Revue boursière de la semaine terminée le 21 avril 2017

Le pétrole devrait se maintenir entre 50$ et 60$ cette année

Le prix du baril de pétrole devrait se maintenir entre 50$ et 60$ selon Clément Gignac, économiste en chef chez Industrielle Alliance. Cette vision a été communiquée aux conseillers d’Industrielle Alliance Valeurs mobilière inc. lors du congrès tenu la semaine dernière à Montréal.

L’Arabie Saoudite a annoncé qu’elle mettrait publique une partie de la compagnie Aramco au début de 2018. Aramco est la plus grosse compagnie au monde, ce serait plus gros en valeur que des compagnies comme Apple et Wal Mart combinées. Les Saoudiens voudraient vendre une petite portion de leur compagnie sur le marché public américain, cette « petite » portion serait de 100 milliards de dollars et donnerait une valorisation de 2 trillions de dollars à Aramco. Ce premier appel public à l’épargne serait le plus gros de toute l’histoire des marchés boursiers.

On comprendra que les Saoudiens veulent avoir le maximum pour leur compagnie et qu’ils ont intérêt à montrer de bons profits et un beau potentiel pour l’avenir. Dans cette perspective, une hausse du prix du baril les favoriserait. En limitant leur production et en encourageant les autres pays de l’OPEP à faire de même, l’Arabie Saoudite pourrait aller chercher le maximum de la vente d’une partie de Aramco.

Une hausse du prix du baril de pétrole devrait avoir des effets bénéfiques tant pour la bourse canadienne que pour le dollar canadien. Il ne serait pas étonnant qu’advenant une hausse du baril de pétrole à 60$ on voie le dollar canadien s’apprécier par rapport au dollar américain.

Souhaitons, pour les vacanciers qui prévoient aller aux États-Unis que cette hausse du dollar survienne avant les vacances!

Revue de la semaine terminée le 21 avril, 2017

 

Les grands mouvements de marchés de cette semaine étaient provoqués par l’émission des résultats trimestriels des corporations américaines.  On partait à la hausse lundi, les investisseurs achetaient les banques et les compagnies du secteur technologique lundi, suite aux baisses récentes.  Mardi, des résultats décevants de Goldman Sachs et Johnson & Johnson faisaient chuter les marchés.  Mercredi, les mauvais résultats de IBM avaient le dessus sur les bons résultats de Morgan Stanley et la bourse chutait pour une deuxième journée d’affilée.  Jeudi, les résultats émis étaient positifs,  notamment ceux d’American Express et les marchés rebondissaient.  L’élection en France laissait les investisseurs perplexes et les marchés semblaient en attente et terminaient la journée au neutre.

 

  Valeur au 21 avril Variation de la semaine Variation  de la semaine %
Bourse de Toronto 15 614 +79 +0.51%
Dow Jones 20 648 +195 +0.95%
Pétrole ($US/baril) 49.62 -3.56 -6.69%
Or 1 284.44 -1.06 -0.08%
Can$/US$ 74.08 -0.99 -1.32%

Source : Bloomberg

 

Perspectives techniques et quantitatives des marchés :

Bourse canadienne Perspectives à court terme En hausse
  Croissance des profits En baisse
     
Bourse américaine Perspectives à court terme En hausse
  Croissance des profits En hausse

Source : Vector Vest

 

 

Ce que nous réserve la semaine du 24 au 28 avril, 2017

 

L’indice de confiance des consommateurs américains est publié mardi.  Ce sera suivi mercredi par les ventes au détail canadiennes.  Jeudi les commandes de biens durables américaines seront émises et vendredi on aura droit aux produits intérieurs bruts pour le premier trimestre tant au Canada qu’aux États-Unis.  Mais ce qui retiendra notre attention au-delà des nouvelles économiques est la possible émission du plan budgétaire américain qui pourrait être émis mercredi.

 

Voici quelques compagnies qui publient leurs résultats :

 

Lundi : Barrick Gold, Canadian National

Mardi : 3M Co, AT&T, Coca Cola Co.

Mercredi : Goldcorp, Boeing

Jeudi : Alphabet, Amazon, Fairfax Financial

Vendredi : Colgate Palmolive

 

Sur notre radar cette semaine

 

Nous regarderons l’évolution des marchés suite aux résultats de la première ronde des présidentielles Françaises et aussi des résultats du plan budgétaire américain.

Revue boursière de la semaine terminée le 17 avril 2017

Changement à l’horizon?

La bourse américaine a clôturé la semaine dernière pour la première fois depuis l’élection de Donald Trump sous sa moyenne mobile de 50 jours. La moyenne mobile est un indicateur souvent utilisé par les investisseurs pour avoir une idée générale de la direction du marché. Pour la calculer, on additionne les cours de clôture des 50 derniers jours et on divise par 50, ce qui rend cette moyenne mobile c’est le fait de la recalculer chaque nouveau jour de transaction en ajoutant le cours le plus récent et en soustrayant le cours d’il y a 51 jours.

Un marché sera souvent considéré haussier tant qu’il se transige au-dessus de sa moyenne mobile à 50 jours.

Voici le graphique du S&P 500 pour les 6 derniers mois. La ligne blanche représente la moyenne mobile. Le 27 mars dernier, le S&P 500 a franchi cette moyenne pour rebondir aussitôt. Les investisseurs ont préféré voir à ce moment une occasion d’achat. Le 12 avril, le S&P 500 clôturait sous la moyenne et cela s’est poursuivi le lendemain.

Source: VectorVest

 

La baisse de jeudi survenait après deux semaines consécutives de baisse et laisse croire qu’une tendance à la baisse peut arriver. Selon le système de suivi des marchés préconisé par le Investors Business Daily il est trop tôt pour parler d’une tendance à la baisse qui s’installe, le volume des transactions de jeudi était trop bas pour dire qu’une masse d’investisseurs se dirigent vers la sortie.

Le marché canadien est lui aussi passé sous sa moyenne mobile de 50 jours la semaine dernière. Le marché était passé sous cette moyenne à quatre reprises depuis le 27 février dernier. La moyenne mobile canadienne tend à s’aplatir indiquant que le momentum haussier s’affaiblit.

Source: VectorVest

Nous sommes au tout début de la saison des résultats pour le premier trimestre de 2017. Les analystes financiers s’attendent à une croissance des profits de plus de 9% ce qui ne s’est pas vu depuis 2011 et qui devrait favoriser la bourse. Les événements géopolitiques des dernières semaines ont toutefois tempéré l’optimisme des investisseurs.

Revue de la semaine terminée le 14 avril, 2017

 

La semaine débutait sans grands changements boursiers, alors que les financières tombaient, mais cette chute était compensée par la montée du secteur de l’énergie.  Les journées de mardi et de mercredi étaient dominées par la montée des tensions politiques entre la Russie et les États-Unis à propos de la Syrie et de la Corée du Nord, la journée de mardi se terminait inchangée alors que les marchés tombaient mercredi.  Pour la journée de jeudi, les marchés étaient au neutre jusqu’à l’annonce à l’effet que les États-Unis avaient largué une bombe en Afghanistan, ceci envoyait les marchés en territoire négatif en après-midi.

 

  Valeur au 14 avril Variation de la semaine Variation  de la semaine %
Bourse de Toronto 15 535 -112 -0.84%
Dow Jones 20 453 -203 -0.98%
Pétrole ($US/baril) 53.18 +0.94 +1.80%
Or 1 285.50 +30.97 +2.47%
Can$/US$ 75.07 +0.47 +0.63%

Source : Bloomberg

 

Perspectives techniques et quantitatives des marchés :

Bourse canadienne Perspectives à court terme En hausse
  Croissance des profits En baisse
     
Bourse américaine Perspectives à court terme En baisse
  Croissance des profits En hausse

Source : Vector Vest

 

 

Ce que nous réserve la semaine du 17 au 20 avril, 2017

 

Les mises en chantier américaines seront publiées mardi.  Mercredi, la Réserve fédérale américaine mettre à jour sa politique monétaire laquelle comprend une mise à jour sur les taux d’intérêt.  Les données sur l’inflation canadienne seront publiées vendredi.

 

Voici quelques compagnies qui publient leurs résultats :

 

Lundi : Netflix

Mardi : Bank of America, Goldman Sachs, Johnson & Johnson

Mercredi : Canadian Pacific, Morgan Stanley, Celestica

Jeudi : Philip Morris, Visa

Vendredi : General Electric

 

Sur notre radar cette semaine

 

Les tensions géopolitiques ont augmenté d’un cran cette semaine, nous préférons avoir une vue plus claire de la perception des marchés sur le sujet avant d’investir davantage.

Revue boursière de la semaine terminée le 7 avril 2017

Un marché en attente de résultats.

Les marchés boursiers nord-américains ne présentent aucune tendance claire pour l’instant. Après une belle poussée à la hausse en février dernier, ils se cherchent une direction.
Le prochain catalyseur attendu est l’annonce des bénéfices des entreprises au 31 mars et les perspectives qu’annonceront les compagnies en publiant leurs chiffres.

Source: VectorVest

 

Depuis son sommet du 21 février dernier, la bourse de Toronto se cherche une tendance claire. Le marché américain a atteint son sommet le 1er mars comme le montre le graphique ci-dessous:

Source: VectorVest

 

Les analystes financiers s’attendent à ce que les profits des sociétés financières soient en hausse de 15% pendant le premier trimestre selon les données recensées par Factset. Dans l’ensemble, c’est une hausse des profits de plus de 9,1% qui est attendue pour les entreprises du S&P 500 selon les mêmes données. Trois des grandes banques américaines lanceront la saison des résultats cette semaine soit JP Morgan Chase, Citigroup et Wells Fargo.

 

Revue de la semaine terminée le 7 avril, 2017

 

En début de semaine, les données sur les ventes d’automobiles étaient à la baisse, entrainant la bourse américaine en territoire négatif.  Au Canada, on réussissait à terminer positivement, soutenu par une augmentation du prix des matières premières.  Mardi était une journée sans histoire, les volumes de transaction étaient très bas et la journée se terminait sans grande variation boursière.  La journée du mercredi partait en force avec les statistiques sur l’emploi d’ADP qui étaient favorables, mais en mi-journée, les minutes de la Réserve fédérale américaine pointaient vers une politique de gestion des taux d’intérêt moins accommodante et les marchés rendaient leurs gains de la journée et terminaient la journée dans le rouge.  Jeudi, on reprenait un peu de tonus suite à la chute en mi-journée de la veille.  Vendredi, avec les attaques américaines en Syrie, on aurait pu supposer que la bourse aurait chuté, mais il n’en était rien, on terminait la journée sans grande variation.

 

Valeur au 7 avril Variation de la semaine Variation  de la semaine %
Bourse de Toronto 15 667 +119 +0.77%
Dow Jones 20 656 -7 -0.03%
Pétrole ($US/baril) 52.24 1.64 +3.24%
Or 1 254.57 +5.33 +0.43%
Can$/US$ 74.60 -0.49 -0.65%

Source : Bloomberg

 

Perspectives techniques et quantitatives des marchés :

Bourse canadienne Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En baisse
Bourse américaine Perspectives à court terme En baisse
Croissance des profits En hausse

Source : Vector Vest

 

 

Ce que nous réserve la semaine du 10 au 17 avril, 2017

 

Les mises en chantier canadiennes sont publiées en ce lundi.  Mercredi la Banque du Canada fera une mise à jour sur sa politique monétaire, et le gouvernement américain fait lui aussi une mise à jour de son budget.  Les ventes du secteur manufacturier canadien sont publiées jeudi et vendredi, aux États-Unis, on en saura plus sur les données sur l’inflation et les ventes au détail.

 

Voici quelques compagnies qui publient leurs résultats :

 

Mercredi : Delta Airlines

Jeudi : Wells Fargo, Citigroup, JP Morgan Chase et Taiwan Semiconducteurs

 

Sur notre radar cette semaine

 

Avec le début de la saison des résultats trimestriels, nous attendons de voir quels seront les résultats des compagnies qui publient avant d’investir davantage.

Revue boursière de la semaine terminée le 31 mars, 2017

Le « window dressing »

Pour expliquer la bonne performance en bourse du titre de Apple inc. au cours des dernières semaines, plusieurs commentateurs ont invoqué la pratique du « window dressing ». Le « Window dressing »  pourrait se traduire en français par façade ou poudre aux yeux. Quand on arrive en fin de trimestre, comme c’était le cas vendredi dernier, les gestionnaires de placements publient les 10 plus grandes positions de leurs portefeuilles. Ces gestionnaires aiment bien démontrer qu’ils ont investi dans les meilleurs titres et Apple inc. est le titre du Dow Jones ayant le mieux performé en 2017.
On comprendra que si plusieurs investisseurs institutionnels décident en même temps d’acheter les mêmes titres, il y aura une pression à la hausse sur les prix. On pouvait prévoir, il y a 2 semaines que les gestionnaires allaient vouloir faire du « window dressing » et que le titre de Apple inc. et les autres titres les plus performants des grands indices allaient monter plus que les autres d’ici la fin du trimestre. Afin de vérifier cette thèse, j’ai fait sortir les 5 titres du Dow Jones ayant le mieux performé en 2017 au 17 mars dernier tel que démontré dans le tableau suivant:

Source: VectorVest

 

Au 17 mars dernier, Apple inc. était en hausse de 20.87% depuis le 31 décembre, Boeing montait de 15.69%, Visa inc. de 15.66%, Nike Inc. de 13.71% et Cisco Systems de 13,27%. Voyons comment ces titres ont progressé pendant les 2 dernières semaines:

Source: VectorVest

 

Le tableau ci-dessus démontre que seul Apple inc. a monté pendant la période et que les autres titres les plus performants au 17 mars dernier ont tous eu des rendements inférieurs à l’indice S&P 500 qui a baissé de seulement 0.65% pendant les 2 dernières semaines. Ce petit test démontre qu’on ne peut pas se fier qu’à la faiblesse de l’égo des gestionnaires de portefeuille pour prévoir le mouvement à court terme de la bourse.

 

Revue de la semaine terminée le 31 mars, 2017

 

Après la défaite de Trump (encore lui…) sur son plan de soins médicaux, les investisseurs étaient pensifs à savoir comment notre Président américain réussirait à passer ses autres législations.  Ceci faisait tomber la bourse américaine.  Au Canada, la montée de l’or faisait monter la bourse.  L’indice de confiance publié mardi affichait son plus haut score depuis 16 ans et les marchés célébraient la nouvelle.  Mercredi, les actions du secteur de l’énergie et des matériaux montaient et les actions du secteur financier baissaient.  Au final, la bourse américaine baissait et la bourse canadienne montait.  Jeudi, les données sur le produit intérieur brut américain étaient meilleures que prévues ce qui faisait monter la bourse américaine, par contre au Canada, des prises de profit dans le secteur des matériaux faisaient baisser la bourse.  Vendredi, après un bon trimestre boursier, on assistait à des prises de profits dans les marchés et tant au Canada qu’aux États-Unis, les marchés étaient en baisse.

 

Valeur au 31 mars Variation de la semaine Variation  de la semaine %
Bourse de Toronto 15 548 +105 +0.68%
Dow Jones 20 663 +66 +0.32%
Pétrole ($US/baril) 50.60 +2.63 +5.48%
Or 1 249.20 +5.63 +0.45%
Can$/US$ 75.09 +0.34 +0.45%

Source : Bloomberg

 

Perspectives techniques et quantitatives des marchés :

Bourse canadienne Perspectives à court terme En baisse
Croissance des profits En baisse
Bourse américaine Perspectives à court terme En hausse
Croissance des profits En hausse

Source : Vector Vest

 

 

Ce que nous réserve la semaine du 3 au 7 avril, 2017

 

La semaine commence avec nos rapports usuels de début de mois soit le rapport ISM (Institute of Supply Management) et PMI (Purchasing Managers Index) pour les secteurs manufacturiers américains et canadiens.  Ces deux rapports sont des indicateurs du niveau d’activité manufacturière aux États-Unis.  Mardi, les données sur les balances commerciales tant canadiennes qu’américaines sont publiées.  Mercredi, la Réserve fédérale américaine publie les minutes de sa dernière rencontre et vendredi les rapports sur l’emploi canadiens et américains seront produits.

 

Parmi les compagnies qui publient leurs résultats cette semaine, on note Sirius XM mardi, mercredi MTY Food publie les leurs et jeudi, c’est au tour de COGECO d’annoncer ses résultats trimestriels.

 

Sur notre radar cette semaine

 

Cette semaine nous discutons de Taiwan Semiconductors (TSM).  TSM œuvre dans le domaine de la recherche et développement.  Ils produisent et distribuent des circuits intégrés (‘’Chips’’).  Les ventes de ce géant de l’industrie sont réalisées à près de 70% aux États-Unis et on peut soupçonner, sans l’affirmer, qu’ils fournissent un autre géant, Apple.  L’augmentation prévue des ventes et des profits pour 2017 est de 29% et de 15% respectivement (source : Vectorvest).  L’action se transige actuellement à près de 33$ et Alan G. House de Valueline lui donne une valeur de 42.50$.  De plus, la compagnie verse un dividende de 2.83%, ce qui plaira aussi à ceux qui privilégient des actions moins risquées.  N’hésitez pas à nous contacter afin de valider si cet investissement peut vous convenir et le niveau de risque impliqué.