Les investisseurs se retirent de la bourse américaine.

 

La firme Bank of America a relevé dans une note à ses clients que la semaine terminée le 25 septembre a connu la troisième plus grande sortie de fonds de la bourse de son histoire. Bank of America estime que 25,8$ milliards ont été retirés de la bourse la semaine dernière.

Les titres de technologie qui ont tiré la bourse vers le bas depuis le 2 septembre ont connu les plus grosses sorties de fonds selon ce même rapport.

La correction du marché boursier en septembre fait partie d’un processus normal au haut du marché selon Bank of America. La banque ne prévoit toutefois pas que le mouvement baissier soit très important, car la Réserve Fédérale américaine maintient une politique monétaire très accommodante. Dans sa missive, la banque ajoute qu’il est peu probable que de nouveaux sommets soient atteints dans un avenir rapproché sans que de nouvelles mesures de stimulation ne soient adoptées au niveau monétaire ou budgétaire. En d’autres mots, on serait pris entre deux eaux pour un certain temps…

Revue de la semaine terminée le 25 septembre 2020

La semaine a débuté vers le bas pour la bourse tirée par la hausse du nombre de nouveaux cas de Covid-19. Au Canada les secteurs de l’énergie et des soins de santé ont fait baisser les marchés lundi. L’optimisme revenait mardi et les titres technologiques faisaient tourner au vert les marchés canadiens et américains. Le discours du trône n’a pas été suffisant pour rassurer les investisseurs mercredi et les secteurs technologiques et de l’énergie ont ramené la tendance à la baisse. Le secteur de l’or et des ressources faisaient remonter les marchés jeudi.  Le secteur technologique reprenait la vedette vendredi amenant les marchés en hausse.

Valeur au 25
septembre
Variation de la semaine Variation de la semaine %
TSX 16 065,35 -133,62 -0,82%
Dow Jones 27 173,96 -493,96 -1,75%
Pétrole 40,25 -0,86 -2,09%
Or 1 866,30 -95,80 -4,88%
CAD/USD 0,7471 -0,0026 -0,28%

Source : Bloomberg


Perspectives techniques et quantitatives des marchés: 

Bourse canadienne Perspectives à court terme En baisse
Croissance des profits En baisse
Bourse américaine Perspectives à court terme En baisse
Croissance des profits En baisse

Source : VectorVest

 


Ce que nous réserve la semaine du 28 septembre au 2 octobre

 

Nouvelles économiques

Mardi:         États-Unis, indice de confiance des consommateurs
États-Unis, Débat Trump Biden

Mercredi:   États-Unis, Rapport sur l’emploi ADP
Canada,  Produit intérieur brut variation mensuelle
États-Unis, Produit intérieur brut
États-Unis, Indice PMI Chicago
États-Unis, Ventes de maisons


Jeudi:
        États-Unis, premières demandes d’assurance emploi
États-Unis, dépenses de consommation
                    États-Unis, Indice ISM Manufacturier

Vendredi: États-Unis, rapport sur l’emploi

 

Compagnies publiant leurs résultats :

 

Lundi: Carnival corp, Dean Foods, Cal-Maine Foods,

Mardi: Mccormick, Micron Technology

Jeudi: Conagra Brands, Constellation Brands Inc., PepsiCo Inc.

Sur notre radar cette semaine

L’encaisse est roi…

 

Salutations

Les marchés passent en zone jaune…



Les grands indices boursiers nord-américains que sont le S&P 500 et le S&P TSX sont passés sous le niveau de leur moyenne mobile de 50 jours vendredi dernier. La moyenne mobile de 50 jours est considérée comme la tendance à moyen terme pour les analystes techniques. La moyenne mobile de 50 jours sert souvent de support au marché, on aurait pu espérer voir un revirement à la hausse vendredi et c’est le contraire qui s’est produit. La moyenne mobile de 50 jours est illustrée par la ligne en jaune dans les deux graphiques ci-dessous.

Le prochain niveau de support attendu est celui de la moyenne mobile à 200 jours qui est souvent présentée comme étant la tendance à long terme des marchés. La moyenne mobile de 200 jours se trouvait autour des 3100 points pour le s&P500 vendredi dernier soit 6,5% sous le niveau de fermeture de la semaine. Au Canada, nous avons terminé la semaine à près de 2% de la moyenne mobile à 200 jours. La moyenne mobile à 200 jours est illustrée en rouge sur le graphique ci-dessous.

En zone jaune, on se doit d’être plus prudent qu’habituellement. La période favorise de conserver ses positions dans des titres de qualité qui ont des bénéfices en croissance et qui se transigent à prix raisonnables. Un niveau d’encaisse plus élevé que ce que l’on aurait en temps normal est conseillé. Au mois de février, les marchés sont passés de la zone jaune à la zone rouge en trois jours seulement…

Revue de la semaine terminée le 18 septembre 2020

La semaine a débuté en hausse après que la firme AstraZeneca ait remis en marche la phase 3 des essais pour son vaccin contre la Covid-19 au Royaume-Uni. Le momentum positif se poursuivait mardi avec une tendance en hausse du secteur de l’immobilier et des services aux communautés. Les marchés qui avaient bien accueilli à l’annonce de la Réserve Fédérale américaine que les taux d’intérêt resteraient bas même si l’inflation montait se sont soudainement repliés pour terminer en baisse mercredi. De mauvais chiffres sur l’emploi aux États-Unis tiraient la bourse vers le bas jeudi. Des inquiétudes sur les perspectives économiques tiraient à nouveau la bourse en baisse vendredi. Terminant en baisse au cours des 3 dernières sessions de la semaine, les bourses ont subi un léger recul pendant la semaine.

Valeur au 18
septembre
Variation de la semaine Variation de la semaine %
TSX 16 198,97 -23,49 -0,14%
Dow Jones 27 657,42 -8,22 -0,03%
Pétrole 41,11 3,78 10,12%
Or 1 962,10 14,20 0,73%
CAD/USD 0,7492 -0,0098 -1,29%

Source : Bloomberg


Perspectives techniques et quantitatives des marchés: 

Bourse canadienne Perspectives à court terme En baisse
Croissance des profits En baisse
Bourse américaine Perspectives à court terme En baisse
Croissance des profits En baisse

Source : VectorVest

 


Ce que nous réserve la semaine du 21 au 25 septembre

 

Nouvelles économiques

Mercredi:   Europe, Indices PMI Manufacturier et PMI des services pour la France et l’Allemagne
États-Unis,  Indice PMI Manufacturier américain

Jeudi:
        États-Unis, premières demandes d’assurance emploi

Vendredi: États-Unis, Commandes de biens durables

 

Compagnies publiant leurs résultats :

 

Lundi: Fluor Corp

Mercredi: Pier1 Imports

Sur notre radar cette semaine

L’encaisse est roi…

 

Salutations

Les marchés reviendront-ils sur Terre?



Au cours des derniers jours, la tendance à court terme des marchés boursiers s’est inversée et s’en va à la baisse. La hausse des derniers mois s’expliquait par l’injection massive de liquidités de la part de la Réserve fédérale américaine qui a été imitée par les autres banques centrales. La Fed se réunit à nouveau cette semaine et pourrait faire des annonces qui alimenteront à nouveau la reprise boursière.

Depuis mars, la bourse monte pendant que les attentes de profits des entreprises baissent. À long terme, on sait que le prix des actions devrait être en lien avec les profits attendus. Plus les profits sont importants, plus les actions valent cher. En moyenne, au cours de 25 dernières années, les actions des grandes entreprises américaines se vendaient à 16,43 fois les profits attendus. Selon les chiffres au 31 août, la bourse américaine se transige à près de 22,87 fois les profits prévus. Un retour à la moyenne historique impliquerait une baisse d’au moins 28% des marchés. On constate en regardant le graphique ci-dessous que la bourse n’a été aussi chère qu’en ce moment que lors de la bulle des titres technologiques à la fin des années 1990 , début 2000.

 

Le défi pour l’investisseur prudent est de trouver des titres de compagnies qui sont rentables, en croissance et à prix raisonnable. Ces aubaines sont rares dans le marché actuel et il est parfois préférable de garder un niveau de liquidités plus grand qu’habituellement pour pouvoir acheter quand une correction se présentera et nous offrira à nouveau des aubaines.

Revue de la semaine terminée le 11 septembre 2020

Au retour de la fête du Travail, les marchés étaient en baisse au Canada à cause de la baisse du secteur de l’énergie pendant que les technos faisaient reculer la bourse américaine. La situation s’inversait mercredi quand les chasseurs d’aubaines se sont mis à racheter les titres technologiques aux États-Unis et que l’or faisait briller le marché canadien. Le pessimisme revenait hanter le secteur de la technologie jeudi et faisait baisser tous les marchés nord-américains. La bourse finissait en légère hausse vendredi laissant au final une semaine neutre au Canada et une seconde semaine de suite de baisse aux États-Unis.

 

Valeur au 11
septembre
Variation de la semaine Variation de la semaine %
TSX 16 222,46 4,45 0,03%
Dow Jones 27 665,64 -467,67 -1,66%
Pétrole 37,33 -2,22 -5,61%
Or 1 947,90 8,90 0,46%
CAD/USD 0,7590 -0,0067 -0,87%

Source : Bloomberg


Perspectives techniques et quantitatives des marchés: 

Bourse canadienne Perspectives à court terme En baisse
Croissance des profits En baisse
Bourse américaine Perspectives à court terme En baisse
Croissance des profits En baisse

Source : VectorVest

 


Ce que nous réserve la semaine du 7 au 11 septembre

 

Nouvelles économiques

Mercredi:   États-Unis, ventes au détail
États-Unis,  Déclarations Réserve fédérale américaine


Jeudi:
       Canada, ADP situation de l’emploi
États-Unis, premières demandes d’assurance emploi
États-Unis, indice manufacturier Philly Fed

Vendredi:   Canada, Ventes au détail
 

Compagnies publiant leurs résultats :

 

Mardi: Adobe Inc., FedEx Corp.

Jeudi: Progressive Corp.

Sur notre radar cette semaine

On cherche toujours les aubaines…

Salutations

La cupidité était-elle trop grande?

 

Les deux principales émotions qui mènent les marchés sont la peur et la cupidité. Warren Buffet disait qu’il faut être cupide quand les autres ont peur et avoir peur quand les autres sont cupides. CNN a mis au point l’indice de la peur et de la cupidité pour mesurer quotidiennement, hebdomadairement, mensuellement et annuellement, deux des principales émotions présentes sur le marché. Cet indice reflète le montant que les investisseurs sont disposés à payer pour leurs actions.

 

En théorie, l’indice peut être utilisé pour déterminer si le prix du marché boursier est juste. Il est basé sur la logique selon laquelle une peur excessive tend à faire baisser les cours des actions et qu’une trop grande cupidité a tendance à avoir l’effet inverse.

CNN examine sept facteurs différents pour déterminer le degré de peur et de cupidité sur le marché. Ils sont:

  1. Le momentum du cours des actions: Prix de l’indice S & P 500 par rapport à sa moyenne mobile sur 125 jours. Le S & P 500 est supérieur de 12,22% à sa moyenne des 125 jours, ce qui peut être vu comme de la cupidité.
  2. Force du prix des actions : Calcul du nombre d’actions ayant atteint des sommets en 52 semaines par rapport à celles ayant atteint leur niveau le plus bas en 52 semaines à la Bourse de New York (NYSE). Il y a présentement plus d’action touchant leur sommet sur le marché.
  3. Étendue du cours des actions: Analyse des volumes de négociation des actions en hausse par rapport aux actions en baisse.
  4. Options d’achat et de vente: Au cours des cinq derniers jours, le volume des options de vente est en retard de 62,07% par rapport au volume des options

d’achat, les investisseurs faisant des paris haussiers dans leurs portefeuilles.

  1. Demande pour les obligations risquées: Analyse l’appétit du risque mesurant l’écart entre les rendements des obligations de qualité supérieure et des obligations à haut rendement.
  2. Volatilité du marché: CNN mesure l’indice de volatilité du Chicago Board Options Exchange (VIX), en se concentrant sur une durée de 50 jours. L’indice de volatilité est à 33,14. Cette lecture montre une certaine inquiétude sur les marchés..
  3. Demande de valeur refuge: Les actions ont surperformé les obligations de 1,63 point de pourcentage au cours des 20 derniers jours. Cette performance est proche de la plus faible performance des actions par rapport aux obligations au cours des deux dernières années et indique que les investisseurs se tournent vers les obligations, ce qui est signe de peur.

L’indice était à un sommet de cupidité en début d’année. Les sommets de cupidité sont généralement également des sommets pour le cours des actions. Par exemple, pour le premier rectangle, l’indice S&P 500 a baissé d’un peu plus de 10% de janvier 2018 à février 2018. Pour le deuxième rectangle, le &P 500 à baissé de 19% d’octobre 2018 à décembre 2018 et enfin une correction de 33% est survenue entre février et mars cette année. Un niveau de cupidité extrême avait aussi été atteint la semaine dernière avant la baisse des marchés jeudi et vendredi..

 

Revue de la semaine terminée le 4 septembre 2020

Malgré les hausses d’ Apple et Tesla suite à leurs fractionnements, la bourse américaine commençait en légère baisse tirée entre autres par le secteur de l’énergie qui faisait également baisser la bourse canadienne.  De bonnes nouvelles économiques et un secteur technologique en hausse tiraient les grands indices vers le haut mardi. La bourse poursuivait à la hausse mercredi grâce entre autres au secteur de la consommation de base, l’immobilier et les services publics. Des prises de profits dans le secteur de la technologie faisaient chuter brutalement les marchés jeudi. La baisse de jeudi s’est poursuivie vendredi et les bourses ont terminé leur semaine en baisse.

 

Valeur au 4
septembre
Variation de la semaine Variation de la semaine %
TSX 16 218,01 -487,78 -2,92%
Dow Jones 28 133,31 -520,56 -1,82%
Pétrole 39,55 -3,44 -8,00%
Or 1 939,00 -32,60 -1,65%
CAD/USD 0,7657 0,002 0,26%

Source : Bloomberg


Perspectives techniques et quantitatives des marchés: 

Bourse canadienne Perspectives à court terme En baisse
Croissance des profits En baisse
Bourse américaine Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En baisse

Source : VectorVest

 


Ce que nous réserve la semaine du 7 au 11 septembre

 

Nouvelles économiques

Mercredi:   Canada, Énoncé de politique monétaire Banque du Canada

Jeudi:
       Europe, énoncé politique monétaire
États-Unis, premières demandes d’assurance emploi
États-Unis, indice des prix à la production

Vendredi:   États-Unis, Indice des prix à la consommation
 

Compagnies publiant leurs résultats :

 


Mercredi:
 Aurora Cannabis Inc.

Jeudi: Transat AT Inc.

Sur notre radar cette semaine

On cherche toujours les aubaines…

Salutations