Revue boursière de la semaine terminée le 13 juillet 2018

Début du dévoilement des résultats du deuxième trimestre de 2018

Les compagnies ont commencé à publier leurs chiffres de profits pour le trimestre terminé le 30 juin dernier. 25 compagnies du S&P 500 avaient publié leurs résultats en date de vendredi dernier. De ces entreprises, 22 ont publié des chiffres de profits supérieurs aux attentes et 21 ont battu les attentes au niveau du chiffre d’affaires selon les données recueillies par FactSet Earnings Insight.

Des bons résultats pourraient être le catalyseur qu’attendait le marché pour poursuivre sa remontée.

3 grandes sociétés financières annonçaient leurs résultats vendredi: Wells Fargo, Citigroup et J.P. Morgan. La première n’a pas rencontré les attentes de chiffres d’affaires et des profits, la seconde a eu de meilleurs profits qu’attendu, mais n’a pas répondu aux attentes de chiffre d’affaires et J.P. Morgan a fait mieux qu’attendu tant au niveau des profits que du chiffre d’affaires. Wells Fargo a chuté de 1,20%, Citigroup de 2,20% et JP Morgan de 0,46%. Le marché a fini en hausse vendredi malgré la contre-performance des financières.

Les attentes de profits sont toujours à la hausse selon les données recueillies par Yardeni Research. Si les résultats des entreprises continuent à battre des attentes toujours plus élevées, on pourrait connaître une belle fin de juillet en bourse! Voici le graphique qui illustre les attentes de profits:

 

Revue de la semaine terminée le 13 juillet 2018

Cette semaine on oscillait entre les craintes causées par les augmentations des tarifs douaniers et l’anticipation des résultats corporatifs du deuxième trimestre.  Lundi et mardi les marchés montaient, car les investisseurs anticipaient de bons résultats corporatifs à venir pour le deuxième trimestre.  Mercredi, on revenait sur terre avec l’imposition de tarifs douaniers à la Chine par les Américains.  Jeudi, l’optimiste devenait sur les marchés et finalement, vendredi nous étions encore à la hausse avec le début de la saison des résultats, lesquels étaient bons dans la plupart des cas.

 Perspectives techniques et quantitatives des marchés:

 

Ce que nous réserve la semaine du 16 au 20 juillet 2018

Lundi : Ventes de gros au Canada

Jeudi :  Données sur les commandes de biens durables aux États-Unis

Vendredi : Données sur le produit intérieur brut américain

 

Voici quelques compagnies qui publient leurs résultats cette semaine:

Lundi : Bank of America, Blackrock

Mardi : Chemin de fer CSX, Johnson & Johnson, United Health

Mercredi: Alcoa

Jeudi: Rogers Communication, Union Pacific

Vendredi: EnCana, Honeywell

 

Sur notre radar cette semaine

Cette semaine nous discutons de Bombardier produit récréatif (BRP) symbole DOO. BRP construit des produits récréatifs tels que les Ski Doos, les Sea Doos, des ‘’roadsters’’ CAN AM.  Nous vous proposons cette compagnie, qui est en quelque sorte l’origine de Bombardier, car les ventes de la corporation sont largement au-dessus des attentes des analystes et des données de l’industrie.  La compagnie à des ventes de plus de 4 milliards de dollars canadiens et prévoie les augmenter de 16% cette année.  Les analystes prévoient également que les profits de la corporation augmenteront de 21%, ce qui est très attrayant pour une compagnie de cette envergure.  De plus la compagnie vient tout juste de faire l’acquisition d’un important fabricant de bateaux américains, ce qui garnira le portefeuille d’offre de la corporation. Le titre se transige aux alentours de 63,50$ et Gerrick Johnson de BMO marché des capitaux lui donne une cible de 70$ d’ici une année.

N’hésitez pas à me contacter afin de vérifier si ce titre pourrait vous convenir.

 

Revue boursière de la semaine terminée le 6 juillet 2018

Qui sortira gagnant de la guerre des tarifs douaniers?

La guerre commerciale amorcée le 1er mai dernier par le président Trump commence à s’intensifier. Vendredi, de nouveaux tarifs douaniers américains devaient commencer à s’appliquer sur des produits chinois qui ont été suivis par une réplique chinoise de tarifs sur des produits américains. La Russie a même joint en fin de semaine le bal en annonçant aussi des tarifs douaniers sur des produits américains.

Le niveau actuel de la guerre commerciale ne menacerait pas encore la croissance économique mondiale de façon trop importante. Ce qui est craint, c’est qu’une escalade de cette guerre fasse dérailler l’économie. Pour l’instant, les firmes de placements tentent d’identifier les compagnies qui vont bénéficier des tarifs douaniers.

On pourrait croire que les aciéries américaines auraient dû voir leurs titres s’envoler en bourse suite à l’annonce de tarifs douaniers de 25% imposés à leurs compétiteurs étrangers. Ce n’est pas ce qui s’est passé avec le titre de US Steel. La compagnie se transigeait à près de 35$ il y a 3 mois et se transige encore à ce prix aujourd’hui. La réplique des Européens, du Canada et de la Chine qui imposent maintenant des droits de douane à l’acier américain limitera les exportations de US Steel.

Un grand gagnant a été Ryerson Holding dont le titre se transigeait à près de 8.50$ il y a 3 mois et dont les actions sont montées à 12$ la semaine dernière. Quel est leur secret?

Ils sont plus petits que US Steel et leurs opérations sont plus axées sur les États-Unis. Le graphique ci-dessous résume la situation:

La morale de l’histoire de Ryerson Holding: les gagnants de la guerre des tarifs seront de plus petites compagnies américaines qui profiteront des hausses de droits de douane dans leur secteur. Les grandes firmes de courtage américaines tentent d’identifier qui, parmi les petites entreprises, profitera de ces hausses de tarifs. L’indice Russell 2000 semble profiter de la guerre des tarifs plus que le Dow Jones ou le S&P 500…

Revue de la semaine terminée le 6 juillet 2018

Alors que la bourse canadienne était fermée lundi, la bourse américaine terminait la journée positivement alors que les titres des technos montaient.  Puis mardi, les bourses tombaient justement suite à la chute des titres du secteur technologique.  Mercredi, c’était au tour des États-Unis de prendre congé, et au Canada, les banques montaient, entraînant la bourse dans leur sillage. Jeudi, l’Union européenne laissait voir un assouplissement dans sa lutte contre l’imposition de tarifs douaniers américains ce qui faisait monter les marchés.  Par contre, au Canada, la baisse du pris du pétrole faisait baisser la bourse.  Vendredi, un bon rapport sur l’emploi américain faisait monter les marchés.

Perspectives techniques et quantitatives des marchés :

 

Ce que nous réserve la semaine du 9 au 13 juillet 2018

Mardi : Rapports sur les emplois disponibles aux États-Unis

Mercredi : Mise à jour de la politique monétaire (incluant les taux d’intérêt) de la Banque du Canada, données sur les ventes de gros américaines

Jeudi :  Données sur l’inflation américaine

 

Voici quelques compagnies qui publient leurs résultats cette semaine:

Lundi : Alimentation Couche-Tard

Mardi : Pepsico

Mercredi: Cogeco

Vendredi: Citigroup, JP Morgan, Wells Fargo

 

Sur notre radar cette semaine

Nous attendons le début de la saison des résultats avant d’investir à nouveau.  « Cash is King » pour le moment.

 

Revue boursière de la semaine terminée le 29 juin 2018

On se regarde, on se désole, on se compare, on se console…

La bourse canadienne est en hausse de 0,42% depuis le début de l’année grâce à la bonne performance que nous avons connue lors du trimestre terminé vendredi dernier. La bourse canadienne a réussi à récupérer toutes les pertes du premier trimestre de 2018 grâce à sa performance de 5,92% lors du dernier trimestre. Le secteur pétrolier a à lui seul augmenté de près de 16% au cours des 3 derniers mois.

L’économie serait en fin de cycle de croissance économique selon plusieurs économistes cités dans les médias. En fin de cycle économique, les secteurs de l’énergie et de la technologie ont tendance à bien performer. On remarque que le Nasdaq, un indice à forte concentration dans le secteur technologique a progressé de près de 6% au cours du trimestre terminé le 30 juin. Certains analystes ont avancé que la fin du cycle économique pourrait durer plus longtemps que l’on pense et pourrait même s’étendre jusqu’en 2020.

L’indice Dow Jones de la bourse américaine a connu son pire premier semestre en 9 ans selon le réseau CNBC. Malgré sa faible performance de 0,42%, la bourse canadienne est une des plus rentables cette année comme le démontre le tableau ci-dessous:

source: CNBC.com

La bourse de Shanghai serait entrée en « bear market » jeudi, affichant une baisse de plus de 20% entre son sommet atteint en janvier dernier.

Le fonds d’actions Phoenix prudent et opportuniste, géré par François Gagnon, affiche un gain de plus de 5,3% pour le semestre, sa version équilibrée est en hausse de 3,1%. Ces résultats ont été obtenus en sécurisant les profits faits en janvier et en réinvestissant en mai. Le fonds est présentement complètement ressorti de la bourse après avoir encaissé de bons gains en mai et juin.

Revue de la semaine terminée le 29 juin 2018

L’imposition de tarifs douaniers faisait baisser la bourse américaine lors de la première journée de la semaine, puis mardi, la hausse du prix du pétrole donnait du tonus aux marchés.  Mercredi, on en revenait aux craintes des hausses de tarifs douaniers, ce qui faisait baisser les bourses.  Jeudi, les marchés américains terminaient la journée en hausse, soutenus par les banques et les titres du secteur des Technos.  Au Canada, les craintes de subir les foudres douanières du voisin américain faisaient baisser la bourse.  Finalement vendredi, les actions des secteurs des mines et ressources montaient, entraînant les marchés dans leurs sillages.

 

Ce que nous réserve la semaine du 2 au 6 juillet 2018

Lundi : Marchés canadiens fermés. Rapports ISM (Institute of Supply Management) et PMI (Purchasing Managers Index) pour les secteurs manufacturiers américains et canadiens.  Ces deux derniers rapports sont des indicateurs du niveau d’activité manufacturière aux États-Unis.

Mercredi : Marchés américains fermés 

Jeudi :  Publication des minutes de la rencontre de la Réserve fédérale américaine

Vendredi: Rapports sur l’emploi canadiens et américains

Voici quelques compagnies qui publient leurs résultats cette semaine:

Mercredi: Seadrill

Jeudi: Quincailleries Richelieu

Sur notre radar cette semaine

Cette semaine nous prenons une pose et attendons de voir comment les marchés vont réagir avant d’investir à nouveau.