Les marchés sont difficiles à satisfaire!

 

 

La saison des résultats financiers bat son plein et ceux-ci sont spectaculaires! En fin de journée vendredi 27 avril, 265 des 500 entreprises du S&P 500 avaient publié leurs résultats. Selon la firme FactSet Earnings Insight, 79% des entreprises ont battu les attentes des analystes au niveau des profits et 74% ont eu des meilleures ventes qu’attendu. Selon CNBC, les profits sont en voie de présenter une croissance de près de 23% par rapport au même trimestre de l’année dernière, une situation qui ne s’est pas vue dans les 8 dernières années.

Les Américains publiaient les derniers chiffres du PIB vendredi et montraient une croissance de 2,3% alors que les économistes s’attendaient à 2% selon la firme Forex Factory.  C’est la première fois depuis 2008 que les chiffres rapportés du P.I.B. pour le premier trimestre dépassent les chiffres attendus selon la firme Bespoke Investment Group.

Les bons chiffres reflètent le passé, ce qui intéresse les investisseurs, c’est l’avenir. On commence à se demander si les profits peuvent encore croître dans un contexte ou l’inflation et les taux d’intérêt sont en hausse. Les taux des bons du trésor américain ont dépassé les 3% pour la première fois en quatre ans cette semaine ce qui faisait chuter les marchés en début de semaine. Le graphique ci-dessous montre l’évolution des taux de 10 ans au cours des 5 dernières années:

 

Nous savons que nous sommes probablement en fin de cycle de croissance boursière. En termes de hockey, nous sommes en troisième période, la partie n’est pas terminée et pourrait aller en prolongation… Dans un tel contexte, il faut demeurer optimiste et prudent…

Revue de la semaine terminée le 27 avril, 2018

Lundi, les taux d’intérêt montaient sur le marché obligataire ce qui faisait baisser la bourse américaine.  Au Canada, les marchés montaient supportés par les banques.  Mardi, la bourse américaine chutait lourdement, craignant toujours la hausse des taux d’intérêt.  De plus, un commentaire du chef des finances de Caterpillar, à l’effet que leurs résultats exceptionnels de ce trimestre pourraient être les meilleurs de l’année, faisait craindre un futur moins intéressant.  Mercredi et jeudi, la bourse reprenait du tonus, supportée par de bons résultats corporatifs, de Facebook, Qualcomm entre autres.  Vendredi, les bons résultats d’Amazon faisaient face à la crainte de hausse des taux d’intérêt et la bourse américaine terminait au neutre.  Au Canada, les compagnies du secteur des technologies étaient en hausse, ce qui faisait en sorte que la bourse terminait la semaine sur une notre positive.

Ce que nous réserve la semaine du 30 avril au 4 mai, 2018

Mardi : Données sur le produit intérieur brut au Canada et les rapports ISM (Institute of Supply Management) et PMI (Purchasing Managers Index) pour les secteurs manufacturiers américains et canadiens.  Ces deux derniers rapports sont des indicateurs du niveau d’activité manufacturière aux États-Unis.

 

Mercredi : Décision de la Réserve fédérale américaine sur les taux d’intérêt.

 

Jeudi : Indice ISM pour le secteur non manufacturier

 

Vendredi: Rapport sur l’emploi américain

 

La saison des résultats bat son plein et voici quelques compagnies qui publieront leurs résultats :

Lundi: McDonald’s

Mardi: Apple, EnCana, Fortis, Suncor

Mercredi: Groupe CGI, Gildan, The Kraft Heinz Co, Loblaw, MasterCard, Manulife

Jeudi:  Fairfax, Great West

Vendredi: Air Canada, Berkshire Hathaway

 

Sur notre radar cette semaine

Cette semaine nous vous proposons UPS (UPS).  UPS est simplement une compagnie de livraison de colis.  Ils livrent plus de 1 million de colis chaque jour dans 220 pays de par le monde. Les excellents résultats du dernier trimestre de UPS reflètent la vigueur de l’économie américaine.  De plus le trafic de colis aérien est à son plus haut niveau depuis 2010 et UPS bénéficie des livraisons générées par le Cybercommerce.  Par ailleurs, sa division internationale a cru de 13%, représentant une hausse dans un 12e trimestre d’affilée.   Selon VectorVest, les profits de UPS devraient croitre de 22% d’ici une année.  Le titre se transige aux alentours de 114$ US et Kevin Downing de Value Line lui donne une moyenne de 155$ US d’ici une année.  De plus, UPS verse un dividende de 3.2%.  N’hésitez pas à me contacter afin de valider si ce titre pouvait vous convenir.