Revue boursière de la semaine terminée le 24 août 2018

Le plus long marché haussier de l’histoire…

En terminant la semaine à son niveau record vendredi, le S&P 500 marquait la plus longue séquence de hausse boursière sans connaître une baisse de 20%. Voilà 3 455 jours que la bourse monte depuis le bas atteint le 9 mars 2009. Le plus long marché haussier avant celui-ci date des années 1990, avait duré 3 453 jours et s’était terminé en mars 2000 avec l’éclatement de la bulle des titres technologiques.

Le marché a beau gagner le titre de marché haussier le plus long, il est loin d’être le plus important. Lors de la hausse des années 1990, la bourse avait progressé de 417% alors que le marché actuel n’a monté que de 324%…

Les experts s’entendent pour dire qu’un marché haussier, ça ne meurt pas de vieillesse: ça meurt soit de peur ou assassiné par des hausses de taux d’intérêt de la Réserve fédérale américaine.

Les raisons d’avoir peur comme le protectionnisme américain ou l’endettement de certains pays comme la Turquie sont plus que contrebalancées par des bons résultats financiers du côté des compagnies. Les économistes ne présentent pas de scénarios de récession comme étant des plus probables au cours de 2018 ou 2019. L’indice de volatilité du S&P500, le VIX, a terminé sous la barre des 12 points vendredi indiquant que le marché des options considère comme peu probable une baisse importante des marchés d’ici 1 mois. On rappelle qu’un VIX sous les 15 points est un signe de confiance, qu’à 25 points on parle d’inquiétude et qu’à 80 points, de panique comme en 2009.

Pour assassiner le marché haussier actuel, certains pensent que ça prendrait des taux d’intérêt de la réserve fédérale de plus de 4%. On rappelle que les taux des fonds fédéraux sont présentement dans une fourchette entre 1,75% et 2%. Il y aurait donc de la place pour encore quelques hausses de taux avant de faire dérailler le marché.

Malgré le record de longévité atteint par le marché boursier américain cette semaine, il est raisonnable de croire que la hausse pourrait se poursuivre pourvu que la progression des profits se maintienne. À suivre…

Revue de la semaine terminée le 24 août, 2018

L’annonce de rondes de négociations avec la Chine au sujet des tarifs douaniers entrainait les marchés à la hausse ce lundi.  L’optimisme continuait mardi aux États-Unis, alors qu’au Canada on terminait à la baisse.  Mercredi, l’annonce de ma condamnation d’un proche de Donald Trump faisait chuter la bourse américaine alors qu’au Canada, le secteur de l’énergie était en hausse et on terminait la journée positivement au Canada.  Jeudi, malgré les négociations avec la Chine au sujet des tarifs douaniers, l’annonce de nouvelles barrières tarifaires faisait chuter les marchés.  Vendredi, la Réserve fédérale américaine émettait des commentaires à l’effet que l’économie américaine était en bonne santé et que les hausses de taux d’intérêt seraient graduelles.  Ces commentaires accommodants faisaient monter les marchés.

Perspectives techniques et quantitatives des marchés :

 

Ce que nous réserve la semaine du 27 au 31 août 2018

Mardi : Indice de confiance des consommateurs américains

Mercredi :  Produit intérieur brut aux États-Unis

Jeudi : Produit intérieur brut au Canada

Vendredi : Données sur les ventes de biens durables américaines

 

Voici quelques compagnies qui publient leurs résultats cette semaine:

Mardi : Best Buy, Banque de Montréal, Banque de Nouvelle-Écosse

Mercredi: Banque Nationale

Jeudi: Lululemon, Canadian Western Bank, Banque Toronto Dominion

Vendredi: Big Lots

 

Sur notre radar cette semaine

Cette semaine nous discutons de Centene Corp. (CNC). CNC est une multinationale qui œuvre dans le domaine des soins de santé.  CNC assiste les gouvernements qui gèrent eux-mêmes leurs programmes de soins de santé.  Une très forte portion de leurs activités est concentrée aux États-Unis, là où ils sont très présents dans les programmes medicare et medicaid.  Ces secteurs sont définitivement en croissance et on le voit par les prévisions des analystes, qui croient que les profits que la compagnie augmenteront de 24% d’ici une année et que les ventes augmenteront d 19%.  Le titre se transige à approximativement  145$ US et Matt Borsh de BMO marché des capitaux lui donne une cible de 160$ US d’ici une année.  N’hésitez pas à me contacter afin de valider si ce titre pourrait vous convenir.

N’hésitez pas à me contacter afin de valider si ce titre pourrait vous convenir.

Revue boursière de la semaine terminée le 17 août

Les profits n’ont pas l’effet de catalyseur attendu.

Les compagnies ont publié au cours des dernières semaines leurs résultats pour le deuxième trimestre de 2018. Aux États-Unis, la firme Factset compare les résultats aux attentes des analystes. Au dernier rapport, 79% des compagnies du S&P 500 ont présenté des résultats de profits qui dépassaient les attentes et 72% ont eu des chiffres d’affaires supérieurs à ce qui était attendu. La croissance des profits a atteint une moyenne de 24.3%, un niveau qui n’avait pas été vu depuis le 3e trimestre de 2010.

On se serait attendu à ce qu’à la lumière de bons résultats, on voie la bourse monter de façon importante. Depuis le début du dévoilement des résultats, la bourse américaine a à peine monté alors que la bourse canadienne a même descendu un peu comme le démontrent les 2 graphiques ci-dessous:

Le manque d’enthousiasme des investisseurs peut s’expliquer entre autres par:

1) La crainte de l’intensification des guerres commerciales entre les pays
2) La crainte qu’une crise financière ne s’intensifie en Turquie et touche le système financier européen
3) Le fait que 55 compagnies ont annoncé des perspectives de profits moindres qu’attendu pour les prochains trimestres alors que 19 compagnies seulement ont dit que leurs perspectives étaient meilleures qu’attendu.

Des rencontres sont prévues au cours des prochains jours entre le gouvernement américain et le gouvernement chinois qui pourraient apaiser les craintes de guerre commerciale entre ces deux superpuissances. À suivre…

Revue de la semaine terminée le 17 août 2018

Les trois premières sessions boursières de la semaine étaient dominées par la crise financière en Turquie, alors que les marchés jaugeaient les impacts de cette crise.  Au final nous avions droit à une journée négative, suivie d’un rebond pour ensuite voir les marchés rechuter à nouveau mercredi.  Jeudi, on changeait de registre alors que Thompson Reuters publiait un sommaire des résultats trimestriels et on constatait (comme Factset mentionné plus haut) que 79.3% des corporations américaines avaient battu les consensus des analystes. Les marchés célébraient la nouvelle en montant significativement.  Vendredi, l’espoir de la reprise des négociations relativement aux tarifs douaniers entre les États-Unis et la Chine (entre autres) faisaient en sorte que la bourse terminait en territoire positif.

Perspectives techniques et quantitatives des marchés:

 

Ce que nous réserve la semaine du 20 au 24 août 2018

 

Mardi : Ventes de gros au Canada

Mercredi : Ventes au détail canadiennes et la Réserve fédérale américaine publie les minutes de leur dernière rencontre, tenue récemment.

Vendredi : Données sur les ventes de biens durables américaines

 

Voici quelques compagnies qui publient leurs résultats cette semaine:

Mardi : TJX Company

Mercredi: Lowe’s Company

Jeudi: Banque Royale et Targets

Vendredi: Alibaba, Banque CIBC et Ross Stores

 

Sur notre radar cette semaine

Les marchés semblent perdre un peu de rythme alors nous préférons ne pas investir davantage et restons en encaisse.