Le marché se cherche une direction…

Source: Usenetreview

Les menaces d’imposition de tarifs douaniers entre la Chine et les États-Unis ont pris le devant du pavé cette semaine. Entre l’ouverture des marchés mercredi matin et la fermeture du lendemain, le Dow Jones a gagné plus de 1000 points… Mercredi matin la baisse était occasionnée par les menaces de la Chine de répliquer aux droits de douane imposés par les Américains suivis par une forte hausse quand les investisseurs ont pensé que toute menace de guerre commerciale n’était qu’un bluff de part et d’autre avant que Donald Trump n’insiste jeudi soir pour imposer des droits de douane additionnels de 100 milliards aux Chinois.

Source: forum immigrer.com

Un rapport sur l’emploi moins bon que prévu vendredi aurait dû aider la bourse vendredi, mais a fait le contraire… On se rappellera que le 2 février dernier, le Dow Jones chutait de plus de 2,5%, car on avait eu un trop bon rapport sur l’emploi: il s’était créé 200 000 emplois aux États-Unis plutôt que les 180 000 attendus et les salaires montaient de 2,9%… Vendredi on nous a annoncé qu’il ne s’était créé que 103 000 emplois en mars alors qu’on en attendait 180 000 et que les salaires montaient de 2,7%. Quand les nouvelles sont bonnes, ça baisse de 2,5% et quand ça va mal on y va pour une baisse de 2,3%… Ne cherchez pas de logique dans ce marché.

On évalue que les baisses d’impôts annoncées aux États-Unis représentent une injection de 1,5 trillion de dollars dans l’économie alors que les tarifs douaniers annoncés pourraient représenter 10% de cette somme. Les baisses d’impôts ont été annoncées et votées alors que les tarifs douaniers ne sont pas encore en application. Les marchés seront probablement encore volatils pour quelques jours en attendant le dévoilement des résultats financiers du dernier trimestre qui pourraient être  le catalyseur qui relancera les marchés boursiers.

Revue de la semaine terminée le 6 avril, 2018

Les marchés déraillaient lundi suite à une réplique de la Chine aux tarifs douaniers américains.  Mardi, les marchés jaugeaient les impacts de l’attaque de Trump contre Amazon et les bonnes nouvelles économiques.  Entre les péripéties de Trump et l’optimisme quant aux résultats corporatifs, l’optimisme  gagnait et les marchés terminaient la journée en forte hausse.  Mercredi, les commentaires d’un conseiller économique sénior de Trump sur les tarifs douaniers calmaient les marchés et la bourse continuait sa hausse.  Jeudi, les investisseurs se concentraient sur les résultats des corporations du premier trimestre pour lesquels les attentes sont très positives, et la bourse poursuivait sa lancée.  Finalement vendredi, on effaçait les gains de la semaine alors que les craintes d’une escalade de la guerre des tarifs douaniers avec la Chine s’intensifiaient.  De plus en dépit d’un rapport sur l’emploi moins bon que prévu, Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale américaine ne faisait ni plus ni moins que télégraphier une prochaine hausse des taux d’intérêt américains au cours des prochaines semaines, ce qui accélérait la chute boursière.

Ce que nous réserve la semaine du 2 au 6 avril, 2018

Lundi : Publication des données sur les mises en chantier canadiennes

 

Mardi : Ventes de gros américaines

 

Mercredi : Données sur l’inflation américaine

Vendredi : Rapport sur les postes ouverts américains

 

Voici quelques compagnies qui publieront leurs résultats :

Mercredi : Delta Air Lines, David’s Tea

Jeudi : Aphria, BlackRock, Cogeco communications, Shaw Communications

Vendredi: Citigroup, JP Morgan, Wells Fargo

 

 

Sur notre radar cette semaine

Beaucoup de volatilité ces derniers temps, nous attendons la suite des choses et pour le moment l’encaisse est notre option.

 

 

Un premier trimestre négatif en bourse

Après un mois de janvier généralement en hausse, les marchés boursiers mondiaux se sont dégonflés au cours des 2 mois qui ont suivi. La bourse canadienne a atteint son sommet de tous les temps le 4 janvier dernier avant de redescendre pour une perte de 5,19% au cours du premier trimestre.  La bourse américaine a quant à elle atteint son sommet le 26 janvier pour mieux retomber par la suite. Le tableau ci-dessous nous donne un aperçu mondial des rendements pour le premier trimestre de 2018:

La bonne nouvelle est que le trimestre est terminé. Les analystes interrogés par la firme Factset s’attendent à une hausse de 18% des profits pour les entreprises américaines. La hausse des profits viendrait des baisses d’impôts des corporations qui commencent à s’appliquer en 2018. Plusieurs analystes s’attendent à ce que les résultats positifs du premier trimestre qui devraient commencer à être annoncés dans 2 semaines soient le catalyseur qui relancera la bourse en hausse.

 

Revue de la semaine terminée le 29 mars, 2018

La semaine a commencé en lion aux États-Unis lundi, montant de près de 3% alimenté par une baisse de la tension commerciale entre les pays. La technologie ramenait les marchés américains en baisse mardi alors que les financières faisaient chuter Toronto.  Mercredi, c’est le secteur des ressources qui faisait baisser la bourse canadienne et Amazon qui baissait aux États-Unis. L’optimisme revenait jeudi  pour fermer en hausse avant le congé Pascal.

 

Ce que nous réserve la semaine du 2 au  6 avril 2018

Lundi: Activités manufacturières américaines Sondage ISM

Jeudi : Balance commerciale canadienne et américaine

 Vendredi : Rapports sur l’emploi

Voici quelques compagnies qui publieront les leurs :

Mercredi : Reitmans, Quincaillerie Richelieu

Jeudi : Monsanto

Sur notre radar cette semaine

Beaucoup de volatilité ces derniers temps, nous attendons la suite des choses et pour le moment l’encaisse est notre option.