Diversifier à l’international en 2021?



Les gestionnaires de portefeuille commencent l’année en nous dévoilant leurs attentes de rendement pour les 12 prochains mois. L’optimisme est au rendez-vous en ce début d’année et se justifie par des attentes de stimulations gouvernementales de l’économie.

La bourse a pu compter sur les dépenses du gouvernement américain pour sa reprise en 2020. Le gouvernement américain avait annoncé un plan de relance économique de 2000$ milliards au printemps dernier qui a renversé la tendance baissière du Covid-19. En décembre un nouveau plan de 900$ milliards était annoncé et poussait la bourse à de nouveaux sommets. La semaine dernière, Joe Biden annonçait qu’un nouveau plan de relance de 1 900$ milliards marquerait son début de mandat. Lors de la crise financière de 2008, les mesures gouvernementales américaines avaient totalisé 787$ milliards. Ces mesures exceptionnelles font dire à plusieurs gestionnaires que 2021 devrait poursuivre sa tendance à la hausse.

L’évaluation relative des actions internationales par rapport aux actions américaines fait dire à plusieurs gestionnaires qu’on devrait regarder ailleurs qu’aux États-Unis pour trouver des titres qui ont un bon potentiel en hausse. Au 31 décembre 2020, les actions américaines se vendaient à 22.3 fois les bénéfices prévus pour les 12 prochains mois  alors que les actions des autres pays se vendaient en moyenne à 16.7 fois les profits prévus. Le graphique ci-dessous montre l’évolution des marchés américains en comparaison avec les actions internationales:



De 1997 à 2011, les marchés américains et internationaux ont évolué de façon synchronisée. Depuis 2011, on assiste à une surperformance du S&P 500. Un rattrapage est attendu du côté des actions internationales par plusieurs.

Revue de la semaine terminée le 15 janvier 2021

 

La chute des actions technologiques a conduit les marchés boursiers américains à une clôture plus basse lundi, au Canada, les pertes dans les actions des ressources et de l’industrie ont entraîné une clôture plus basse de la TSX. Les gains en énergie et en actions financières mardi ont fait monter les marchés canadiens et américains. La hausse des actions immobilières et des services publics a compensé les craintes de destitution et les marchés boursiers américains ont terminé la journée de mercredi mitigée. La faiblesse des stocks de consommation et des ressources a entraîné une clôture plus basse du TSX. Jeudi, les marchés boursiers américains ont terminé la journée à la baisse, les inscriptions au chômage décevantes ayant affecté les investisseurs pendant que la hausse des actions en soins de santé a conduit la TSX à une clôture plus élevée. La baisse des titres de ressources entraînait avec elle les marchés boursiers vendredi.

 

 

 

Valeur au 15
janvier 2021
Variation de la semaine Variation de la semaine %
TSX 17 909,03 -133,04 -0,74%
Dow Jones 30 814,26 -283,71 -0,91%
Pétrole 52,36 -0,37 -0,70%
Or 1 829,90 -20,00 -1,08%
CAD/USD 0,7854 -0,0032 -0,41%

Source : CNBC

Perspectives techniques et quantitatives des marchés: 

Bourse canadienne Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En baisse
Bourse américaine Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En baisse

Source : VectorVest


Ce que nous réserve la semaine du 18 au 22 janvier

 

Nouvelles économiques:

Mercredi:  Canada: Énoncé de politique monétaire Banque du Canada
États-Unis: Président élu Biden prend la parole

Jeudi:        États-Unis: Demandes de chômage
États-Unis: CB Leading Index m/m

Vendredi:   Canada: Ventes au détail
États-Unis: Indice PMI manufacturier américain
Compagnies publiant leurs résultats :

Lundi:
 People Corp, Charles Shwab Corp

Mardi:
 Netflix Inc

Mercredi: Titan Logix Corp, United Airlines Holdings Inc, Procter & Gamble Co, Teradyne Inc

Jeudi: Blumetric Environmental Inc, American Airlines Group Inc, International Business Machines Corp, Citrix Systems Inc, Skyworks Solutions Inc

Vendredi: Summit Financial Group Inc

Sur notre radar cette semaine

Le fonds Trimark International des sociétés s’est démarqué de ses pairs au cours de la dernière année en investissant ailleurs qu’aux États-Unis. Ce fonds cherche des entreprises en croissance à prix raisonnables qui ont de fortes barrières à l’entrée. Le fonds a généré un rendement de 25.57% en 2020 et un rendement moyen de 13.11% au cours des 10 dernières années. Ce fonds est concentré avec seulement 32 titres en portefeuille et surpondère les investissements dans les marchés émergents et plus particulièrement en Chine. N’hésitez pas à me contacter pour voir si ce titre pourrait vous convenir.

 

Salutations,