jones a connu son meilleur trimestre depuis 1987 avec un bond de 17,42% pendant que le S&P500 progressait de 20,56%, soit sa meilleure performance trimestrielle depuis la fin de 1998. Le Nasdaq n’était pas en reste avec un rendement de 31,88%, performance trimestrielle qui n’avait pas été vue depuis la fin de 1999. Au Canada, l’indice S&P TSX fermait la marche avec un rendement respectable de 15,97%.

Performance des grands indices boursiers
rendement du
trimestre du
30 juin 2020
S&P TSX (bourse de Toronto) 15,97%
Dow Jones 17,42%
Nasdaq 31,88%
S&P500 20,56%
Source :CNBC

Le rallye boursier a suivi le pire début d’année de l’histoire du Dow Jones qui avait connu une baisse de 23,2% pendant les 3 premiers mois de l’année.

Les investisseurs se sont montrés optimistes pour la suite des choses en observant une réouverture de l’économie qui a commencé en avril dans certains états américains. Les facteurs majeurs expliquant la performance boursière du dernier trimestre demeurent toutefois les mesures d’assouplissement monétaires déployées par les banques centrales ainsi que les mesures fiscales gouvernementales.

La Réserve fédérale américaine a ajouté plus de 3 trillions à son bilan pendant que le gouvernement américain injectait plus de 2 trillions supplémentaires dans l’économie en mesure fiscales. Les américains en ont fait plus en 3 mois pour stimuler l’économie que pendant les 3 ans qui ont suivi la grande récession de 2008-2009.   Ces mesures se sont retrouvées indirectement canalisées vers la bourse qui a vu sa capitalisation progresser de plus de 5,84 trillions selon la variation de la valeur de la capitalisation boursière de l’indice Wilshire 5000 pendant le trimestre.

Le rallye boursier a été généralisé pendant les mois d’avril et mai. A début juin, il y avait 12 titres en tendance haussière pour un titre en tendance baissière, un écart jamais vu au cours des 30 dernières années! À la fin juin, il y avait encore 3 fois plus de titres en tendance haussière que de titres en tendance baissière.

Les 5 plus grosses entreprises américaines que sont Alphabet (Google), Amazon, Apple, Facebook et Microsoft sont toujours en tendance haussière et ont agi comme leader du dernier rallye. Le tableau ci-dessous illustre leur performance pendant le trimestre :

Les 5 plus grandes capitalisations américaines
rendement du capitalisation
trimestre du boursière
30 juin 2020 en Millions$
Alphabet (Google) 24,10% $981,634
Amazon 47,65% $1,433,045
Apple 43,19% $1,578,176
Facebook 42,42% $677,433
Microsoft 29,80% $1,552,330
Total $6,222,618
Source :  CNBC

Les 5 entreprises ci-dessus représentent 23% de la valeur de l’indice S&P500 et ont toutes contribué au rendement exceptionnel du deuxième trimestre de 2020.

Le défi après une telle remontée boursière est de trouver des aubaines qui ont un bon potentiel à la hausse. Le 31 décembre 2018, vous auriez pu acheter les actions d’Apple pour 157,74$, les analystes s’attendaient à ce que le bénéfice par action soit de 13.30$ au cours de la prochaine année, le titre se vendait donc à 11,86 fois les profits prévus. Au 30 juin 2020, Apple se vend à 364,80$ et les analystes s’attendent à un bénéfice par actions de 13,63$ pour un ratio cours/bénéfice de 26,76. L’action d’Apple a monté de 131% pendant que ses perspectives de profit n’ont monté que de 2,5%.

Pour que le rallye du dernier trimestre se poursuive, il faudra de bonnes nouvelles concernant la pandémie soutenues par des mesures de stimulation de la part des gouvernements.

Revue de la semaine terminée le 3 juillet 2020

La semaine a commencé sur une note positive, les marchés soutenus par les secteurs de l’énergie et des services aux collectivités. Mardi la hausse se poursuivait grâce à la bonne tenue du secteur des ressources. La bourse canadienne revenait du congé de la fête du Canada jeudi en haussant à nouveau grâce aux secteurs de la technologie et de l’immobilier, un rapport plus positif que prévu sur l’emploi américain soulevait toutes les bourses à travers le monde. Vendredi, l’inquiétude sur l’évolution de la Covid-19 aux États-Unis faisait baisser les marchés.

Valeur au 3 juillet Variation de la semaine Variation de la semaine %
TSX 15 596,75 407,77 2,68%
Dow Jones 25 827,36 811,81 3,24%
Pétrole 40,65 2,16 5,31%
Or 1790,00 9,70 0,54%
CAD/USD 0,7383 0,0075 1,02%

Source : Bloomberg

Perspectives techniques et quantitatives des marchés: 

Bourse canadienne Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En baisse
Bourse américaine Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En baisse

Source : VectorVest

 


Ce que nous réserve la semaine du 6 juillet au 10 juillet

 

Nouvelles économiques

Lundi:      États-Unis, Indice ISM non-manufacturier

Jeudi:
      États-Unis, premières demandes d’assurance emploi

Vendredi:  Canada, taux de chômage

 

Compagnies publiant leurs résultats :

 

Mardi: ConAgra Brands, Fedex Corporation.

Jeudi: Delta Airlines

Vendredi: MTY Food, Shaw Communications Inc.

Sur notre radar cette semaine

L’encaisse est roi.

 

Salutation

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *