Revue boursière de la semaine terminée le 25 août 2017

L’or se remet à briller…

L’or est en hausse de plus de 12% depuis le début de l’année. Le S&P 500 a connu une hausse de 9,3% pendant la même période. C’est la première fois depuis 2011 que le métal jaune surperforme par rapport aux actions.

La hausse de l’or s’explique par les taux d’intérêt en baisse et par la baisse du dollar américain par rapport aux autres devises. Le dollar américain est en baisse de 9% par rapport à un panier des autres devises importantes cette année tandis que les taux d’intérêt sur les bons du trésor américain sont passés de 2,45% à moins de 2,2%.

L’or est considéré comme une valeur refuge et pourrait profiter des problèmes géopolitiques comme ceux rencontrés cet été avec la tension avec la Corée du Nord.

Financièrement, les meilleurs jours pour l’or surviennent quand l’inflation est en hausse et que les taux d’intérêt restent relativement bas. On parle alors de taux réels d’intérêt qui sont négatifs (le taux d’inflation dépassant le taux donné sur les obligations). L’inflation demeure en deçà des niveaux attendus par les grandes banques centrales ce qui ne soutient pas le métal précieux.

Source: Bloomberg.com

Bien que le prix de l’or soit en hausse, les minières d’or canadiennes sont à peu près au même niveau qu’au début de l’année. La hausse du prix de l’or a été annulée par la hausse de valeur du dollar canadien comme le montre le graphique ci-dessous:

Source: VectorVest

L’or peut avoir sa place dans un portefeuille diversifié, certains avancent même qu’une proportion de 10% d’un portefeuille peut avoir du sens. De plus en plus d’investisseurs utilisent des fonds négociés en bourse pour avoir une certaine exposition au métal jaune.

Revue de la semaine terminée le 25 août, 2017

 

On débutait la semaine en parlant encore des tensions avec la Corée du Nord.  Ceci faisait chuter la bourse américaine alors que le Canada terminait la journée au neutre.  Mardi, les espoirs de voir la réforme fiscale américaine voir le jour faisait monter les marchés.  Mercredi, ce bon vieux Donald Trump y allait avec une salve dont lui seul a le secret.  En effet, il mentionnait qu’il bâtirait le mur entre le Mexique et les États-Unis, même si les fonds requis entrainaient la fermeture du gouvernement pour cause de dépassement du plafond de la dette.  Non satisfait de sa journée, il mentionnait également qu’il croyait qu’il allait probablement éliminer l’accord de libre-échange avec le Mexique et le Canada.  Le sentiment négatif causé par ces commentaires s’étendait également à la journée de jeudi.  Vendredi, les deux bourses allaient en direction opposée, aux États-Unis on était à la hausse, car les discours de la Réserve fédérale américaine et de la Banque Centrale d’Europe satisfaisaient les investisseurs, alors qu’au Canada on était en baisse, entrainé par la baisse du secteur de l’énergie.

 

 

  Valeur au 25 août Variation de la semaine Variation  de la semaine %
Bourse de Toronto 15 055 +103 +0.69%
Dow Jones 21 674 +139 +0.64%
Pétrole ($US/baril) 47.87 -0.64 -1.32%
Or 1 291.35 +7.22 +0.56%
Can$/US$ 80.12 +0.66 +0.83%

Source : Bloomberg

Perspectives techniques et quantitatives des marchés :

Bourse canadienne Perspectives à court terme En baisse
  Croissance des profits En hausse
     
Bourse américaine Perspectives à court terme En baisse
  Croissance des profits En hausse

Source : Vector Vest

Ce que nous réserve la semaine du 28 août au premier septembre, 2017

Du côté des nouvelles économiques, l’indice de confiance des consommateurs américains sera publié mardi.   Les données sur les produits intérieurs bruts seront publiées mercredi aux États-Unis et jeudi au Canada.  Puis vendredi on aura droit à nos rapports usuels de début de mois soit le rapport sur l’emploi canadien et américain et les indices PMI et ISM américain, lesquels sont des indicateurs de l’intensité de l’activité économique à venir.

 

Mardi : Best Buy, Banque de Montréal, Banque de Nouvelle-Écosse, Banque Laurentienne

Mercredi : Banque Nationale

Jeudi : Banque TD, Lululemon

Vendredi : Bombardier Produits Récréatifs

 

Sur notre radar cette semaine

Cette semaine nous préférons l’encaisse. Et plus précisément lorsque nous mentionnons que nous préférons l’encaisse, l’idée n’est pas du tout de vendre et de courir aux abris,  mais simplement que si nous avons de l’encaisse nous préférons ne pas rajouter à nos positions pour certains qui sont des investisseurs à plus court terme.

Revue boursière de la semaine terminée le 18 août 2017

Le début des négociations sur L’ALENA

 

L’ALENA est l’Accord de Libre Échange Nord-Américain.  Les négociations ou devrait-on dire les renégociations ont débuté la semaine passée et on s’attend à ce qu’elles soient longues et ardues.  Certains parlent d’années.  Du point de vue canadien, il est évident que certains secteurs (bois d’oeuvre, lait, secteur de l’automobile) sont à risque.  Cependant, en plus des secteurs jugés à risque pour le Canada, Donald Trump veut un accord qui sera facile à rouvrir si les conditions deviennent défavorables pour tous (lire les Américains).  Ceci ferait en sorte à mon avis que cet accord deviendrait une négociation perpétuelle, où le plus fort a toujours raison.  Quel est l’impact sur notre économie?  Il est trop tôt pour s’avancer.

 

Regardons le point de vue américain, celui-ci met un peu de lumière sur ce qui pourrait nous intéresser.  Voici ce que nous dit Zacks Investment Management, une firme de recherche très connue et réputée aux États-Unis.  Zacks estime que les discussions pourraient durer de 7 mois à plus d’une année.  On s’attend à en savoir plus dans la première moitié de l’an prochain.  Ils notent au passage que les transactions entre les trois pays totalisent 1.2 trillion de dollars annuellement soit 1,200 milliards de dollars US.  Le volume d’échanges a quadruplé depuis l’entrée en vigueur opérationnelle en 1994.

 

Zacks note que les compagnies américaines ont beaucoup à perdre, notamment au niveau de la chaîne d’approvisionnement.  Ceci est une évidence, car faire produire certaines composantes au Mexique ou dans une moindre mesure au Canada diminue les coûts des produits vendus.  Ceci est probablement le point de discussion qui favorisera le plus le Canada et le Mexique dans les négociations. Par ailleurs, la rhétorique américaine nous indique que nos voisins du sud ne se contenteront pas que de simples modifications mineures, mais plutôt de refontes importantes.  La question que Zacks se pose est de savoir comment les gains d’emplois potentiellement obtenus par les Américains ne seront pas annulés par des augmentations des coûts de production (les travailleurs américains gagnent pas mal plus cher que les Mexicains) et de perte de compétitivité des compagnies américaines. C’est impossible à estimer pour le moment, mais attendons-nous à ce que ce sujet soit à l’avant-plan des nouvelles financières pour les mois à venir.

 

Revue de la semaine terminée le 18 août, 2017

Au niveau des marchés américains, les difficultés politiques ont encore été au centre des nouvelles économiques cette semaine. Lundi, les principaux indices boursiers ont connu une belle remontée grâce à la baisse des tensions entre les États-Unis et la Corée du Nord. En effet, l’indice Dow Jones a gagné 0.6 % et le S&P500 a gagné 1 %. Mardi, il n’y a pas eu de grands mouvements des marchés même si le résultat des ventes au détail aux États-Unis était meilleur que prévu. Mercredi, les marchés ont légèrement augmenté malgré des inquiétudes grandissantes face à un faible taux d’inflation et au fait que deux autres dirigeants d’entreprises ont quitté le conseil manufacturier de Donald Trump. Jeudi, une attaque terroriste à Barcelone semait la panique sur les marchés et ceux-ci chutaient lourdement. En effet, l’indice Dow Jones baissait de 1.2 % et le S&P500 de 1.5 %. Vendredi, le Président Donald Trump congédiait son conseiller Stephen Bannon. Ceci n’arrivait pas à calmer l’anxiété sur les marchés et ceux-ci baissaient encore une fois.

Au niveau des marchés canadiens, lundi, les gains dans le secteur des technologies et le secteur industriel ont fait augmenter les marchés. Mardi, l’indice TSX terminait dans le rouge des suites de la chute de prix de l’or. Mercredi, les actions canadiennes étaient positives grâce à la stabilisation du prix des matériaux. Jeudi, les tensions politiques aux États-Unis et le prix des métaux ont fait baisser les marchés. Finalement, vendredi, le secteur des technologies faisait baisser le marché canadien.

 

 

Valeur au 18 août

Variation de la semaine

Variation  de la semaine %

Bourse de Toronto

14 952

-81

-0.54%

Dow Jones

21 674 -184

-0.84%

Pétrole ($US/baril)

48.51

-0.31

-0.63%

Or

1 284.13

-5.18

-0.40%

Can$/US$

79.46

0.59

0.75%

Source : Bloomberg

 

Perspectives techniques et quantitatives des marchés :

Bourse canadienne

Perspectives à court terme

En baisse

 

Croissance des profits

En hausse

     
Bourse américaine Perspectives à court terme

En baisse

  Croissance des profits

En hausse

Source : Vector Vest

 

Ce que nous réserve la semaine du 21 août au 25 août, 2017

Au Canada, mardi, les ventes au détail seront publiées.

Aux États-Unis, mardi, il y aura présentation de l’indice du prix des maisons unifamiliales. Mercredi, les ventes de nouvelles maisons seront publiées. Finalement, jeudi, il y aura publication des ventes de maisons unifamiliales déjà existante. Bref, une semaine plutôt tranquille du côté des nouvelles économiques.

Voici quelques compagnies qui publient leurs résultats :

Lundi : BHP Billiton Limited et Baozun Inc.

Mardi : Dycom Industries inc. et Kirkland’s Inc.

Mercredi : American Eagle Outfitters Inc. et Lowe’s Companies Inc.

Jeudi : Autodesk Inc. et Abercrombie & Fitch Company

Vendredi : Big Lots Inc.

 

Sur notre radar cette semaine

Cette semaine nous préférons l’encaisse.

Revue boursière de la semaine terminée le 11 août 2017

Mon ogive est plus grosse que la tienne…

Les tensions géopolitiques entre les États-Unis et la Corée du nord ont dominé l’actualité sur les marchés boursiers comme ailleurs.

La tendance haussière du marché américain s’est interrompue et nous semblons être en début de correction boursière. On entend par correction boursière, une baisse des marchés de moins de 20% suivi d’une hausse qui nous amène à de nouveaux sommets. Une baisse prolongée de plus de 20% des bourses est qualifiée de marché baissier ou bear market et n’est pas envisagée à l’heure actuelle par la majorité des analystes sur le marché.

Un marché baissier survient en période de récession économique,quand les profits des entreprises et que les expectatives de profits sont à la baisse. En ce moment, la plupart des économistes excluent que nous soyons près d’une récession et la moyenne des analystes s’attend à ce que les profits des entreprises poursuivent leur chemin à la hausse pour la prochaine année.

En supposant que nous vivons une correction dans un marché haussier, qu’elle est la stratégie à privilégier?

Pour la plupart des investisseurs à long terme, la meilleure réponse est de conserver ses bonnes compagnies et attendre que cela passe. En début de correction, il peut être judicieux de remettre en question certains titres qui sont très sur-évalués et de garder plus de liquidités en portefeuille en attendant la fin de la tempête. Préparer une liste de titres que l’on voudrait ajouter à son portefeuille permettra d’agir rapidement dès le début de la reprise. Une correction boursière est une occasion d’achat dans un marché haussier. La stratégie peut s’illustrer de la façon suivante:

 

Revue de la semaine terminée le 11 août, 2017

Une semaine marquée par une grande incertitude des marchés. En effet, l’escalade des tensions entre les États-Unis et la Corée du Nord donne du fil à retordre aux investisseurs. Les marchés américains et canadiens ne furent pas épargnés. Mardi, le président Donald Trump formula une mise en garde contre le régime communiste de Pyongyang. Ce qui eut pour effet une grande baisse des marchés boursiers. Au courant de la semaine, Donald Trump n’a aucunement tempéré ses propos quant à la Corée du Nord. En effet, il en a rajouté en indiquant que ses récents commentaires n’avaient peut-être pas été assez durs. D’autre part, l’impulsivité dont fait preuve Donald Trump accentue le risque et l’incertitude des marchés.

Sur les marchés américains, mercredi, les coûts unitaires de main-d’œuvre et de productivité ont été publiés et l’on dénote une légère augmentation de 0,6 % et de 0,9 % pour le second trimestre ce qui laisse présager que la croissance va se maintenir. Vendredi, les données sur l’inflation ont fait bondir légèrement les indices boursiers. En effet, le taux d’inflation est resté en dessous du taux cible de 2 % de La Réserve fédérale ce qui laisse présager que celle-ci sera prudente relativement à la hausse de taux cette année. De plus, l’indice des prix à la consommation fut publié et l’on note une légère hausse. Cependant, cette hausse fut en bas des espérances pour le mois de juillet.

En ce qui a trait aux marchés canadiens, lundi fut jour de congé. Mercredi fut marqué par la publication des données sur les mises en chantier et permis de construire. Le rythme de la construction résidentielle s’est accéléré au Canada pour un septième mois d’affilée. Ce qui laisse présager un secteur en santé et en croissance.  Jeudi, l’indice des prix des logements neufs fut dévoilé et était en augmentation de 0.4 % en juillet par rapport au mois de juin pour un seizième mois consécutif. D’autre part, on note cette semaine une baisse du secteur des ressources et du prix du pétrole.

 

Valeur au 11 août Variation de la semaine Variation  de la semaine %
Bourse de Toronto 15 033 -224 -1.47%
Dow Jones 21 858 -234 -1.06%
Pétrole ($US/baril) 48.82 -0.76 -1.53%
Or 1289.31 30.43 2.42%
Can$/US$ 78.87 -0.19 -0.24%

Source : Bloomberg

 

Perspectives techniques et quantitatives des marchés :

Bourse canadienne Perspectives à court terme En baisse
Croissance des profits En hausse
Bourse américaine Perspectives à court terme En baisse
Croissance des profits En hausse

Source : Vector Vest

 

 Ce que nous réserve la semaine du 14 août au 18 août, 2017

Au Canada, lundi, il y aura la publication des ventes de nouveaux véhicules. Jeudi, les ventes manufacturières seront publiées. Finalement, vendredi, le taux d’inflation sera connu.

Aux États-Unis, mardi, les ventes au détail ainsi que l’indice du marché des nouvelles maisons (Housing market index) seront publiés. Mercredi, il y aura dévoilement des mises en chantier et permis de construire. De plus, il y aura une rencontre au niveau de La Réserve fédérale mettant en lumière un sommaire des projections économiques.

 

Voici quelques compagnies qui publient leurs résultats :

Lundi : Sysco Corp et JD.com Inc.

Mardi : Home Depot, Inc. et Coach Inc.

Mercredi : Target Corp et Cisco Systems Inc.

Jeudi : Wal-Mart Stores, Inc. et Ross Stores Inc.

Vendredi : Estee Lauder Companies Inc. et Foot Locker Inc.

 

Sur notre radar cette semaine

Cette semaine nous préférons l’encaisse.

Revue boursière de la semaine terminée le 4 août 2017

Alan Greenspan dénonce la bulle du marché obligataire

Alan Greenspan  qui fut président de la Réserve fédérale américaine de 1987 à 2006 était l’invité du réseau CNBC vendredi dernier. Au niveau économique, la présidence de la réserve fédérale est l’un des postes les plus influents au monde. Même à la retraite, celui que les médias avaient surnommé l’économiste des économistes ou le Maestro, Greenspan garde toute sa crédibilité.

En 1996, il avait lancé l’expression d’exubérance irrationnelle pour qualifier la situation du marché boursier lors d’un dîner-conférence et cela avait suffi à faire tomber la bourse momentanément. Il trouve aujourd’hui que cette expression s’applique au marché obligataire. Les taux d’intérêt sont trop bas et il n’y a qu’une direction qu’ils peuvent prendre, selon Greenspan et c’est à la hausse. Voilà plus de 30 ans que les taux des obligations baissent, cette situation ne peut durer sans que l’inflation vienne obliger les banques centrales à revoir à la hausse leurs taux.

Comme le démontre le graphique ci-dessus, les bons du trésor américain de 10 ans rapportaient près de 10% en 1988 et rapportent un peu moins de 2,5% aujourd’hui.

On sait que la valeur des obligations baisse quand les taux d’intérêt montent. Pour protéger son portefeuille d’une hausse de taux, un investisseur prudent aura tendance à favoriser des obligations avec des échéances plus courtes dans un tel contexte et à conserver ses obligations jusqu’à échéance. Les obligations à taux variables ou à rendement réel peuvent également s’avérer intéressantes dans un tel contexte.

Revue de la semaine terminée le 4 août, 2017

 

Une semaine très chargée sur les marchés américains alors que plusieurs compagnies publiaient leurs résultats trimestriels. En effet, il est important de mentionner que l’indice Dow Jones atteignit de nouveaux sommets dépassant les 22 000 points. Cette hausse fulgurante fut possible grâce à la compagnie Apple qui publia des résultats financiers exceptionnels. C’est pourquoi les données économiques décevantes portant sur des rapports tels que le rapport ISM (Institute of Supply Management) et PMI (Purchasing Managers’ Index) furent de second plan. De plus, vendredi, le taux de chômage fut publié et a atteint un plus bas en 16 ans, soit un taux de 4,3 %, ce qui suggère un marché de l’emploi en santé.

En ce qui a trait aux marchés canadiens, celui-ci a bénéficié du repli du dollar canadien sous la barre des 80 cents américains pour effectuer une remontée.  Le secteur industriel a beaucoup aidé dans cette remontée. En effet, les principaux transporteurs aériens canadiens Air Canada et WestJet ont tous les deux publié de très bons résultats financiers. Finalement, le secteur de la santé fut l’un des secteurs les moins bien performants. En effet, cette forte baisse fut attribuable à la compagnie Valeant qui éprouve toujours des difficultés de nature financière et légale.

 

  Valeur au 4 août Variation de la semaine Variation  de la semaine %
Bourse de Toronto 15 257 +129 +0.85%
Dow Jones 22 092 +262 +1.20%
Pétrole ($US/baril) 49.58 -0.13 -0.26%
Or 1258.88 -10.76 -0.85%
Can$/US$ 79.06 -1.39 -1.73%

Source : Bloomberg

 

Perspectives techniques et quantitatives des marchés :

Bourse canadienne Perspectives à court terme En baisse
  Croissance des profits En hausse
     
Bourse américaine Perspectives à court terme En hausse
  Croissance des profits En hausse

Source : Vector Vest

 

 

Ce que nous réserve la semaine du 7 août au 11 août, 2017

 

Au Canada, mercredi, les données sur les mises en chantier et permis de construire seront publiées. De plus, jeudi, l’indice des prix des logements neufs sera connu.

Aux États-Unis, mercredi, les coûts unitaires de main-d’œuvre et de productivité seront publiés. Vendredi, les indices des prix à la production et à la consommation seront émis.

 

Voici quelques compagnies qui publient leurs résultats :

 

Mardi : The Priceline Group Inc., CVS Health Corporation et Zillow Group Inc.

Mercredi : TripAdvisor Inc. et The Wendy’s Company

Jeudi : CAE Inc. et Equitable Group Inc.

Vendredi : J.C. Penney Company Inc. et Magna International Inc.

 

Sur notre radar cette semaine

Biogen Idec inc. est une multinationale de la biotechnologie qui développe, fabrique et distribue des produits pour le traitement de problèmes neurologiques et autres maladies graves. Elle est connue pour les produits Avonex, Tysabri, Fumaderm et Rituxan. Le titre se transigeait à 288,27$ à la clôture des marchés vendredi et la moyenne des analystes s’attend à ce que ce titre monte à plus de 327$ dans la prochaine année.  N’hésitez pas à me contacter afin de vérifier si un tel placement pourrait vous convenir.