Revue boursière de la semaine terminée le 18 avril 2019

Les marchés hésitent à se réjouir des résultats du dernier trimestre

 

Nous sommes en pleine saison de divulgation des résultats financiers pour le trimestre terminé le 31 mars dernier. Depuis le 5 avril la bourse américaine a progressé de 0,9% selon le S&P500 et la canadienne de près de 2% selon le S&P TSX. Il est à noter que les petites capitalisations canadiennes et américaines sont en légère baisses pour la même période.

Au Canada, de grandes entreprises comme le CP et TFI international feront connaître leurs derniers chiffres demain et donneront le ton à la saison canadienne.

Aux États-Unis, 75 compagnies membres du S&P500 ont fait connaître leurs résultats du premier trimestre de 2019. De ces compagnies,78% ont eu des profits supérieurs aux attentes des analystes et 53% ont présenté des chiffres d’affaires plus grands qu’attendus. Les analystes avaient revu à la baisse les prévisions de profits avant la saison des résultats. En moyenne, les analystes s’attendaient à une baisse des profits de 3,9% par rapport à l’an dernier et un chiffre d’affaires 5% plus élevé.

Revue de la semaine terminée le 18 avril 2019

Des résultats corporatifs décevants pour Citigroup et Goldman Sachs entrainaient la bourse américaine en territoire négatif, alors que la hausse du prix des ressources faisait monter les marchés au Canada.  Mardi, de bons résultats corporatifs et de bonnes données économiques faisaient monter la bourse américaine, alors qu’on restait au neutre au Canada.  L’élection d’un gouvernement favorable au pétrole faisait monter la bourse canadienne mercredi, alors que les craintes de réglementation plus restrictives pour les soins de santé chez nos voisins du sud faisaient ombrage aux bons résultats corporatifs et la bourse américaine terminait la journée au neutre.  Jeudi, les marchés montaient suite à de bonnes données sur les ventes au détail.  Vendredi, la bourse était fermée pour le Vendredi saint.

 

Perspectives techniques et quantitatives des marchés:

Ce que nous réserve la semaine du 22 au 26 avril  2019

Nouvelles Économiques

Lundi : Ventes des maisons existantes aux États-Unis

Mercredi : Misa à jour de la politique monétaire canadienne, y compris les taux d’intérêt

Jeudi :  Ventes de gros américaines

Vendredi : Produit intérieur brut aux États-Unis

Compagnies publiant leurs résultats :

Lundi : Whirlpool

Mardi : Chemin de fer Canadien Pacifique, TFI International,Coca Cola, EBay, Teck Ressources, Verizon

Mercredi : AT&T, Boeing, Cenovus Energy, Dominos Pizza, Facebook, Microsoft, Tesla, Visa

Jeudi: Amazon, Comcast, Intel Ford, Starbuck

Vendredi : Chevron, Exxon Mobil, Husky Energy

Sur notre radar cette semaine

Cette semaine l’encaisse est roi.

Revue boursière de la semaine terminée le 12 avril 2019

L’optimisme revient sur le marché obligataire

Il y a un mois, on parlait d’une possibilité de récession vu que la courbe des taux d’intérêt était inversée. On dit que la courbe des taux est inversée quand les taux d’intérêt à long terme sont inférieurs aux taux à court terme. Il arrive parfois que la courbe des taux  s’inverse et qu’il n’y ait pas de récession, mais toutes les récessions sont précédées par une telle inversion.

Quand l’ancienne chef de la Réserve fédérale américaine Jannet Yellen a été interviewée sur la question d’une possible récession le mois dernier, elle a affirmé que l’inversion était possiblement le signe que les taux avaient un peu trop monté et que c’était plutôt un signe de ne plus hausser les taux et peut-être même les descendre…

La bonne situation de l’emploi a ramené une courbe normale des taux il y a deux semaines. Les procès verbaux de la Fed publiés mercredi dernier ont rassuré les marchés qu’aucune hausse de taux ne devrait avoir lieu cette année. Les hausses de taux attendues l’an dernier ont participé à la faiblesse des marchés en 2018. Le contraire est maintenant attendu en 2019.

Le Groupe CME, spécialisé dans les produits dérivés calcule que la probabilité d’une hausse de taux est nulle pour 2019 et qu’il y a 39% des chances que les taux soient plus bas que les taux actuels d’ici la fin de l’année comme le montre le graphique ci-dessous:

 


Revue de la semaine terminée le 12 avril 2019

Les craintes d’un ralentissement de l’économie faisaient chuter la bourse américaine en début de semaine, alors qu’au Canada, la hausse du prix du pétrole limitait les pertes et permettait au marché canadien de terminer au neutre.  Mardi, le Fonds Monétaire International réduisait ses prévisions économiques ce qui faisait chuter la bourse.  Mercredi et jeudi étaient des journées sans grands changements.  Puis vendredi, c’était le début de la saison des résultats et ceux-ci réjouissaient les marchés, alors vendredi était une journée positive.

(source : vectorvest)

 

 

Ce que nous réserve la semaine du 15 au 19 avril  2019

 

Nouvelles Économiques

Mardi : Ventes du secteur manufacturier canadien et ventes au détail américaines

Mercredi : Données sur l’inflation canadiennes

Jeudi :  Ventes au détail canadiennes

Compagnies publiant leurs résultats :

Lundi : Aphria, Goldman Satch

Mardi : Bank of America, Blackrock, IBM, Johnson & Johnson, Netflix, United Health

Mercredi : Alcoa, Metro Richelieu, Pepsi

Jeudi: Alcoa, Rogers Communication

Sur notre radar cette semaine

Cette semaine l’encaisse est roi.

Revue boursière de la semaine terminée le 5 avril 2019

Ça devrait continuer de bien aller selon Jim Young!

 

Jim Young, gestionnaire du fonds de sociétés américaines d’Invesco était de passage à Montréal la semaine dernière pour présenter son point de vue sur le marché boursier américain. M. Young est un des rares gestionnaires à avoir dégagé pour son fonds un rendement supérieur à celui de l’indice S&P500 pour les 20 dernières années.

Voici une liste des arguments qui le portent à croire que le marché haussier va se poursuivre:

1) La courbe des taux n’est pas inversée

2) L’inflation demeure faible à cause de la mondialisation, de la technologie et de la concurrence

3) Le resserrement de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine  sera graduel

4) La phase d’expansion ne se termine pas avant d’avoir eu une forte inflation, ce qui n’est pas actuellement le cas.

5) Les capitaux sont abondants à l’échelle mondiale

6) Les évaluations ont baissé pendant la correction et sont encore modérées quand on tient compte des taux d’intérêt

7) L’administration Trump va probablement continuer à poursuivre des politiques favorables au marché boursier.

M. Young a expliqué, graphique à l’appui, que le marché boursier a tendance à afficher une croissance de 7% par année depuis plus de 50 ans et qu’en plus de cette croissance l’investisseur peut s’attendre à un dividende d’environ 3% pour un rendement total de 10% . Il arrive que le marché soit sous la ligne de tendance, c’est alors une belle occasion d’achat. Il arrive que le marché dépasse la tendance, c’est alors un peu risqué… En ce moment, on est tout juste sur la ligne de tendance… C’est comme la température du bain: ce n’est ni trop chaud, ni trop froid… Voici le graphique en question:

 

Revue de la semaine terminée le 5 avril 2019

Les données des secteurs manufacturiers aux États-Unis et en Chine étaient meilleures qu’attendu et ceci faisait monter les marchés lundi.  Mardi, des données économiques décevantes aux États-Unis faisaient baisser la bourse américaine alors que la hausse du prix de l’or faisait monter la bourse canadienne.  Puis la bourse reprenait sa marche à la hausse mercredi et jeudi supporté par l’espoir d’une entente entre les États-Unis en la Chine sur la guerre des tarifs.  Vendredi, un bon rapport sur l’emploi américain faisait monter les marchés.

(source : vectorvest)

Ce que nous réserve la semaine du 8 au 12 avril 2019

 

Nouvelles Économiques

Lundi : Mises en chantier canadiennes

Mercredi : Données sur l’inflation et ventes de gros américaines

Vendredi :  Indice de confiance des consommateurs américains

Compagnies publiant leurs résultats :

Mardi : Groupe Cogeco

Mercredi : Delta Airlines

Vendredi: JP Morgan et Wells Fargo

Sur notre radar cette semaine

Cette semaine l’encaisse est roi.

Revue boursière de la semaine terminée le 29 mars 2019

Tout un premier trimestre en bourse!

Le premier trimestre de 2019 vient de se terminer et présente de bons résultats en bourse. Le Dow Jones est en hausse de 11,15%, le S&P500 en hausse de 13,07% et la bourse canadienne représentée par le S&P TSX est en hausse de 12,42% depuis le 31 décembre dernier.

On dit du côté américain que le dernier trimestre fut le meilleur premier trimestre d’une année depuis 1998. Tous trimestres confondus, on n’avait pas vu une telle performance depuis 2004. Plusieurs raisons peuvent être invoquées pour expliquer la bonne tenue des marchés comme le fait que la bourse avait trop baissé d’octobre à décembre, que les résultats financiers de fin d’année ont battu les attentes, mais la raison principale qui semble avoir retenu l’attention de l’ensemble des observateurs est le fait que toute pression à la hausse des taux d’intérêt semble être disparue pour 2019.

Les attentes de profits ont été revues à la baisse pour le premier trimestre de 2019. Il se pourrait que les résultats financiers qui seront présentés au cours des prochaines semaines agissent comme un catalyseur qui propulsera les marchés vers de nouveaux sommets. Une autre bonne nouvelle qui pourrait aider à améliorer nos états de compte de placement serait l’annonce de la fin de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis.

On sait qu’il n’est pas réaliste de s’attendre à ce que la bourse rapporte 12% tous les 3 mois. Il y aura certainement des périodes dans l’avenir qui seront négatives. La corporation Financière Mackenzie a présenté la semaine dernière à Laval les attentes de ses analystes financiers pour différents placements pour les 10 prochaines années. Le tableau ci-dessous résume ces attentes:

Revue de la semaine terminée le 29 mars 2019

Les craintes d’un ralentissement économiques étaient toujours présentes en ce lundi et la bourse terminait la journée au neutre.  La hausse du prix du pétrole donnait un peu d’énergie aux marchés mardi puis les craintes au sujet de l’économie revenaient à la une mercredi et faisaient tomber les marchés.  Jeudi et vendredi la bourse américaine montait alimentée par l’optimiste des négociations tarifaires avec la Chine.  Au Canada on était plutôt au neutre pour les deux journées, l’optimisme des négociations avec la Chine se heurtait à la baisse du secteur bancaire.

(source : vectorvest)

Ce que nous réserve la semaine du 1er au 5 avril 2019

 

Nouvelles Économiques

Lundi : Produit intérieur brut canadien et Indices PMI pour le Canada et les États-Unis, et indice ISM pour les États-Unis.  Ces indices sont des indicateurs de l’activité manufacturière. Ventes au détail américaines.

Mardi : Données sur les ventes de véhicule aux États-Unis.

Vendredi :  Rapport sur l’emploi tant aux États-Unis qu’au Canada.

Compagnies publiant leurs résultats :

Lundi: Cal-Main Food

Mardi : Exfo

Mercredi : Roots Corporation

Jeudi: Constellation Brands

Sur notre radar cette semaine

Cette semaine l’encaisse est roi.