revue boursière de la semaine terminée le 11 décembre 2020

Aurons-nous un joyeux Noël?

L’histoire des rendements boursiers nous enseigne que les deux meilleurs mois de l’année sont novembre et décembre. Depuis 1950 on observe souvent un gain en bourse pendant les jours qui entourent Noël. La fin décembre est surnommée le « rallye du père Noël » par bien des investisseurs boursiers.

Le père Noël a tendance à être généreux du 15 décembre au 6 janvier pour les investisseurs qui ont été sages… Une des explications du phénomène du rallye de fin d’année est que les gens qui ont des titres à vendre pour réaliser leurs pertes fiscales le font habituellement avant le 15 décembre. Le manque de vendeurs pendant les derniers jours de l’année expliquerait en partie le regain boursier de fin d’année.

De nombreux titres du secteur pétrolier ont fortement chuté en 2020, mais connaissent une forte progression depuis le début de novembre. Il sera intéressant de voir si la tendance des années passées se répétera cette année compte tenu de la hausse récente des marchés.

Les 10 titres ayant le plus baissé en 2020 au Canada et qui auraient dû connaître une pression à la baisse pour profiter des pertes fiscales sont les suivants avec la baisse connue en date de vendredi:

 

Revue de la semaine terminée le 11 décembre 2020

Les restrictions supplémentaires du COVID-19 ont ébranlé les investisseurs et Wall Street a terminé la journée de lundi mitigée. La vigueur du secteur des ressources a conduit la TSX à une clôture plus élevée. Les nouvelles positives sur les vaccins et les gains dans le secteur de la santé ont fait monter les marchés boursiers américains mardi. La hausse des valeurs des soins de santé et de l’énergie a conduit la TSX à une clôture plus élevée. L’incertitude entourant une relance supplémentaire mercredi a fait baisser Wall Street en milieu de semaine. La faiblesse des actions des soins de santé et de l’or a conduit le TSX à une clôture plus basse. Jeudi, les espoirs de nouvelles mesures de relance ont compensé un rapport décevant sur les demandes de chômage et les marchés boursiers américains ont terminé la journée mitigée. La hausse des actions énergétiques a conduit la TSX à une clôture plus élevée.Les marchés reculaient légèrement vendredi suite à la faiblesse dans les secteurs de la santé et de la consommation.

 

 

 

Valeur au 11
décembre
Variation de la semaine Variation de la semaine %
TSX 17 548,92 27,92 0,16%
Dow Jones 30 046,37 -171,89 -0,57%
Pétrole 46,57 0,31 0,67%
Or 1 843,60 3,60 0,20%
CAD/USD 0,7830 0,0005 0,06%

Source : CNBC

Perspectives techniques et quantitatives des marchés: 

Bourse canadienne Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En baisse
Bourse américaine Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En baisse

Source : VectorVest


Ce que nous réserve la semaine du 14 au 18 décembre

 

Nouvelles économiques:

Mercredi:  États-Unis: Ventes au détail
États-Unis: Indice PMI manufacturier américain
États- Unis: Réunion du FOMC

Jeudi:        États-Unis: Demandes de chômage

Vendredi:   Canada: Ventes au détail
Compagnies publiant leurs résultats :

Lundi:
 Hexo Corp,

Mardi:
 Aspen Group Inc

Jeudi: General Mills Inc

Sur notre radar cette semaine

Air Canada fait partie des grands perdants de 2020 à cause de la pandémie. Le 18 mars dernier, le titre se négociait à 9.26$, il est remonté à 26.16$ vendredi dernier, la hausse s’étant accélérée depuis le début novembre. L’analyste Cameron Doerksen de la Financière Banque Nationale croit que le titre d’Air Canada devrait mieux performer que le marché au cours de la prochaine année et lui donne un cours cible de 32$ ce qui présente un potentiel de croissance de 22%. N’hésitez pas à me contacter pour voir si ce titre pourrait vous convenir.

Salutations

revue boursière de la semaine terminée le 4 décembre 2020

Banques canadiennes, acheter sur la rumeur vendre sur la nouvelle…

Les grandes banques canadiennes ont publié leurs résultats financiers pour le trimestre terminé le 31 octobre au cours de la dernière semaine. Les résultats ont été meilleurs qu’attendu notamment parce que les provisions pour pertes sur prêts ont été revues en baisse.

On s’attendait au début de la pandémie que la récession ferait monter le chômage au Canada et que l’immobilier allait faire l’objet de reprises bancaires importantes. Contrairement à ces attentes, l’immobilier s’est apprécié en valeur de sorte que les pertes sur prêts des banques ne se matérialisent pas.

Depuis l’annonce d’un vaccin contre la Covid-19 a été l’élément déclencheur qui a poussé les investisseurs à se réintéresser aux banques. Le tableau ci-dessous présente la performance des titres bancaires depuis la fin octobre.

performance
du 30 octobre
au 4 décembre
BMO 23.60%
Banque Scotia 21.95%
Banque CIBC 11.48%
Banque Nationale 12.36%
Banque Royale 12.87%
Banque TD 20.62%


Les bons résultats financiers ont également rassuré les investisseurs sur le fait que les dividendes des banques devraient continuer à être payés. Voici les taux de dividendes des grandes banques:

Taux de
dividendes
au 7 décembre
BMO 4.32%
Banque Scotia 5.33%
Banque CIBC 5.27%
Banque Nationale 3.95%
Banque Royale 4.11%
Banque TD 4.46%

Pour la semaine dernière seulement la Banque Scotia et la BMO ont vu leurs titres progresser quelques jours après les publications de résultats. Les investisseurs auraient acheté les titres des banques quand les rumeurs d’amélioration des résultats circulaient et ont vendu quand les nouvelles sont sorties…

Revue de la semaine terminée le 4 décembre 2020

Les marchés boursiers américains ont fermé à la baisse lundi, la baisse des prix du brut ayant pesé sur les actions des pétrolières. Les pertes dans les actions énergétiques, financières et immobilières ont conduit le TSX à une clôture plus basse. L’optimisme des vaccins a inspiré les achats et Wall Street a clôturé plus haut mardi. La hausse des actions d’or et d’argent a conduit le TSX à une clôture plus élevée. Les gains en énergie compensent les pertes dans les biens de consommation de base, Wall Street a terminé la journée de mercredi de façon mitigée. Les gains des actions de la santé ont conduit la TSX à une clôture plus élevée. Jeudi, les inquiétudes liées à la chaîne d’approvisionnement entourant le vaccin COVID-19 de Pfizer ont compensé les gains des marchés de l’énergie et des marchés boursiers américains ont terminé la journée mitigée. Les gains des actions des communications et des soins de santé ont conduit la TSX à une clôture plus élevée jeudi. Vendredi, c’est à nouveau l’énergie qui prenait la vedette et tirait les indices en hausse.

Valeur au 4
décembre
Variation de la semaine Variation de la semaine %
TSX 17 520,97 124,41 0,72%
Dow Jones 30 218,26 307,89 1,03%
Pétrole 46,26 0,73 1,60%
Or 1 840,00 51,90 2,90%
CAD/USD 0,7825 0,0125 1,62%

Source : CNBC

Perspectives techniques et quantitatives des marchés: 

Bourse canadienne Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En baisse
Bourse américaine Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En baisse

Source : VectorVest


Ce que nous réserve la semaine du 7 au 11 décembre

 

Nouvelles économiques:


Mercredi: 
 Canada: politique monétaire de la Banque du Canada

Jeudi:        États-Unis: Indice des prix à la consommation
États-Unis: Demandes de chômage

Vendredi:   États-Unis: indice des prix à la production

Compagnies publiant leurs résultats :

 


Mardi:
 Autozone Inc, H & R Block Inc

Mercredi:
 North West Company Inc, Roots Corp, Dollarama Inc, Adobe Inc, Campbell Soup Co

Jeudi: Lululemon Athletica Inc, Broadcom Inc, Costco Wholesale Corp

Vendredi: Value Line Inc

Sur notre radar cette semaine

Les banques canadiennes ont pris la vedette cette semaine. L’analyste Gabriel Dechaine de la Banque Nationale s’attend à ce que les banques performent mieux que la moyenne des actions. Les deux banques qui devraient faire mieux que la moyenne sont la CIBC et la Banque Royale selon l’analyste. N’hésitez pas à me contacter pour voir si ces titres pourraient vous convenir.

Salutations