La crainte du covid-19 fait trembler les marchés



La semaine qui vient s’annonce mouvementée en bourse et tout le monde parle du covid-19… Au cours du week-end on s’inquiétait des nouveaux cas signalés à l’extérieur de la Chine.

Le cas d’un employé atteint du virus à l’usine de Samsung a convaincu la multinationale de cesser sa production pour la journée de lundi. Cet anecdote a amené plusieurs investisseurs à penser que toutes les entreprises étaient à risque et que l’impact du virus pourrait être grave pour l’économie. Certaines entreprises sont plus à risque que d’autres et certaines vont bénéficier de la situation.

Parmi les gagnants pensons aux producteurs d’or. L’or est une valeur refuge et son prix est en hausse importante chaque fois qu’une mauvaise nouvelle vient perturber les marchés. L’entreprise qui mettra au point le vaccin qui vaincra le covid-19 verra certainement le prix de son action monter. En attendant, toute percée en recherche médicale aura son effet en bourse, l’action de Gilead a bondi suite à l’annonce d’avoir des résultats de tests positifs faits sur des singes qui démontre qu’un de leur produit pourrait prévenir contre certains corona virus. La crainte d’une récession fait baisser les taux d’intérêt ce qui favorise le marché obligataire.

Les grands perdants seront les compagnies liées aux voyages comme les bateaux de croisières, les compagnies aériennes, les hôteliers. Toutes les entreprises qui avaient le vent dans les voiles et qui nous ont amené à des niveaux record dépendent de la croissance économique, des compagnies comme Facebook, Apple, Microsoft ont tellement monté  qu’elles sont plus à risque de baisser dans un environnement plus incertain.

Personne ne peut prévoir l’effet réel qu’aura sur l’économie le covid-19. Warren Buffet, considéré comme un grand sage dans le domaine du placement, affirmait que les dernières nouvelles ne changeaient pas ses points de vue sur la bourse et sur l’économie. Quand la bourse chute de plus de 1% à l’ouverture le lundi, elle rebondit habituellement le mardi… 

Revue de la semaine terminée le 21 février 2020

La Bourse de Toronto a clôturé en territoire positif lors de la première séance de négociation mardi, principalement poussée par le secteur des ressources. La dynamique haussière s’est poursuivie mercredi, les stocks d’énergie et des ressources fournissant toujours leur soutien. Les craintes concernant l’effet du COVID-19 sur l’économie mondiale se sont accrues jeudi face à des cas confirmés. Le Dow et le S&P 500 ont chuté de 0,4% et le Nasdaq a chuté de 0,7%. Ce fut plus ou moins la même chose vendredi, l’augmentation des cas de coronavirus a mis une pression à la baisse sur les indices majeurs du Canada et des États-Unis.

Valeur au 21 février Variation de la semaine Variation de la semaine %
TSX 17 843,53 -4,83 -0,03%
Dow Jones 28 992,41 -405,67 -1,38%
Pétrole 53,38 1,33 2,56%
Or 1 648,80 64,90 4,10%
CAD/USD 0,753 -0,0030 -0,40%

Source : Bloomberg

Perspectives techniques et quantitatives des marchés: 

Bourse canadienne Perspectives à court terme En baisse
Croissance des profits En hausse
Bourse américaine Perspectives à court terme En baisse
Croissance des profits En hausse

Source : VectorVest

 

Ce que nous réserve la semaine du 24 février au 28 février 2020

 

Nouvelles économiques

Mardi : États-Unis, Confiance des consommateurs

Mercredi : États-Unis, Commandes de biens durables de base m / m

Jeudi : Canada, PIB m / m

Vendredi : États-Unis, L’Indice des directeurs d’achat (PMI) du secteur manufacturier

Compagnies publiant leurs résultats :

Lundi: Hewlett-Packard

Mardi : Home Depot, Banque de Montreal, Bank of Nova Scotia, George Weston

Mercredi : NetEase Inc, TJX Companies, CIBC

Jeudi: Quanta Service, Banque Nationale du Canada, Stantec Inc, Banque Toronto-Dominion, Stars Group Inc, WSP Global Inc

Vendredi:  SNC Lavalin

Sur notre radar cette semaine          

Cette semaine nous vous proposons comme titre Franco-Nevada Corp. (FNV). FNV s’engage dans la gestion d’un portefeuille de redevances et de flux monétaire axés sur l’or. Il offre aux investisseurs une exposition au prix de l’or et à des projets d’exploration tout en limitant l’exposition à de nombreux risques des sociétés en exploitation. La société verse présentement un dividende de 0,87%.


Salutations

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *