Assistons-nous à un des plus courts marchés baissiers de l’histoire?



Un marché baissier ou « bear market » est généralement reconnu quand on assiste à une baisse de plus de 20% de la bourse. Les bourses mondiales ont chuté de plus de 30% entre février et mars 2020 nous faisant reconnaître qu’un marché baissier était en cours en à peine un mois. Ce fut la descente la plus rapide en marché baissier des 40 dernières années.

La remontée à laquelle on assiste depuis la fin mars pourrait laisser croire que le dernier marché baissier aurait été l’un des plus courts de l’histoire. La firme Citigroup a publié un graphique la semaine dernière qui illustre les 5 grands marchés baissiers des 40 dernières années au niveau mondial. L’indice MSCI ACWI reflète l’évolution boursière mondiale et est composé d’un large éventail de compagnies tant dans les marchés développés que dans les marchés émergents. En moyenne, l’indice mondial avait besoin de près de 18 mois pour toucher le fonds. Le plus court « bear market » que nous ayons connu avant 2020 était celui de 1990 qui avait duré 9 mois. Voici le graphique en question:

Nous pourrons reconnaître que le marché baissier est terminé seulement lorsque nous aurons atteint de nouveaux sommets. Certains investisseurs craignent que la tendance baissière revienne et que l’on retourne aux niveaux touchés en mars dernier. Les plus optimistes font remarquer que l’indice S&P 500 de la bourse américaine a regagné sa moyenne mobile de 200 jours au cours de la semaine. La moyenne mobile de 200 jours est souvent interprétée comme la tendance à long terme par les analystes techniques et passer au-delà de cette ligne est un signe positif pour les marchés. La moyenne mobile de 200 jours est illustrée par la ligne rouge dans le graphique ci-dessous:


Revue de la semaine terminée le 29 mai
 2020

La semaine a commencé sur une note positive au Canada, la bourse étant propulsée par les secteurs des soins de santé et de l’immobilier. L’espoir de l’avancement de la découverte d’un vaccin aux États-Unis a fait monter le marché américain mardi. Le déconfinement et les espoirs de nouvelles mesures d’assouplissement financiers de la Banque du Canada ont aidé les marchés mercredi. Tous les espoirs étaient permis jeudi, la bourse montait allègrement quand le président américain a annoncé qu’il donnerait une conférence de presse au sujet de la Chine vendredi, la bourse terminait en baisse jeudi. Vendredi les marchés ont amorcé la journée en baisse craignant que de nouvelles sanctions économiques ne soient annoncées par Donald Trump. La bourse a récupéré l’essentiel du terrain perdu après la conférence de presse qui n’annonçait rien de majeur.

Valeur au 29 mai Variation de la semaine Variation de la semaine %
TSX 15 192,83 275,79 1.85%
Dow Jones 25 383,11 917,95 3,75%
Pétrole 35,49 2,02  6,03%
Or 1 751,70 16,90 0,97%
CAD/USD 0,7262 0,0111 1,55%

Source : Bloomberg

 

Perspectives techniques et quantitatives des marchés: 

Bourse canadienne Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En hausse
Bourse américaine Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En baisse

Source : VectorVest

 


Ce que nous réserve la semaine du 25 au 29 mai

 

Nouvelles économiques

Lundi:  États-Unis, Indice ISM manufacturier

Mercredi: États-Unis, rapport ADP sur l’emploi
Canada, Annonce de taux de la Banque du Canada
États-Unis, Indice ISM non manufacturier

Jeudi :  Canada, balance commerciale

Vendredi : Canada, situation de l’emploi
États-Unis, Rapport sur l’emploi
 

Compagnies publiant leurs résultats :

 

Mardi : Groupon,

Mercredi : Calfrac Well Services, Campbell Soup, Canada Goose,

Jeudi: Saputo Inc.,

 

Sur notre radar cette semaine

L’encaisse est roi.

Salutations

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *