Choisir les bons titres en fin de cycle économique

 

Les gestionnaires de RBC ont monté une présentation à l’intention des conseillers financiers pour leur proposer d’ajuster les portefeuilles de leurs clients à l’approche d’une récession. RBC ne prétend nullement qu’une récession soit imminente, mais mieux vaut se préparer d’avance…

Le graphique ci-dessous illustre les types d’actions à détenir en fonction du cycle économique:

En début de cycle économique, nommé ici la reprise, on devrait investir dans les titres de grandes entreprises affichant un style valeur. On entend par valeur des actions qui se vendent à de faibles ratios cours bénéfices. Les titres de grandes banques canadiennes seraient un exemple de titre qu’il était bon d’acheter en 2009.

En période d’expansion, ce sont les titres momentum qui prennent la vedette. Comme aurait dit le publiciste de la saucisse Hygrade: Ces actions montent, car tout le monde en achète et tout le monde en achète, car ces actions montent… Un titre comme celui de Netflix en est un bon exemple, au cours des 5 dernières années, ce titre est passé de 48$ à plus de 325$…

En période de ralentissement et de contraction, les titres de qualité et de faible volatilité devraient faire mieux que l’ensemble du marché. On entend par titres de qualité des actions qui présentent des marges bénéficiaires et des taux de rendement sur le capital investi largement supérieurs à la moyenne. Un titre comme celui du Canadien Pacifique a un rendement sur capital investi de plus de 30%, c’est le genre de titre que l’on retrouve dans les fonds Phoenix. Les titres de faible volatilité sont des titres qui ont tendance à fluctuer moins que le marché comme les titres d’alimentation.

Si un ralentissement économique ou une récession est vraiment à nos portes, il serait bon de réduire ses positions dans les titres momentum et augmenter ses positions dans les titres de qualité et à faible volatilité.

Revue de la semaine terminée le 17 janvier 2020

Lundi, le principal indice canadien à clôturer à la hausse, pousser par les gains dans le secteur de la santé. La tendance haussière s’est poursuivie mardi avec des gains importants du prix de l’or et des titres de santé. Les États-Unis et la Chine ont signé mercredi l’accord commercial de phase un, mais l’excitation a été atténuée par la déception des investisseurs concernant les bénéfices des grandes banques et Wall Street a terminé légèrement à la hausse. Un rallye de l’immobilier et des actions de consommation a aidé le TSX à clôturer à nouveau à la hausse jeudi. Les actions canadiennes ont poursuivi leur ascension vendredi, aidées par les données économiques chinoises positives et le prix du pétrole qui augmente. La Bourse de Toronto a clôturé la semaine à un niveau record.

Valeur au 10 janvier Variation de la semaine Variation de la semaine %
TSX 17559,02 324,53 1,88%
Dow Jones 29297,64 473,87 1,64%
Pétrole 58,54 -0,86 -1,45%
Or 1560,3 0,20 0,01%
CAD/USD 0,766 -0,0001 -0,01%

Source : Bloomberg

 

Perspectives techniques et quantitatives des marchés: 

Bourse canadienne Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En hausse
Bourse américaine Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En hausse

Source : VectorVest

Ce que nous réserve la semaine du 20 au 24 janvier 2020

 

Nouvelles économiques

Mardi : États-Unis, Ventes manufacturières m / m

Mercredi : Canada, rapport sur la politique monétaire et taux de la Banque du Canada

Jeudi : États-Unis, les stocks de pétrole brut

Vendredi :  Canada, Ventes au détail de base m / m

 

Compagnies publiant leurs résultats :

Mardi : Capital One Financial Corp., Netflix Inc

Mercredi : Johnson & Johnson, Rogers Communications Inc., Texas Instruments

Jeudi: American Airlines Group, E-Trade, Procter & Gamble, Union Pacific Corporation

Vendredi:  American Express

 

Sur notre radar cette semaine          

Cette semaine nous vous proposons comme titre Manuvie. Manuvie est un important groupe international de services financiers.  En effet, ils sont connus sous le nom de John Hancock aux États-Unis et Manuvie ailleurs y compris leur siège social au Canada et leurs bureaux internationaux en Europe et en Asie. Elle est la plus grande compagnie d’assurance au Canada, la seconde en Amérique du Nord et la cinquième au monde selon la capitalisation boursière. Manuvie fournit des conseils financiers, des assurances, ainsi que des solutions de gestion de patrimoine et d’actifs pour les particuliers, les groupes et les institutions. La société verse présentement un dividende de 3,62%

 

 

N’hésitez pas à nous contacter si vous pensez que ce titre pourrait vous intéresser.

 

Salutations

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *