La grosseur serait un faux problème…

La reprise boursière des derniers mois se concentre aux États-Unis chez les très grandes capitalisations que sont Facebook, Amazon, Netflix, Google et Microsoft. La presse financière a noté le phénomène et n’a pas manqué l’occasion de comparer la situation actuelle avec la bulle technologique que nous avions connue au tournant de l’année 2000. Un gestionnaire d’actions américaines, Jean-Pierre Chevalier, a tenu à expliquer dans une conférence téléphonique qu’il ne fallait pas sauter trop vite aux conclusions.

Il n’est pas rare qu’un petit nombre de compagnies mène les grands indices en hausse. Selon une étude faite à l’université d’Arizona, seulement 4% des compagnies américaines ont généré l’essentiel de la plus-value du marché américain depuis 1926. L’innovation est le moteur qui propulsera la création de richesse. Les 5 plus grandes entreprises en capitalisation boursière sont toutes du domaine de la technologie et se démarquent par leur innovation.

Jean-Pierre Chevalier fait remarquer que les 5 mégas entreprises américaines génèrent des flux de trésorerie importants, ce qui n’était pas le cas lors de la bulle des technos. En 2000, les 5 plus grandes entreprises américaines représentaient 14% de l’indice S&P 500, mais que 2% des flux de trésorerie alors qu’aujourd’hui elles représentent 21% de l’indice et 21% des flux de trésorerie.

 

Le gestionnaire d’Industrielle Alliance ne recommande pas nécessairement d’acheter ces titres aux évaluations actuelles, mais dit qu’il est logique de miser sur l’innovation pour voir croître son portefeuille. À ce chapitre il concentre ses recherches de placements dans 4 secteurs: la connectivité intelligente, l’énergie alternative, la prochaine génération de génomique et a numérisation industrielle.


Revue de la semaine terminée le 17 juillet
 2020

La semaine a commencé sur une note négative, la technologie tirant les indices canadiens et américains en baisse. Des commentaires de la Réserve fédérale américaine sur de possibles supports financiers sont venus ragaillardir les marchés mardi, le secteur de l’énergie a fait monter Toronto. Des progrès sur le développement d’un vaccin pour la covid-19 ont poussé les marchés en hausse mercredi, particulièrement au niveau des compagnies de soins de santé. Un affaiblissement des titres technologiques faisait baisser les marchés jeudi.

Valeur au 17 juillet Variation de la semaine Variation de la semaine %
TSX 16 132,10 418,28 2,66%
Dow Jones 26 671,91 596,61 2,28%
Pétrole 40,63 0,08 0,20%
Or 1 812,20 10,30 0,57%
CAD/USD 0,7363 0,0004 0,06%

Source : Bloomberg

Perspectives techniques et quantitatives des marchés: 

Bourse canadienne Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En baisse
Bourse américaine Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En baisse

Source : VectorVest

 


Ce que nous réserve la semaine du 20 juillet au 24 juillet

 

Nouvelles économiques

Mardi:       Canada, Ventes au détail

Mercredi:  Canada, Indice des prix à la consommation

Jeudi:
      États-Unis, premières demandes d’assurance emploi

Vendredi:  Europe, Indices PMI de France et Allemagne

 

Compagnies publiant leurs résultats :

Lundi:  George Weston, Honeywell,  Schlumberger,

Mardi: Canadien National, Coca-Cola, Novartis,

Mercredi:
 Canadien Pacifique, Loblaw, Rogers communications, Suncor,  ABB,  Whirlpool

Jeudi: Aecon Group, Cenovus Energy, Husky Energy, Yamana Gold,  Diageo, Freeport-McMoran, AT&T, Total S.A., Twitter

Vendredi: Canfor,

Sur notre radar cette semaine

On cherche toujours les aubaines…

 

Salutations